free website hit counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2010

Cougar lifestyle rocks

1.jpeg

 

Qui n'est pas cougar est mal baisée! Hé!

 

Oh c'est bon! J'ai moi-même tendance à préferer la maturité, mais point trop n'en faut, les cougars ont fleuri dans les magazines people (merci Demi Moore & Ashton Kutcher, Mariah Carey & Nick Cannon, Halle Berry & Gabriel Aubry) au point d'en inspirer des séries télé (Lipstick Jungle, Cougar Town etc) mais aussi une pub pour T-Mobile.

 

Etre une cougar c'est in, c'est bath', c'est une des sexy-tendances des dernières années et je vous invite à relire ce décryptage made in Darkplanneur bien avant que les mags à puputes pseudo-hypes ne saisissent l'ampleur du "phénomène".

Dans mon entourage aussi, on lorgne sérieusement sur ces sexy berceaux où virilité naissante et ferveur maladroite semblent être devenus les gages d'un ROI amoureux tout bénéf', je vous dis pourquoi:

 

 

Etre une cougar c'est dépenser moins pour s'éclater plus

 

Les jeunes éphèbes n'ayant pas forcément le réflexe d'organiser des soirées au resto Gastro 3 étoiles que les quarantenaires, quinquagenaires et autres sexagénères ont par ailleurs maintes fois fréquentés,...  une cougar adorera se laisser surprendre par un pic-nic sauvage niché dans une crique, un diner à domicile concocté par son toy-boy, ou une soirée ciné sur les transats de la Villette en plein été.

 

Des plaisirs différents pas forcément onéreux, la cougar profite de l'instant T et redécouvre la simplicité d'une relation dénuée de poudre aux yeux pour se laisser séduire.

 

 

Etre une cougar c'est savoir tirer profit de l'inexpérience

 

Passé 30 ans, un homme repose sur ses lauriers. Du 69 à la levrette en passant par le détroit de gibraltar (copyright M1), nos gémissements vous confortent souvent dans l'idée que Rocco est un petit rigolo comparé à vous, et vous persistez à vivre sur vos acquis.

Mauvais calcul. Très mauvais.

 

Un jeune de 22 piges, lui, tout inexpérimenté soit-il, sera animé par une soif d'apprendre à côté de laquelle vous ferez tout bonnement figure de Prozac.

 

Appliqué, consciencieux et empli de ferveur, il se laissera volontiers guidé par sa maitresse pour se dégourdir d'une volonté cuisante d'être à la hauteur. Pas question de passer pour un puceau, le jeune homme est orgueilleux et sera ravi d'apprendre d'une femme plus âgée ce que les minettes de son âge ignorent encore. La cougar oeuvre ainsi pour le sexe-féminin au sens large mais son toyboy le lui rend bien: son énérgie tendance Duracell sera fortement appréciée et il ne nous aura pas échappé qu'un moteur tout neuf est aussi synonyme de chevauchée fantastique...

 

 

Etre une cougar, c'est s'offrir des vacances

 

Finito les sempiternelles discussions sur l'horloge biologique qui tic-tac-tic-tac, exit aussi les comparatifs de crèmes hydratantes à 200 Euros les 30 ml, out les cours de yogapilates et les régimes Atkins, Dunkan ou autre .... une cougar s'offre le luxe de rajeunir sans botox grâce à son mignon qui lui, ne pense qu'à s'amuser.

Etre une cougar c'est vivre une seconde jeunesse, elle enfile les jupes sexy, ressort ses talons de la cave, se pavane en wonderbra, et se marre à ses blagues puériles mais teeeeeellement rafraichissantes et ça tombe bien: une étude a démontré que les adultes ne rigolent que 15 fois par jour alors que les enfants rigolent... 300 fois. Y'a pas à chipoter, la cougar a tout pigé!

 

A suivre, une rétrospective des cougars les plus farouches de l'Histoire bien avant que Demi, Madonna and co ne nous fassent l'affront de nous afficher leurs beautiful conquêtes!

 

Bon lundi à tous, et que les cougars refoulées de l'assemblée se dénoncent illico presto! :-)

 

13/02/2010

Sexy Week-End

Mmmm qui se cache donc derrière ces superbes clichés black & white?

 

1.jpg

 

4.jpg

 

 

Un indice: il s'agit d'un mannequin russe très connu mais habituellement plus ... timide (et j'en déduis qu'il y en a un qui a passé un très agréable anniversaire!).

 

La réponse...!:

Lire la suite

08/02/2010

Manuel Express du SPERME

 

The Scoop on Semen

Via OnlineSchools.org

 

5% des femmes y sont allergiques!

 

(les pauvres).

 

04/01/2010

Vu sous cet angle...

 

J'hésite entre MMMMM, YUUMMM, ou UUUMMMM.

 

1.JPG

Les trois? Ok les trois!

 

Mais alors who's that hottie? Je n'avais jamais remarqué cet aspect là de sa... personnalité et je dois dire que je comprends mieux!

 

En couverture du Vanity Fair de février, je te demande c'est?? c'est?? c'est??????

 

 

MMUUMMYUMMMMMMYUUUMMUUMMM

 

I say YES.

 

21/12/2009

Making-of du Calendrier Pirelli 2010

C'est n'imp' ce blog je sais!

 

Un jour ça parle de cul, un autre de marmots, puis ensuite de complexité amoureuse (oh my god quel euphémisme!), puis après de modasse, et vlan, tu vois pas que j'en viens même à te coller des photos d'orangettes en stade terminal? C'est que je suis tellement ça les gars, so nawak, un jour puérile l'autre assassine, bordélique de la tête, et impulsive quand je veux où je veux et seulement si je veux. Just like here. Mais aujourd'hui j'ai envie de gâter mes lecteurs à pomme d'adam avec de la vidéo sexy, suggestive, esthétique.... le making-off du celèbre calendrier Pirelli 2010 sorti fin novembre. Caliente gentil, mais caliente quand même...:

 

Enjoy the ride guys :-)

 

 

Pirelli 2010 making off HQ long (via)

 

 

 

 

NB à tous: mmmm ouiiiiii, un orgasme pour la paix, j'ai signé, j'espère que vous aussi?!

 

 

05/11/2009

Missionnaire Rocks!

Ca date de mars 2008 et Ladies Room a remis le sujet à l'honneur

sur la homepage de sa Back Room.

 

De quoi donc?

 

Tu click click click LA

et tu joues au missionnaire tonight de ma part pendant que je file cuver mon Moscato.

 

Je répondrai aux coms en suspens d'ici la fin de semaine, life is too good,

hope you're enjoying as much as I am :-)

 


 

29/10/2009

Fancy or Casual?

1.jpg

 

Ahlalala, tout récemment m'est venue une question d'ordre CA-PI-TAL!



Oué je sais, j'ai un level de réflexion qui ne risquerait pas de faire bander Socrate mais t'inquiète lecteur, tout ça c'est la faute à mon QI de bigorneau qui donne l'impression que Paris Hilton a tapé l'incruste dans ma belle âme. C'est que je suis aussi comme ça hors écran tu sais!

 

(vise le bon parti que je fais).

 

Donc cette question so essentielle consiste à savoir si, lorsqu'un homme nous invite à diner la première fois avant même que de quelconques fricotages n'aient eu lieu, nous aurions tendance à préférer le grand jeu du resto étoilé, couverts en argent, sommelier et tralala, ou au contraire si nous n'opterions pas plutôt pour un rencard "casual" autour d'un bon hamburger ou d'une pizza dans un resto branchouille mais pas trop?

 

J'évoque ici la toute première date, celle où tu connais à peine ton Don Juan et où tu comptes sur cette soirée pour récupérer son numéro de carte bleue et plus si affinités.

 

Et ensuite quoi? Tâlons hauts, robe sexy, et ta minauderie la plus hot?

 

Ou alors jeans-tshirt funky, et ton smile pour seule arme?

 

Vous, je ne sais pas, mais visiblement la tendance est au CASUAL DATING... et le NY Times nous explique que de plus en plus de gens préfèrent les diners informels dans une ambiance relax et cosy autour de tapas ou autres petits plats à partager, plutôt que la constipation générale que peuvent imposer les tables un poil trop hype où tu t'évertueras à dissocier les différentes fourchettes au lieu de battre des cils devant ton prospect.

 


Cette évolution me va bien puisque les soirées où je me suis le plus éclatées sont celles où j'ai opté pour le bar à vins/plateau de fromages ou le T-Bone au resto placardé d'écrans MTV!


Fun, décontractes, bonnes bouffes et matière à déconner, finalement pas besoin de courbettes et de voiturier pour kiffer, tout est question de smile et de simplicité.



Du Casual Dating au Casual Sex... tout naturellement :-)

 

 

21/10/2009

Justify my Love

 

1.png

 

Ouééééééééch! Méga forme aujourd'hui! Moins tu dors et plus t'en fais qui fait que t'as envie d'en faire plus du coup t'en fais encore plus que ce que t'aurais cru que tu pouvais faire. C'est fabulous, ça motive, ça over-réactive, big up à l'insomnie!

 

Mais today, uuuuhh ça va encore voler-haut niveau racontages avec une petite synthèse à base d'hémisphère gauche qui je l'espère percera certains des mystères que les hommes se gardent bien de nous révéler:

 

D'abord, tout est histoire de cul. De variété. De cul. De variété. De cul. De variété. De cul.

 

Les mecs aiment généralement ce que les nanas détestent et quand ils te disent qu'ils n'aiment pas les mangas, les films d'action, le foot, ou Alessandra Ambrosio, c'est uniquement pour mieux te baiser mon enfant.

 

Les mecs n'aiment pas beaucoup non plus ce qui amuse les femmes, ce qui revient à dire que s'ils se coltinent un énième épisode de Grey's Anatomy dans ton canapé, c'est qu'ils n'en ont qu'après ton joli fessier.

 

Les femmes seraient romantiques, câlines, tendres?
Possible oui, sauf qu'en retour elles attendent souvent la réciproque et c'est là que le fou rire m'étrangle. Vraiment.

 

Ma chérie, si tu rentres chez toi le soir en  rêvant à un câlin roudoudou-piloupilou lovée dans ton zorro, évite d'attaquer la soirée en lui rabâchant que la lunette des toilettes n'est pas abaissée ou que féchié, la poubelle n'a toujours pas été descendue. Simple comme bonjour.

 

Les femmes ont souvent les mains froides, les pieds froids, et les fesses froides, or les mecs apprécient moyen le fait d'être pris pour des radiateurs persos. Mieux vaut se réchauffer à coup de Jack The Rabbit (ou de bouillottes si vraiment tu préfères), et se coller à lui une fois que t'es embrasée et prête à dépoter du string.

 

Quand une femme dit à son homme "Il faut qu'on parle", alerte rouge et fiasco à tribord. Ces cinq mots auront le même effet que celui de la déclaration de guerre de la Prusse à Napoléon, car forcément, y'a peu de chance pour qu'on ait envie de débattre de l'éviction de Flavio Briatore. De façon générale, toute tentative de dialogue à propos du couple est synonyme de causage-sérieux-option-prise-de-tête, et pas qu'un peu.

 

Il me semble aussi que les mecs n'aiment pas trop les rencards pré-sauterie, ce que les américains appellent les dates, et toute la niaiserie qui les accompagne. Pourquoi?
Simplement parce qu'il leur faudra baratiner et que baratiner, ouéch, c'est pas over funny finalement. Ils attendront sagement d'être mariés pour te dire ce qu'ils pensent vraiment de Marc Lévy, étape suprême où ils n'auront plus besoin de t'embrouiller pour avoir le droit de te baiser.

 

 

J'aime les hommes. J'aime la complexité des rapports hommes-femmes, et jamais je ne pourrai leur en vouloir de nous mentir pour nous faire si bien l'amour!

 

En musique please...  :-)


R.Kelly - Bump N' Grind

18/10/2009

Damn I'm Hot!

A.jpg

 

Allez savoir... allez donc savoir pourquoi en ce moment je suis toute chose, un peu obsédée par le sexe fort et la myriade de possibilités qui s'offrent à moi.

Les amoureuses-tendance-chantilly seront sans doute outrées becoz que l'amour c'est beau, c'est grand, c'est puissant (et ta soeur elle est puissante aussi?), mais le coeur cul a ses raisons que la raison ignore, et si vraiment cet état persiste, maybe je prendrai rv chez un endocrino des fois que mon système hormonal soit complètement bousillé.

 

Possible que ce blog prenne une tournure un peu plus caliente, no lo sé encore vu que je tapote quand j'en ai envie et selon l'humeur du jour, et si tu aimes please vote bleu, si ça te gonfle vote rouge et reviens pas. (en vrai j'aimerais bien que tu votes bleu hein).

 

 

Sujet du jour, bon appétit: la fellation.

 

 

Je vous cause de LA bonne pipe évidemment, celle qui, et je m'adresse aux filles, vous fera utiliser bien plus que votre gosier de façon mécanique.

 

 

Les vraies queens de la fellation sont polyvalentes et utilisent leur bouche, leur langue, leurs doigts, leurs yeux, leur voix, et surtout leur CERVEAU.

 

 

Voici donc le fruit de quelques récentes confidences masculines, et je vous laisse libre d'interpréter ce que le terme "confidences" recèle de non-dit :-)

 

 

1. Si t'es pas d'humeur, passe ton chemin.

 

Ooooh qu'il est loin le temps où la fellation était considérée comme l'acte ultime de la débauche, celui que seules les putes prodigaient en échange de quelques billets. Aujourd'hui standardisée... tantôt amuse-bouche du collé-serré à suivre, tantôt acte sexuel à elle toute seule, cela ne veut pas pour autant dire qu'elle soit un pré-requis inévitable. Et pourtant, combien de nanas se sentent obligées d'y passer en raison d'une supposée garantie contractuelle?

 

La toute première règle à respecter est donc qu'il ne faut JAMAIS SE FORCER. JA-MAIS. Une pipe brouillon expédiée à la va-vite sera le turn-off le plus total que vous puissiez infliger à votre mec. Complètement unsexy, aucun intérêt.

 

 

2. Bouche vs. Vagin, who wins?

 

Avoir la gorge profonde, c'est bien... Pendant deux minutes. Pas plus.

Inutile de démontrer que hé hé on arrive à s'ingérer un hot dog de 20 cm sans sourciller, si votre palette d'effets spéciaux se limite à ça, vous dire que c'est mal barré est un doux euphémisme.
Notre bouche offre des tas de possibilités que notre vagin ne permet pas, autant optimiser l'acte et varier les plaisirs en chouchoutant l'ensemble de son bas-ventre, du nombril à l'infini.

Votre homme connaitrait le comble de l'ennui si vous vous contentiez d'une pipe monotone consistant en un va-et-vient continu, so please have fun damn it, HAVE FUN!

 

 

3. Surprise Sur Prise

 

La routine, curare du couple se trouve aussi être l'ingrédient soporiphique des ébats amoureux.


Surpendre, donc. Etonner, renouveller, voire amuser. Vous êtes peut-être une queen de la fellation mais prenez garde à changer vos méthodes et à les épicer. Il n'y a rien de pire qu'une nana qui s'y prend systématiquement de la même manière et dans le même ordre que les fois précédentes. Surprendre - d'une fois à l'autre, est donc le maitre-mot.

 

 

4. Give him more

 

Les hommes ont cette faculté à décoller bien plus rapidement que nous pour la simple et bonne raison que tout est concentré dans le caleçon. Leurs terminaisons nerveuses sont quasiment toutes regroupées en ce haut lieu du plaisir, mais ils apprécieront par exemple de sentir nos mains s'aggripper à leurs fesses à mesure que notre visage et surtout notre bouche se rapprocheront dangereusement de la cible.
Sentir notre souffle, nos cheveux, nos doigts sur l'intérieur de ses cuisses, ou le torturer en créant à la langue une ligne imaginaire au départ de son nombril, j'en passe et des meilleures. Le pénis, c'est bien, c'est bon, c'est important.... mais ne pas oublier les alentours :)

 

 

5. Tease him with the eyes

 

Les yeux. Aaaaah le regard.... Dingue ce que ça les retourne, mais ai-je réellement besoin de blablater là-dessus? Il me semble que c'est une des bases d'un tel échange, donc évidemment ne pas hésiter à le regarder droit dans les yeux, pauser, le laisser apprécier votre souffle sur le volcan que vous venez de créer, et continuer. Continuer. Continuer. Pauser. Le regarder. Recommencer.



6. Les Mots

 

Je crois que tout le monde apprécie plus ou moins le "dirty talk"... en tout cas perso je kiffe et j'assume. Mais là, pour le coup, je conseille plutot d'y aller easy... très easy... en lui murmurant par exemple de jolies choses, comme à quel point on a hâte qu'il nous fasse jouir, ou en lui suggérant ce dont vous avez envie pour la suite des festivités.

Tranquillement, tout en douceur & sensualité. Et à priori pas de vulgarité.

 

 

7. Périmètre de sécurité

 

Dans le cas d'une relation toute neuve ou d'un one-night-stand, difficile pour eux de déterminer quelle serait la zone d'éjaculation acceptable, donc peu importe, laissez le prendre son pied comme il l'entend et invitez-le simplement à jouir sur vous, le must étant... votre bouche, évidemment :-)

 

 

Humeur du jour plutot spicy... vous m'excusez mais là j'ai chaud, je déconnecte, I need my Booty Call!

 

Biiiiiiiiiiiiiiip.

 

 

(sur le même thème précédemment abordé, pour les mecs: les secrets d'un vrai bon cunni sont ici. Ha, qu'est ce qu'on s'amuse:-p)

 

16/10/2009

Mmmmm Hédonisme....

C'est vendredi et comme d'habitude, je reçois entre autres papelards du week-end, mon ELLE hebdomadaire (le premier qui se moque là-bas dans le fond: la puerta!)

 

Comme d'habitude, donc, je vais m'ingurgiter mon mag entre trois courses, dix coups de fils, et quatre rencards ce week-end, mais à peine arrivé dans la boite aux lettres, moi je me jette direct sur les fiches cuisine en fin de magazine. Hé oué, on dirait pas comme ça mais la mère Bla Bla elle kiffe ses fourneaux, son rouleau pâtissier, et ses placards aux mille merveilles, faut pas le dire trop fort.

 

Et là, stupeur. Enfin fou rire plutot, lookez moi ça: Les recettes cultes d'Arielle Dombasle....

 

 

1.jpg 2.jpg

3.jpg 4.jpg

 

 

. une salade à base de persil, roquette, coriandre... ah mais quel festin!

 

. un soufflé au fromage... tout ce qu'il y a de plus classique...

 

. une brioche dite aux fées... mouais, 25 g de beurre, 25 misérables g de beurre

 

. un délice aux champignons... un genre de cake-tortilla à base de champis en fait

 

 

Je ne doute pas que ces plats soient déliciosos, mais avouons tout de même que sur le papier ils manquent cruellement de sexyness. Pas ou prou de matière grasse... exit les saveurs aillées, oignonnées, basilic-ées and co, pas la trace de la moindre épice, et oh my god, what about ze sweet tooth? Amandes, chocolat, miel... houuuu ouhhh, where are youuuuuuuu??

 

L'ensemble est d'un tristoune qui me désarme d'autant que Mme Dombasle nous présente ici SES RECETTES CULTES. Et non, je ne vous le fais pas dire, il n'y a effectivement pas de quoi mouiller nos strings. Attendez, je rappelle Enrique.

 

Aie Aie aie, mes recettes cultes à moi sont autrement plus caloriques et j'avoue que quand je pense à tout ce que j'ai pu me régaler en septembre et octobre (merci le ramadhan, rosh hashana, kippour, et les wacances mi ricaines mi orientales), je comprends mieux pourquoi je ne fais pas le même tour de hanches que Mme Opérette.


T'inquiète lecteur over-stressé, ça ne m'empêche pas de dormir.

 

Je n'ai de cesse de vous le dire ici, la vie est putain de surprenante, elle est d'une brièveté effarante, mais elle peut surtout être absolutely wonderfully fucking beautiful!!

 

Je n'envisage pas de kiffer sans exulter du désir de l'autre, découvrir l'arôme d'une peau, l'ardeur d'une main ou d'une bouche, l'ivresse d'un corps à corps.... mais cette vie sans les plaisirs du palais me serait d'un ennui terrible...

 

Ainsi, lorsqu'Angie s'est amusée à inventer un tag vicieux qui ravira les plus narcissiques d'entre nous, pensez bien que j'ai sauté sur l'occasion. Et sans grosse surprise, ma plus grande perversion serait donc la luxure à 88%, suivi par la Gourmandise à 70%.

 

8687diplome.jpg

 

 

La gourmandise n'empêche donc pas de baiser, et vous n'aurez qu'à kamasutrer pour éliminer les éventuels kilos superflus.

 

Voi-Là.

 

 

Have a nice week-end... :-)

 

 

Sinon, la totalité du test donnait cela:

La paresse: 14 %

La gourmandise: 70 %

L'avarice: 6 %

L'orgueil: 50 %

La luxure: 88 %

L'envie: 17 %

La colère: 29 %

     

    Et comme le veut la tradition, je passe le flambeau à Chris, Sonia, Ithaa, Madame Kévin, et pis M1 tiens (je mise 100% sur l'orgeuil ... ha!).