Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jackpots in a row | Page d'accueil | Jeunesse se forme »

24/04/2008

Par les temps qui courent...

J'ai pas mal d'amis expatriés aux quatre coins du monde. Oué, mes amis sont des gens intelligents, mais là n'est pas le sujet. Si vous vous demandez pourquoi, allez donc faire un tour ici, je pense tout pareil (décidément, du linkage en veux-t-en-voilà, mais que voulez-vous, je suis fan de ce mec, ça ne s'improvise pas).

 

Bref, parmi eux, certains ont posé leurs bagages en Chine. Et quand je dis Chine, je ne dis pas forcément Pékin/Beijing, Shanghai ou autre mégalopole en pleine expansion. Non, certains explorent des marchés de niche (sont intelligents mes potes, bis repetita), et parmi eux mon ami S est expatrié à Zhuhai, à 150 km de Canton/Guangzhou, juste en face de Hong-Kong et pas bien loin de Macao non plus. Bien.

 

Et vlà-ti pa que le S me raconte hier au téléphone qu'en ce moment c'est chaud, voire carrément brulant d'etre frenchy au pays des nems. Je m'en doutais un peu mais pas jusqu'à ce point. Puis il me raconte que les extensions de visa ne se font désormais pas à plus de 3 mois, que depuis quelques semaines ses collaborateurs le prennent pour un espion industriel donc merci pour l'ambiance dans la boite - faudra repasser - , que tout récemment, alors qu'avait lieu la célébrissime foire de Canton, ce sont environ 300 français qui se sont retrouvés bloqués par la police chinoise qui leur en a interdit l'accès, que les insultes fusent parfois dans certains lieux publics, que les étrangers résidant à Zhuhai doivent désormais pointer au commissariat toutes les semaines, etc.

 

Des anecdotes dignes d'une autre époque qui me fait froid dans le dos, à tel point que mon pote S pourtant pas chochotte pour un sou, me confie que si les expressions de méfiance et d'hostilité se poursuivent ainsi, il pourrait envisager de quitter son job passionnant, sa fiancée chinoise, et cette 'petite' ville qui a réussi à l'apprivoiser. C'est dire si l'ambiance doit être opprimante. Fuck.

 

Pourquoi je vous raconte ça? Parce qu'à ma connaissance, ces faits ne sont pas relatés dans les médias. J'ai bien sûr entendu parler des manifestations anti-français, mais j'avais aussi cru comprendre que le gouvernement chinois ne cautionnait pas ces actes. Sont gentils les gars, mais il n'en faudrait pas beaucoup plus pour qu'il nous prennent pour des cons.

 

Voilà donc qui est dit.....

 

* ... il ne fait pas franchement bon d'être français en Chine.

Commentaires

En Chine (et pas qu'au Tibet), il y a deux types de manifestations, celles qui sont durement réprimées, et celles qui sont organisée de plus ou moins près par l'état, sous couvert de "c'est pas bien mais dans une grande démocratie comme la nôtre on se doit de laisser faire"). Dans les écoles françaises une part non négligeable d'étudiants chinois on pour seule motivation de surveiller les agissements de leurs compatriotes pour le compte de leur administration. C'est comme ça que fonctionne la Chine. Mais que ton ami se rassure, il fait meilleur être français en Chine que Chinois, parce que le français peut en partiir facilement quand ça devient trop chaud...

Écrit par : Bôôh | 24/04/2008

@ Bôôh: mouais, enfin en général mieux vaut être d'accord avec tout ce que raconte l'Etat sinon t'es bon pour la TDI (taule à durée illimitée) et c'est valable pour les Chinois comme pour les Français. Pour le reste, je ne parle pas des manifestations, je parle des agissements commandés par le gouvernement chinois à l'encontre des frenchys (obligation de pointer chez les flics de façon hebdo, renvoi de 300 français alors qu'ils étaient venus faire du biz à la foire Canton, and so on). Je trouve ce manège très sournois car sauf erreur de ma part, personne ici n'en a parlé, pour preuve, toi tu me reparles de manifs only. Concernant mon pote S et tous les autres français installés en Chine... c'est marrant mais je suis moins convaincue que toi concernant l'éventuelle facilité avec laquelle ils pourraient quitter leur pays d'adoption en cas de véhémences plus accrues...

Écrit par : Julie BBG | 24/04/2008

je suis aucunement étonnée ...

j'ai vu début de semaine dernière le speach et le boycotte fait à l'encontre de carrefour et tout ce qui touche les produits d'importation française ... non mais sérieusement ils pensent que cela va jouer en leur faveur de faire ça?

T'imagines les jeux ont lieu ds quelques mois, mais comment va se passer la cérémonie d'ouverture??? franchement ça me fait fliper!

Je serais à la place de ton ami, je crois que j'aurais vraiment peur pour mes fesses, je fais allusion à la paranoïa qui s'installe ds sa boite vis à vis de lui.

Écrit par : marie laure | 27/04/2008

@ Marie-Laure: en même temps les produits français importés en Chine, y'en a pas des tonnes. Ce serait plutôt un boycott dans le sens inverse qui ferait mal, mais pas forcément aux boycottés!

Écrit par : Julie BBG | 29/04/2008

En France, ne pas être d'accord avec ses dirigeants n'envoie pas forcément en "TDI" : la preuve jeudi dans les transports :-D

Pour les agissements des gouvernants chinois à l'encontre des français il est vrai qu'on n'en a pas trop parlé ici. Et maintenant c'est trop tard, le drame que vit la province du Sichuan efface tout ça.

Quand je parlais de quitter "facilement" la Chine, je voulais dire au niveau matériel, pas émotionnel (je suis bassement pragmatique parfois).

Écrit par : Bôôh | 20/05/2008

@ Bôôh: en France c'est une autre histoire oui. Sauf que du coup tout le monde s'arroge le droit de descendre dans la rue pour un oui, pour un non. Autant te dire que sur certains points, le Léon Blum, je le retiens moi. Bref passons, tu as raison, le drame du Sichuan a relégué les questions de démocratie au second (vingtième?) plan, mais je suis sûre que d'ici quelques semaines le merdier va recommencer. Stay tuned.

Ps: sympa d'être repâssé(e) ici :-)

Écrit par : Julie BBG | 20/05/2008