Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Si ça c'est pas de la Cassedédi... ? | Page d'accueil | Girl power, mon cul »

10/06/2008

La roulette (Partie 2/2)

russie.jpg

 

J'espère que vous avez apprécié le petit folklore dont je vous ai gratifié il y a deux semaines. Gling Gling Gling, I won't take "no" for an answer, oui parce que l'ouverture d'esprit les gens, hein? L'ou-ver-ture... où qu'elle est?

 

Donc.

 

A propos du businessman russe, nous nous étions quittés sur les points suivants: Exigeance, Impassibilité, Richesse, penchants Capricieux, et Radinerie.

 

Dans cette deuxième partie, nous allons continuer à dresser son portrait-robot et je vais tenter de ne pas trop vous en dégouter car l'un dans l'autre et malgré tous les désagréments rencontrés, disons les choses clairement: le businessman russe est un bon parti (oooh de suite! non non... par "parti" j'entends parti professionnel, pas partie de jambes en l'air et prison dorée).

 

So....

 

6: Le businessman russe est indécis: il change d'avis toutes les 3 minutes, mais surtout il s'assure que tu te sois bien cassé le cul à lui ficeler un projet béton, pour te dire que oué mais non, finalement ce serait mieux de tout faire à l'envers. Le client est roi alors tu refais tout à l'envers et là il t'explique qu'il a bien réflechit et qu'en fait on va faire le projet précédemment proposé. Donc ok, tu lances la machine à gaz, et hop, arrêt des festivités, il te demande encore de bosser sur un axe totalement différent. Bref. Ne pas être chochotte quand tu bosses avec le russe ça peut aider, mais surtout il faut avoir les nerfs bien accrochés pour garder le smile. Parce que ce n'est pas tout, mais le russe est pressé et il ne comprend pas pourquoi il faut plus de 2 heures pour déplacer les montagnes. Cf. point number 1 de last week.

 

7: Le businessman russe aime ce qui brille: pas question d'aller à un meeting avec lui sans ta plus belle tenue, tes plus belles chaussures, et ton sac le plus cher. Si tu te ballades avec un Birkin au bras et des lunettes Chanel, le russe trouvera ça normal: "on est reçu selon l'habit et reconduit selon l'esprit" (petit adage russe que j'ai vite fait d'imprégner à mes neurones). Pour l'épater, donc, c'est simple, tu te colles des fringues de marque de la tête aux pieds, et tu auras une chance d'avoir l'air un peu crédible. Ce sera déjà ça de pris.

 

8: Le businessman russe aime qu'on l'aime: attention, surtout ne pas le complimenter, il s'en carre franchement, mais il appréciera que tu baragouines quelques mots de son langage avec lui. Pas question de devenir bilingue, mais connaître quelques bases de dialogue feront leur petit effet et seront matière à vous rapprocher à pas de géants.

 

9: Le businessman russe aime les cadeaux: aussi glacial soit-il, il apprécie cette attention. Surtout pas de champagne mais plutot un alcool fort comme un cognac, de l'armagnac, une liqueur, ou des cravates en soie (de marque), feront l'affaire. Et n'oubliez pas de  chouchoutter les secrétaires qui accompagnent très souvent big boss lors de ses déplacements ou meetings. Un petit parfum ou une boîte de chocolats seront fortement appréciés si vous voulez vous les mettre in ze pocket.

 

10: Le businessman russe peut être méchant: je ne vous apprends rien, le russe n'est pas toujours un enfant de choeur. Regardez bien où vous mettez les pieds et ne traitez avec lui que si vous avez la certitude, non pas à 100%, mais à 500% de lui livrer en temps et en heure le projet/produit/service commandé. Dans le cas contraire, abstenez-vous car en cas d'insatisfaction, le russe n'hésitera pas à vous signifier son mécontentement en vous envoyant ses petits copains vous impressionner.

 

Pour conclure, je vous épargne un autre tube moscovite et vous gratifie à la place d'un petit proverbe bien de là-bas qui s'applique à tous les milieux professionnels et tous les pays du monde....: La bonne renommée reste couchée, la mauvaise court les chemins. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire: exceller.

Commentaires

hé ben dis donc, c'est pas de la tarte, mais plus tot un plat de spaguetti!!!ouais c'est nul, mais je suis qu'au premier café..:)

Écrit par : chris.azur | 10/06/2008

En clair... Vive les ritals !!^^

Écrit par : PocKetGirL | 10/06/2008

ok avec Pocketgirl!! vive les ritals

Écrit par : connasseee | 10/06/2008

Ca me rappelle quelqu'un...
Voyons...
qui....??

Petit, qui aime ce qui brille, qui change d'avis, qui aime qu'on l'aime, zut, je l'avais sur le bout de la langue.

Écrit par : Dom | 10/06/2008

ILs ont quand même des supers proverbes les russes. Et sinon, ils te financent tes tenues 100% marques ou pas? Parce que ça sent un peu l'arnaque ton truc, sinon

Écrit par : PinkLady | 10/06/2008

@ Chris.Azur: ha ben bravo pour l'inspiration hein :-) Je constate donc qu'on est pareilles, sans kawa à gogo, mes neurones restent chez Morphée.

@ PocketGirL: oué vive les ritals, en plus ils ont très souvent la peau mate comme j'aime, c'est le principal.

@ Connasseee: toi aussi t'aimes les bruns??

@ Dom: et tu oublies capricieux. Pas question de lui tenir tête sinon il te traite de con. Enfin ne lui faisons pas plus de pub qu'il ne s'en fait déjà lui-même.

@ PinkLady: ben non biquette, pas d'arnaques vu que t'as la classe internationale dans le dedans de ta tête également. Une seule issue possible: gagner le combat :-)

Écrit par : Julie BBG | 10/06/2008

Dur dur le combat avec les Russes!! heureusement qu'il y a un bon petit proverbe russe a se mettre sous la dent, pour ne pas les mordre eux! Mais tu m' apprends des trucs car je ne pensais pas qu'ils aimaient le bling bling dans le cadre du boulot!

Écrit par : Sonia | 11/06/2008