Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Aigre-doux | Page d'accueil | La Fête du Cul »

26/05/2008

La roulette (Partie 1/2)

930266764.jpg

 

Dans le monde du travail, les relations humaines sont pour moi essentielles. Je ne dis pas que je bosse en y collant du sentiment, horreur, mais il est important que le feeling passe entre mon client/partenaire/collaborateur et moi, au delà de la sphère money only.

 

Le fait d'être une femme n'est en rien un handicap, au contraire. Avec les hommes, il suffit généralement de maitriser cet art de la manipulation qu'est la séduction, et avec les femmes, je joue sur les centres d'intérêts communs (même si je n'en ai pas) pour m'en faire des alliées solides. Hypocrisie me voilà, mais welcome to ze real world... la fin justifie les moyens, desolée.

 

Le décor étant planté, je dois aussi vous avouer qu'il y a une clientèle avec laquelle j'ai du bousculer mes codes de conduite. Après quelques années de pratique, et autant d'années d'apprentissage, d'emmerdes, et de rebondissements, je peux dire que bosser avec des russes peut s'avérer fructueux, certes, mais mieux vaut se préparer au choc des cultures pour éviter certains faux-pas.

 

Prêts?... Bon:

 

1: Le businessman russe est exigeant: il veut tout, tout de suite. Quand il vous envoie un mail, répondez-y dans la demi-heure même si vous êtes à l'autre bout du monde en train de pioncer. Quand il vous passe une commande, débrouillez-vous pour qu'elle lui soit livrée dans les 48 heures quelque soient vos contraintes de production & co. Je reste soft mais j'ai des centaines d'anecdotes à dormir debout tellement les exigences auxquelles j'ai fait face étaient surréalistes.

 

2: Le businessman russe est impassible: jamais de sourire, oh grand jamais, on n'est pas là pour déconner, business is business et gare à toi si tu fais une blagounette pour le détendre. Sers-lui plutot une dizaine de verres de vodka si tu veux qu'il défroisse ses sourcils d'un petit iota, mais ne t'aventures jamais en dehors du terrain professionnel, le russe n'aime pas ça.

 

3: Le businessman russe est riche: de rien pour le scoop, I know. Tout milliardaire qu'il est, le russe n'a aucun mal à dépenser 10 ans de salaire pour s'offrir un petit plaisir éphémère. Mais cette propension à la dépense à un prix....  cf. le point number 1.

 

4: Le businessman russe n'est jamais content: tu peux lui servir l'Amérique sur un plateau, et bien il te dira que l'Amérique ne le fait pas bander plus que ça et que l'Inde aurait été un choix plus judicieux. Tu peux aussi lui faire livrer Allessandra Ambrosio en DHL, le russe te dira que oué, ok, elle est pas mal mais qu'à la maison is ont bien mieux. Vous l'aurez compris... le russe trouve toujours matière à critiquer et à pinailler, c'est un capricieux.

 

5: Le businessman russe est ratchou: et oué, c'est difficile à croire, mais sa radinerie découle forcément de son insatisfaction permanente. Il n'est pas rare qu'il exige remboursement une fois le service consommé et apprécié, et il va te pourrir la vie pour récupérer 100%, 50%, ou 25% du montant payé. Pour lui c'est une question de principe, l'essentiel est de faire un geste. Or le russe qui traite avec moi ne se doute pas que sous la blondeur de mes cheveux, coule un sang oriental, alors autant vous dire que des gestes je n'en ai jamais fait.

 

Quoi d'autre?

 

Ha la liste est longue donc on va respirer un grand coup et se mettre dans l'ambiance en s'écoutant un petit folklore bien de là-bas. Nadezhda Babkina est une star en son pays alors on ne se déconcentre pas et on regarde la vidéo. Ca vaut le détour.

 

Non, ne me remerciez pas.

 

Commentaires

hé ben ça donne pas envie de bosser avec eux, je vais plutot attendre qu'ils viennent me chercher et je leur montrerai mes exigences, non mais oh!! attention je suis italienne et la Mafia on connait chez nous aussi!!

Écrit par : chris.azur | 26/05/2008

Jusqu'au dernier paragraphe, j'avais envie de te demander si on pouvait se marier avec mais j'aime pas les radins, alors tant pis! ;)

Écrit par : PinkLady | 26/05/2008

Ouhh la la ma pauvre!!! J'ai de la chance, moi les russes je ne les voit que dans les avions, et c'est juste le temps du vol et hop! finit a l'arrivee! et je connais bien addiction pour la vodka qu'ils boivent comme si c'etait de l'eau!! Et alors la video.....un grand moment cette video!! bon courage a toi!!

Écrit par : Sonia | 26/05/2008

Moi aussi je bosse avec des russes...
Et je suis tout à fait d'accord avec toi !!!
... à 100%

Bisous
Et bon courage !

Écrit par : PocKetGirL | 26/05/2008

@ Chris.Azur: ha ha ma qué... et tu as bien raison, il faut savoir les dresser et affirmer ses exigences, surtout face à eux! Les italiennes ont le sang chaud !

@ PinkLady: te marier avec un russe? Radins en affaires mais pas avec leurs douces.... à bon entendeur amie vénale :-))

@ Sonia: ha ha t'as maté la vidéo? Merci. C'est space leur truc hein? Et bien figure-toi qu'ils en sont fous! Tu me diras... nous ici on a bien la tectonik, notre french folklore adolescent.

@ PocKetGirL: je me sens moins seule là. Enfin tu m'étonnes que t'es d'accord, il faut bosser avec eux pour mesurer l'ampleur du casse-tête que ça peut être. Mais attends y'a la deuxième partie, pas franchement plus réconfortante... Biz.

Écrit par : Julie BBG | 26/05/2008

Je confirme tout ce que tu dis sur les Russes... Y en a une cargaison qui sont arrivés ce week end à mon boulot et ce midi je les ai vu et j'ai halluciné... Ils sont arrogants en + d'être tout ce que cites.

J'ai vraiment du mal avec eux, c'est dingue :s

Écrit par : Emilie | 26/05/2008

@ Emilie: ah oui tu as raison, ils sont arrogants. Mais la raison est simple, ce sont de nouveaux riches qui se croient tout permis. Il y a vraiment des codes comportementaux à respecter avec eux et petit à petit on arrive à les apprivoiser. Courage si tu les revois...

Écrit par : Julie BBG | 26/05/2008

Bon les miens de Russes ils ne sont pas radins, alors j'ai peut-etre de la chance. En tout cas vrai pour les points 1,2 et 3...j'attends la suite :-)

Écrit par : ishopforyou | 27/05/2008

@ Ishopforyou: en fait 'radins' n'est pas le terme exact, mais tu vois ce que je veux dire... jamais contents, toujours matière à pinailler et à faire réclamation en cherchant la petite bête. Je te raconterai des anecdotes, tu vas halluciner. Bizzzz ma biche et à bientôt j'espère.

Écrit par : Julie BBG | 27/05/2008

hello ma belle!

des russes je retiens: leurs froideurs, leurs insatisfactions permanentes, leurs airs hautins et supérieurs!

bref je déteste les russes!!

Écrit par : marie laure | 27/05/2008

@ Marie-Laure: aie-ouille, ça fait mal quand Marie attaque!^^ Allez on va dire qu'ils ont quand même des qualités... Dans le boulot ils sont hards, mais je dois avouer que j'ai quelques copains russes, qui, dans le domaine de l'amitié sont de véritables amours :-)

Écrit par : Julie BBG | 28/05/2008