free website hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2009

Rogé Cavaillès lance sa Gamme Sébactiv pour les peaux à imperfections

1.png

 

Oui je sais, vous avez déjà vu fleurir nombre d’articles sur la nouvelle gamme Sébactiv récemment lancée par  Rogé Cavaillès, et dans la foulée proposée en test à nous ze bloggueuses from ze crisis…. Oui et alors ?

 

Attendez, partez pas, y’a peut-être moyen de moyenner un cadeau….

 

2.png

Alors moi, soyons clairs, j’avais rien compris au machin quand on m’a proposé de tester ça. J’ai lu  Rogé Cavaillès, j’ai dis YES et pour cause, je suis une vraie fan de certains de leurs produits, à commencer par leur déo. Oué mesdames et messieurs, en exclusivité mondiale for you, je vous divulgue la marque de mon déodorant. Qu’est ce qu’on s’éclate ici, c’est dingue.

 

Mais quand j’ai ouvert mon colis et que j’y ai trouvé un Gel moussant purifiant et une  Eau nettoyante purifiante, j’ai un peu tiqué. Dans l’onglet "à propos", là, en haut à droite, j’ai pourtant bien précisé que je surfe sur c’te salope de vague de la trentaine non, pas sur celle de l’adolescence ?

 

Bon alors, y'a besoin de me narguer?

 

Mais je ne vous apprendrai rien en vous disant que la femme adulte souffre aussi parfois d’acné, une acné toute différente de celle de nos mouflets/sœurs/cousines, et qu’il convient de la soigner en répondant à des attentes finalement plus complexes que celles de l’ado (soins localisés, hydratation de la peau, traitement à plus long-terme, etc).

 

Bref, j’ai bien aimé le combo, et je rachèterai volontiers le Gel moussant plutôt que l'Eau nettoyante. Le gel est facile à utiliser avec son effet pompe, l’odeur est agréable (pas particulièrement exotique mais agréable juste ce qu’il faut), et on ne ressent aucun tiraillement après le nettoyage comme c’est parfois le cas chez certaines autres marques. Le démaquillage est radical, vraiment, puisque la lingette ou le coton utilisé après coup reste blanc comme neige, et c’est assez rare pour être souligné. Je valide, donc.

 

Le nettoyage est supposé se conclure avec l'Eau nettoyante, moins plaisante à tartiner en ce qui me concerne avec une tendance à mousser et à laisser une impression de tension sur la peau un peu gênante, mais il faut bien avouer que l’utilisation des deux produits sur les trois dernières semaines a été bénéfique dans son ensemble.

 

Amis des comédons bonjour, soyez rassurés, j’ai un pack Gel Moussant + Eau Purifiante à vous offrir. Suffit de me laisser un com’ et je choisirai de façon totalement partiale le joyeux gagnant acnéique. Clôture des inscriptions jeudi 3 septembre à 22h.

 

Merci :-)

 

Article sponsorisé

28/07/2009

It was time to leave!

la.jpg



Septembre 2003, un an après mon mariage avec ze mari, nous voici en partance pour La Cité des Anges, celle où j'ai pour habitude de me rendre en pélerinage chaque année depuis que j'y ai vécu.


Oui mais cette fois, c'était particulier. Outre les retrouvailles avec les potes et la famille d'adoption qui nous y attend, j'envisage de surprendre mon homme en prévoyant également un petit trip à Las Vegas pour un remake de notre mariage dans une chapelle Elvis-plus-kitch-tu-meurs. Je trouvais l'idée nawak et donc géniale, et ni-une-ni deux, les valises bien remplies et un cahier des charges vacances bien ficelé plus tard, nous voici en partance pour un vol Londres-LA qui dure habituellement 12 heures.

 

Haaaaa que ça a l'air bien tout ça!!!
On va vite déchanter mes petits gars, wait.


Nous sommes à peu près à la moitié du vol durant lequel tout se passe bien: petits films, papotages avec les autres passagers, repas, repos, quelques violentes perturbations qui ont le mérite de nous bercer gentiment lorsque tout à coup, je m'aperçois sur l'écran de suivi de vol qui se trouve en face de moi, que notre avion est en fait en train de rebrousser chemin, direction plein sud....

Or, ce putain de vol, je l'ai assez emprunté pour savoir que ce n'est pas du tout la bonne trajectoire et donc paniquer devant ce changement de parcours (car resituons les évènements dans leur contexte: cela se passe deux ans à peine après le fameux 9-11 qui a traumatisé pas mal de monde, y compris moi).


Bref.


Pendant une heure de valdingue up & down, je scrute minutieusement l'écran et mon impression se confirme:

 

Y A UNE COUILLE.

 

Personne d'autre que moi ne semble s'affoler, ze mari m'envoie bouler entre deux ronflements, mais finalement une annonce se fait l'écho pour nous prévenir que des perturbations climatiques nous obligent à changer de trajectoire pour nous poser à l'aéroport le plus proche de notre position dès que possible.

 

Gné?
C'est si dangereux que ça des orages?

 

Visiblement oui, mais je suis rassurée à l'idée de bientôt poser mes pattes sur le sol jusqu'à ce que, 25 minutes plus tard, une autre annonce nous avertit qu'une défaillance technique inattendue (sans déconner) nous contraint à tenter de nous poser là, tout de suite, en dépit des conditions extrêmes du temps.

 

...

 

Tenter.

 

...

 

Ce mot à la capacité d'augmenter le taux de sudité de mes mains de façon fulgurante surtout que l'appareil tangue comme j'ai rarement vu, qu'à ce stade du voyage les passagers s'affolent au moins trois fois plus que moi, et que l'on ne voit rien à travers les hublots tant le ciel est noir. Tout noir de colère.


Mais nous finissons par atterrir, soulagés, et ce n'est qu'après une demi-heure d'attente dans l'avion qu'on nous explique que nous sommes à Philadelphia.

 

Bloqués DANS l'avion.

Pendant QUATRE HEURES.

 

Vous êtes toujours là?

ok.

 

Visez le truc please: 4 heures coincés dans un avion après 6 heures de vol, il fait chaud, on a faim, on a surtout SOIF, les mômes hurlent, certains sont scandalisés, et tout le monde s'enerve. La raison de cette attente: une pièce défaillante qui doit être affrêtée pour nous permettre de repartir direction L.A. cette fois.

 

La pièce arrive, les mécanos bossent, les esprit se tassent, on nous annonce que nous sommes enfin prêts pour le décollage, zou, on y va.
Tu parles. Trois tentatives de décollages plus tard, de retours au parking, et autant de montées d'angoisse, nous décollons finalement au coeur d'une tempête pour finir ce vol dans des perturbations dignes d'une mauvaise série, mais la plupart parviennent à s'endormir, certainement épuisés par tout ce stress.

 

Moi je me dis surtout que cette accumulation d'imprévus est peut-être un SIGNE évident qu'il ne fera pas bon séjourner aux Etats-Unis cette fois-ci, et je passe sur l'attente particulièrement longue due aux nombreux retards à l'arrivée, qui aura fait que fait que nous aurons mis pas moins de 22 heures en tout pour parvenir à destination...


Ouéch Ouéch.


Une fois enfin débarqués, nous nous glissons dans l'habituelle file d'attente des douanes et c'est enfin à mon tour de présenter mon passeport à monsieur l'agent so unfriendly. Je m'en fous, je vois d'ici nos amis qui nous attendent, ça saute de partout, le magnum de champ' est fièrement brandi, mais j'entends "would you please follow me, we'd like to ask you further questions in our immigration office".

 


WHAT?


IMMIGRATION OFFICE... TA MERE!

 

Le mec m'embarque dans un bureau dont la plaque vieillie n'est autre que "CIA" et m'ordonne de laisser à mon mari mes bijoux, bagages, argent, etc.... et lui conseille par la même occasion de ne pas m'attendre. ?????

 

Je vous passe les six heures qui ont suivi les amis, l'intimidation violente des officiers de l'immigration, de la CIA, des flics et que sais-je encore, la prise d'empreintes, les questions tordues à te rendre fou posées dans tous les sens, la fouille au corps gerbante, les photos, et in fine: la cellule glauque où on te laisse pourrir quelques heures histoire de boucler la boucle.

 

easyjet.jpg

Pourquoi? Parce que j'ai eu la mauvaise idée de rester aux Etats-Unis 93 jours d'affilée à une époque dont je ne me souvenais même plus, et qu'il faut bien l'avouer, j'ai mulitplié les allées et venues pendant quelques années. J'ai été incapable de leur expliquer pourquoi j'avais dépassé de trois jours le visa de touriste qui nous est automatiquement attribué, à nous autres ressortissants français, et cela m'a valu au final:


- un emprisonnement de quelques heures


- la traversée du vaste aéroport de LAX, menottes aux mains, encadrée par deux colosses armés


- de reprendre l'avion le lendemain matin accompagnée par ces mêmes colosses, passeport confisqué et confié au pilote


- et surtout, surtout-surtout: INTERDICTION DE REMETTRE LES PIEDS AUX USA POUR LES 10 ANNEES A SUIVRE.

 

 

Alors oui. Quand Buzz Paradise m'a demandé de raconter une anecdote embarrassante m'ayant obligée à quitter un pays alors que je venais d'y arriver, j'ai rapidement repensé à ce fiasco même si j'en ai bien deux autres en stock!

 

It's Time to Leave.... la dernière campagne Easyjet vaut sérieusement le détour avec un petit module bluffant à découvrir ICI, en tout cas moi j'ai bien rigolé!


 

Les voyages forment la jeunesse.... tout est dit :-)!!

 

 

21/06/2009

Je suis sensationnelle... même que ouéééé!

Everywhere I'm turning
Nothing seems complete
I stand up and I'm searching
For the better part of me
I hang my head from sorrow
Slave to humanity
I wear it on my shoulders
Gotta find the strength in me

 

Cause I am a Superwoman
Yes I am
Yes she is
Even when I'm a mess
I still put on a vest
With an S on my chest
Oh yes
I'm a Superwoman

 

For all the mothers fighting
For better days to come
And all my women, all my women sitting here trying
To come home before the sun
And all my sisters
Coming together
Say yes I will
Yes I can

 

Cause I am a Superwoman
Yes I am
Yes she is
Even when I'm a mess
I still put on a vest
With an S on my chest
Oh yes
I'm a Superwoman

 

When I'm breaking down
And I can't be found
And I start to get weak

 

Cause no one knows
Me underneath these clothes
But I can fly
We can fly, Oooohh

 

Cause I am a Superwoman
Yes I am
Yes she is
Even when I'm a mess
I still put on a vest
With an S on my chest
Oh yes
I'm a Superwoman

 

 

 

 

Si vous aussi vous êtes une nana sensassss, logguez-vous sur le site: www.vousetessensationnelle.com et tentez de gagner un relooking maquillage + photos pro grâce à GemeyMaybelline!

 

I am a Superwoman!

 

Yes I am!!!

 

YES YOU ARE!!!

 

:-)

 

 

 

15/06/2009

Ma Dame a 1 an... qui est la guest-star?

MADAME80_021DP.jpg

 

Jean-Paul Gauthier met le paquet pour fêter le premier anniversaire de son parfum Ma Dame incarnée par la top Agyness Deyn et nous invite à mener une enquête toute particulière pour découvrir l’artiste mystère convié pour fêter l’évènement....

 

 

Des indices distillés au compte-goutte.... mmmm... il n'en fallait pas plus pour susciter ma curiosité mise à épreuve lorsque j'ai visionné cette petite vidéo:

 

 

 

Mais pour moi (presque) pas de doute, la guest-star ne serait autre que Martin Solveig ! ... Des vinyles, du bon son, des chiffres mystérieux, un casque, des ballons, sans oublier son tube One 23 Four, et bien sûr l’univers rose et blanc qui rappelle la pochette de son dernier album "C'est la Vie".

 

 

MS.jpg

 

 

Qui dit mieux ? Qui dit autre chose ?

 

 

Je vous referai signe lorsque je recevrai les prochains indices!

 

 

Wouuuhhhouuuuuuuu........ qu'est ce qu'on s'amuse!

 

 

18/05/2009

Petit Bateau Mixte

PB1.jpg


Oh oui bon ça va ! A moins de vivre sur Saturne, impossible de ne pas avoir vu ou lu ça et là que Petit Bateau a récemment dévoilé une collection adulte Mixte très particulière où les codes ont changé et où tout se mélange.

 

Jusqu’à il y a peu, Petit Bateau pour moi c’était les nuisettes en coton tout ce qu’il y a de plus classique mais néanmoins confortable et charming, les t-shirts et les cardigans de toutes les couleurs faciles à porter, et depuis la naissance de ma fille, j’ai pioché dans leurs boutiques tout l’attirail du 100% coton tout doux et tout facile à entretenir.

 

A l’occasion de leur collection adulte été 2009,  j’ai donc découvert avec surprise une panoplie de pièces Mixtes où les basiques ont été revisités et la norme bousculée : ce qui va à l’homme ira à la femme, ce qui se porte de nuit conviendra de jour, ce qui se cache en dessous se sublime au dessus, etc…

 

Lookez-moi ça :

 

PB2.jpg
PB11.jpg


L’ensemble est composé de pièces indémodables, confortables, mais surtout la carte de l’ambivalence est jouée sur tous les tableaux… de quoi surprendre et pourquoi pas échanger sa garde-robe avec son mec (économies, économies!).

 

PB3.jpg
PB4.jpg

Un mini-site web Mixte (forcément) a été mis en place pour l’occasion, véritable source d’inspiration grâce à son aspect "lookbook", offrant également la possibilité d’acheter en ligne en nous renvoyant vers le site Petit Bateau que l'on connait. Par ailleurs, la collection sera distribuée dans la boutique "29 Juillet" située 9, rue du 29 Juillet à 75001 Paris, juste en face de Colette.

 



Article sponsorisé


24/04/2009

Et Viiiiva Espanaaaa!

seville.gif

 

Une petite note rapido pour vous signaler que les inscriptions au jeu orchestré par Transavia.com pour gagner un trip à Séville en octobre se clôturent ce soir.

 

Alors vite, rendez-vous sur gagnezunavion.com et sautez dans mon zinc!

 

J'y crois pas que seulement deux pelés ont bien voulu joué le jeu! Enfin merci à eux mais on n'est pas rendu les gars... le but étant de réunir 149 personnes en moins de quelques heures. On y croit-on y croit.

 

Mais rien n'est impossible... alors please, ne me faites pas mentir et en piste, on clicke et dans la case "Nom du Compte recherché", vous entrez: "Air Bla Bla Bla Etc".

 

OK?

 

Viiiiiiiiiiite, ça finit ce soir et les enchères ont lieu lundi!

 

Allez, que des bonnes vibes pour finir la semaine sous le soleil, oléééééé!

 

 

 

 

 

14/04/2009

20 ANS is back et exploite... Oh! Shocking!

beaucoup de bruit....jpg

 

Impossible de passer à travers le buzz du moment.

 

Le magazine 20 ANS revient dans les bacs et ouh lala, scandale, ils ont proposé à quelques bloggueuses d’y poser leur plume contre un tarif défiant toute concurrence, à savoir 10 Euros la page, 20 Euros la deubeule.

 

Haaan, mais de qui se moque-ton ? Comment ? Qu’est ce que j’entends ? Tu m’as proposé d’écrire dans ton canard pour 10 Euros alors que je m’en fais 500 dans un billet sponso ? T’es ouf’ ou quoi ? Qu’est ce que tu veux que j’aille foutre dans ton chiffon avec mon talent de super bloggueuse de la hype, tu croyais pas que j’allais allumer mon PC pour ce salaire de miséreux. T'es limite en train de me casser mon rêve de Linda-Evangelista-de-la-blogo.

 

Look at me mon gars... y’a 5 ans je ne connaissais encore rien aux blogs, rien au buzz marketing, rien aux billets sponsos, mais maintenant que j’ai le melon, va pas croire que je vais perdre mon temps et te gratifier de mes écrits Kant-esques, t’es pas au souk ici mec. Tu m’as prise pour qui ? Pour une bloggueuse pas journaliste ?

 

Sans déconner….

 

Ah mais merde, c’est vrai, c’est ce que je suis , une pauvre bloggueuse pas journaliste justement, comment t’abuses de me ramener à mon triste sort !

 

Hééé hooo la blogo, les poulettes and consorts, on se détend et on s’organise une vie, une vraie. Je peux pas croire que vous n’ayez pas d’autres chats à fouetter, non ? Non ?

 

Ah non ? Ok.

 

Je comprends mieux alors.

 

Je meurs d’impatience de lire les réactions de la nombrilo-blogo lorsque paraitra le 20 ANS comprenant les articles des connasses bloggueuses qui auront contribué à ce numéro. La blogo va-t-elle me limoger ? Arriverai-je à dormir sur mes deux oreilles ? Est-ce que Lexomyl acceptera de me sponsoriser?

 

Grosse marrade en perspective… ou comment faire beaucoup de bruit pour pas grand-chose.

 

07/04/2009

La femme chocolat

chocolatée.jpg

 

Y a des miracles dans la vie qui ne s’expliquent pas !

 

Figurez-vous que la semaine dernière, toute célibattante que j’étais, j’ai fait preuve d’une flemme inouïe ou plutôt d’une abnégation au boulot incroyable en zappant tous mes lunchs et trois diners sur cinq. Rien. Pas une chips, pas une salade, pas un sandwich, et encore moins un bon morceau de gigot accompagné de son gratin.

 

Résultat des non-courses, tenez-vous bien… :

 

-7kgs en une semaine.

 

Oui-oui, je sais, on frôle le grand nawak, et pourtant, promis-juré-sur-la-tête-de-ma concierge, c’est pas des conneries !

 

Autant vous dire que je suis remontée quinze fois sur la balance pour vérifier que mes yeux ne me jouaient pas des tours, et j’ai aussi fait venir une copine avec sa balance électrique dernière génération pensant que c’était peut-être la mienne qui merdait. Et bien non, les 7kgs en moins étaient invariablement envolés.

 

Le petit coup de stress passé (suis-je sur le point de crever?), j’ai vite fait de me dire ooohhhh lalalalala la belle aubaine…. !!

 

A moi les bons petits plats et les myriades de gâteaux, j’applique la méthode no limit et je renfloue ce corps défraichi (genre) plus vite que mon ombre. Le moins que l’on puisse dire c’est que ça a marché puisqu’en quatre jours de régime inversé intensif, hop-hop, j’ai déjà repris 3kgs.

 

Fingers in ze nose je sais.

 

M’enfin bon, je peux dire merci le chocolat… en tablettes, en gâteaux, en pâtisseries, au lait, ou bien noir, j’ai tout gobé et visiblement ça a marché. Cette petite frénésie de cacao m’a par ailleurs permis de tester les nouveautés Milka "Tendre Dégustation", au lait et à l’arabica… mmmm, aaaahhh, tout un poème, et de découvrir le site interactif de transformateur de messages que la marque vient de lancer. Plutôt fun et very pratique pour celles qui pratiquent le 7 à 9 avec un brun ténébreux pendant que chéwi-chéwi les attendent à la casa. Car fini les insipides "je rentrerai tard ce soir"... grâce à Milka, romantisme, élégance (et baratin) viendront ponctuer votre boniment et le transformer en véritable message raffiné et poétique. Ca vaut le détour les cocos, et c’est à découvrir ICI.

 

milka.gif

Comment ça j’ai que des bons conseils ? Lol

 

Bon, sur ce, je m’en retourne à mes goinfreries rapport au fait que j’ai encore 4 kgs à renflouer!

 

Oué je sais, you’re very jealous :-)

 

 

25/03/2009

Je Bodymotive ma cellulaïte, mais pas que

Le printemps pointe officiellement son nez, mais nous autres, poulettes from ze côte d'azur, figurez-vous qu'on en est déjà à penser été, playa, maillots, bronzing, et autres doux mots oisifs. Car oui, l'un des avantages de vivre par chez nous réside dans le fait qu'à partir de la fin mars, chaque week-end prend des allures de vacances grâce au ciel bleu et à la Méditerranée… Dans la plupart des cas, c’est donc à cette période officiellement printanière que nous tombons nos pantalons afin de mieux vivre l’officieusement estival.

 

(Oh ça va, j'en rajoute un peu pour faire râler les parisiens qui s'émoustillent depuis que leur thermomètre a dépassé la barre des 12°C. Nan mais franchement, quoi !)


Cela dit, je me dois tout de même de vous avouer que ces petits sponsors calendaires à l'égard des sudistes commencent un peu à me gonfler. Et pour cause! A peine sortis des fêtes de Noël et de ses marrons glacés, on enchaine avec le ski et ses tartiflettes, et hop nous voilà déjà à devoir nous foutre à poil en bikini. Pas le temps de dire ouf et surtout pas le temps d’amorcer le moindre régime ou cure de sport intensif, qu’on est assailli de propositions pour aller passer la journée à la plage entre potes, ces mêmes potes devant lesquels on préfèrerait mourir que d’étaler notre graisse et nos capitons à la face.

 

Bonjour le merdier.

 

Sauf que bon, voilà, y’à un moment où il faudra bien prendre le taureau par les cornes et se le bouger, ce gros cul. Or c’est bien connu, le plus dur dans un régime, c’est de garder la motivation sur le moyen-long terme, et c’est précisément pour ça que perso, quand je me lance dans une cure d’amincissement made in dans ma tête, j’essaie généralement de rallier à ma cause une top cop’. Genre que l’union fait la force, voyez.

 

Non ?

 

Ben chez l'Oréal Paris, en tout cas, ils ont vu. Et ils ont crée une communauté online de patates flemmardes qui ont besoin de l’impulsion d’un groupe pour exterminer le grand méchant kilo superflu.

Au sein de cette communauté de Bodymotivées, on y trouve des cops qui ont le même objectif que nous, mais aussi des articles et des conseils en veux-tu-en-voilà, un motivation wall, des diagnostics minceur, et une appli Facebook offrant la possibilité de gagner un an d’abonnement au Club Med Gym.

 

Grosso-modo, les Bodymotivées c’est un peu le bar fraicheur de notre club de gym, version online, et je trouve l’idée sympa. Je m’y suis inscrite, j’ai fait mon diagnostic qui me recommande de me tartignoler de la crème Lifting Pro (saloperie!), j’ai échangé avec 2-3 poulettes, et ça y est, je suis à bloc de motivation et à bloc de cancans, j’adore !

 


L'Oreal Paris Bodymotivées

 

Inscrivez-vous et faites-moi signe, j’y suis en Julie BBG, who else ? :-)


Article sponsorisé

 

20/03/2009

Gagnez un avion pour Séville avec Transavia!

transavia.png

 

Vous vous souvenez du premier jeu concours organisé par Transavia l’été dernier ?

 

Mais si… ! Rappelez-vous… il fallait inciter 169 potes à monter dans votre avion virtuel via le site www.gagnezunavion.com afin de tenter de gagner un vol pour Marrakech, tous ensemble à bord d’un avion privatisé, yallah !

 

Déjà à l’époque j’avais trouvé le buzz plutôt sympathique et bien pensé puisque in fine c’était bel et bien le client qui le fabriquait (le buzz). Cette fois, l’opération est renouvelée avec de nouvelles règles … plus fun !

 

Explications mes loulous :

 

Pour cette édition, il faut évidemment s’inscrire sur le site, puis inviter son père, sa mère, ses frères, ses sœurs, ses couz’, ses potes & potesses, assoces et compères, amants et maitresses... à s’inscrire également (la limite étant fixée à 149 personnes).

 

Plus vous comptabiliserez de participants, et plus vous recevrez de T’s (de 10 000 à 15 000 T’s par invité enregistré, sachant que vous serez au départ crédité de 30 000 à 50 000 T’s à votre inscription), les T’s étant la monnaie virtuelle de Transavia.

 

Bon.

 

Une fois le palier des 500 000 T’s atteint, oléééé, vous serez averti par email et pourrez ainsi participer à l’enchère qui sera transmise en direct et en vidéo sur www.gagnezunavion.com et tenter de gagner, non pas un vol vers Marrakech, mais un A/R vers Séville accompagné de tous ceux qui auront rempli votre avion. Et là… aïe aïe aïe… à vous les tapas, le flamenco, les bruns torrides, la chaleur, la paella, et les fiestas jusqu’au bout de la noche !

 

Quoi je vous sors les pauv’ vieux clichés ? C’est la vérité mes amis, Séville est torriiiiide en tous points! (soupir).

 

M’enfin bref…. vous avez pigé ou vous avez pigé ?

 

On s’inscrit rapido sur www.gagnezunavion.com et on invite toute sa smala pour atteindre les 500 000 T’s et peut-être s’envoler vers la capitale de l’Andalousie le 5 octobre.

 

Sinon, ceux qui veulent monter dans mon avion n’ont qu’à se manifester :-)