Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Clefs du Succès... lors d'un entretien d'embauche! | Page d'accueil | 20% de réduction chez H&M »

09/09/2009

Grazia.fr censure?

1.jpg

 

Autant ma déception fut de taille à la lecture du Grazia number 1, autant le flânage sur le site fut une beautiful surprise...

 

Car aaaah ouf, on y trouve de la vraie news de nana. Et dans "vraie news de nana", il y a le mot NEWS, si vous voyez ce que je veux dire!

 

Beauté, mode, culture, sexe, lifestyle, people, ... ok ce sont grosso-modo les mêmes topics que dans le mag papier .. à la différence près que là c'est FRAIS et que ça sent le NEUF. Exit l'info périmée, cette fois on est dans le tout-instantanné, le limite "breaking news", et I love IT.
Finalement, quand je me décide à cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite, j'ai largement de quoi cancanner et frimer lors du lunchbreak avec les cops.

Et ça, j'veux dire, c'est CA-PI-TAL.

 

Sur le design, on a un fond blanc, des onglets, des pavés sur toute la page, quelques mises en avant, bref rien de bien original mais c'est clean et érgonomique, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un webzine de poulette plutôt sympathique.

Grazia.fr est animé par une équipe dédiée de 10 personnes (journalistes, DA, marketeux & co compris) dont le leitmotiv semble être Energie. Envie. Enthousiasme.

A priori c'était bon donc, en ce qui me concerne la mayo avait vraiment bien pris sur ce coup-là.

 

Mais c'est dommage. Et oui, j'aurais bien voulu aller au bout de mon sentiment et dire tout le bien que je pensais de ce site, sauf que j'ai moyen apprécié la façon dont la censure est exercée.

 

Jugez plutôt:

 

Dans la rubrique "le débat", les commentaires sont ouverts pour nous permettre de... "débattre". Ainsi, l'un des sujets proposés hier était le suivant: "Le nouveau JT de M6: vraiment révolutionnaire?".

 

A question simple, réponse simple, j'ai commenté la chose suivante:

 

"c'est peut-être un peu tôt pour le dire.. tout comme il est trop tôt pour se prononcer sur la révolution supposée du magazine Grazia dans nos kiosques de presse :-) "

 

Gentil mon com' non? Enfin, ni gentil ni méchant, juste sincère et basta.
So WTF?

 

Et bien je vous le donne dans le mille...

 

Adios le débat.

Kapout, Spacibo, Do svidaniya, le commentaire a été exécuté fissa.

 

...

 

Or vois-tu, cher Grazia, j'ai pris le temps de te laisser un commentaire moi. Tu ne m'as rien demandé certes, mais j'estime que si tu ouvres les réponses sur cette rubrique, c'est que tu espères recueillir l'avis de tes lecteurs.

 

Je te conseille donc de commencer par faire preuve de discernement et d'arrêter la parano. Ce n'est pas en encourageant les commentaires lisses, bien léchés, et tout doux dans le sens de tes poils que tu susciteras le débat, sur des sujets aussi futiles soient-ils. De plus, tout virtuel que tu puisses être, tu n'en restes pas moins la vitrine online d'un organe de presse, et je ne serais pas loin de conclure que l'on frôle ici le paradoxe à son paroxysme.

 

Grazia.fr le site qui censure?


Forcément No, Grazie!

 

(bis répétita).


Commentaires

c'est tout le problème de la modération sur ce genre de site. En général, elle est exercée par une équipe externe à la rédaction, des prestataires qui ont une grille spécifiques et s'y conforment sans chercher. En l'occurence, je suppose qu'ils ont pour consigne de virer tout comm désobligeant pour le magazine.

Je te raconterai des histoires à ce sujet là si tu veux, y a des fois, c'est vraiment pas piqué des vers (dit autrement, on se fout vraiment de la gueule du monde, parfois)

Écrit par : PinkLady | 09/09/2009

Amusant, presque ironique de la part d'un magazine qui a soigné sa promo aux petits oignons.

Le groupe Mondadori qui possède ce titre, mais aussi Biba et Closer, n'hésite pourtant pas à afficher sur son propre site version pub :

Nous sommes heureux de partager avec vous des extraits de notre Matinale du 26 janvier qui s'est tenue au Pavillon de l'Eau.
En pleine actualité, une analyse pour comprendre les nouveaux liens entre les femmes, les Marques et la presse féminine grand public.
Notre parti pris : allier paroles de lectrices et paroles d'experts
Notre objectif : des résultats qui puissent alimenter votre réflexion et répondre à des problématiques media-marketing quotidiennes.


A priori, les nouveaux liens, pour eux, ne sont que ceux qui lient leurs lectrices à leurs annonceurs.

A l'ouest, rien de nouveau.

Écrit par : Dom | 09/09/2009

Je le trouve justement pertinent et plein de bienveillance ton commentaire. En gros, tu ne leur en veux pas de s'être un peu loupés sur le 1er numéro (comme nous sommes nombreuses à le penser) et tu estimes que l'on a tous droit à une 2ème chance.
Scandaleux qu'ils l'aient supprimé !

Écrit par : Capucine Courtois | 10/09/2009

J'aime ce genre d'articles utiles :) Grazie (prononcé à la Brad Pitt dans Inglourious Basterds :) )

Écrit par : Lisa | 10/09/2009

C'est normal, c'est la sarkozie, pas une tête ne doit dépasser : )
Bisous, et arrête de troller chez les gens : )

Écrit par : M1 | 10/09/2009

Je ne pense pas que la modé soit effectuée par une équipe extérieure.

Mais c'est vrai que je me demande s'ils n'ont pas surestimé le résultat de leur plan web. Ils ont voulu présenter Grazia comme un magazine tonitruant dans le marché des féminins et, la qualité ne semblant pas au rendez-vous, il en paient maintenant le prix avec les nombreux articles négatifs depuis 10 jours...

Si ce que tu dis est vrai, c'est vraiment dommage !

Écrit par : Jules | 10/09/2009

@ PinkLady: oui si la modé est sous-traitée, cette réaction inattendue fait un peu plus sens (et encore), mais bon je ne suis pâs sûre que cela soit le cas....?

@ Dom: c'est d'autant plus paradoxal qu'il me semble que la rubrique "le débat" est la seule qui soit ouverte aux coms, donc le seul moyen pour eux de tisser les fabuleux liens entre les lecteurs et les experts dont ils se targuent. Rien de nouveau, comme tu dis.

@ Capucine Courtois: je ne sais pas si mon com' était plein de bienveillance mais en aucun cas méchant, je trouve qu'il y a justement un grand écart entre leur site web et leur magazine offline, je ne cherchais absolument pas à leur tirer dans les pattes, ils sont un peu susceptibles j'imagine :-)

@ Lisa: utile....? Je me contente de rapporter les faits :-)

@ M1: hahaha :-) Ce qui est sûr c'est qu'on était déjà mal barré avec la Sarkozie, maintenant on va se coltiner la Berlusconzie en plus. Paie ton champagne!

@ Jules: leur premier numéro m'a clairement déçue eu égard au matraquage à base de tambours et trompettes qui avait été fait, j'avais trouvé tout ça moche, chiant et déjà-vu. Je n'ai fait que donner mon sentiment mais ils ont aussi eu de bons retours sur le web. Rien n'est jamais tout noir ni tout blanc ;-)

Écrit par : Julie BBG | 13/09/2009