Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2008

Devoirs du week-end

1884270391.jpg

 

Habituellement, on cherche plutot à percer les mystères de l'amour. Pourquoi lui/elle? Pourquoi moi? Quelle recette miracle appliquer pour que ça dure ad vitam eternam? Comment ne pas tomber dans le piège de cette redoutable routine? Pourquoi s'aime-t-on? Que faire pour qu'il/elle ne sente pas le besoin d'aller voir ailleurs? etc... En gros, l'amour c'est compliqué, complexe, difficile, et à part le mot merdier, je ne vois rien d'autre pour qualifier ce sentiment irrationnel. J'ai dis merdier mais ne me tombez pas dessus svp, le merdier j'adore ça moi, et le merdier je trouve ça jubilatoire et passionnant.

 

Bref - autant vous dire qu'avant de trouver la formule mathématique qui garantira à Jacques et Ginette de roucouler péperre jusqu'à la fin des temps, Lara Fabian aura eu tout le loisir de ressuciter et de nous pondre une énième chanson exaspérante.

 

Bon. Je m'égare, merde je sais plus ce que je voulais dire.

 

Ah si.

 

Aucun rapport. Enfin si, un chouilla tout de même.

 

Comprendre l'amour, ses méandres et tout le tralala, serait donc cause perdue. Alors plutot que de se turlupiner les méninges et tenter d'élaborer une recette du bonheur qui serait utopique, penchons-nous sur certaines des raisons qui peuvent pousser un couple à la séparation, et plus particulièrement les couples de vingtenaires dont les vies de dénouent avant d'avoir atteint 30 ans.

 

Enfin, je dis ça, mais détendons-nous.... honnêtement je m'en tamponne un peu, mais je suis tombée sur un article du L.A. Weekly qui m'a bien fait sourire... L'auteure y relate comment elle s'est embourbée dans une relation déprimante allant jusqu'à se marier avec l'élu le nul de son coeur malgré un nombre incroyable de stimuli annonciateurs d'échec inéluctable.

 

L'article est long, mais hé ho, vous avez tout le week-end pour vous le taper.

 

Et puis il est en anglais.... So what? You're fluent so I won't take this as an excuse.

 

Ca se passe LA, et c'est à prendre au second degré.

 

By the way.... est-il bien raisonnable de se marier avant 30 ans? Voire de se marier tout court?!*

 

* à suivre :-)

07/04/2008

Moeurs modernes (Partie 1/2)

Je connaissais la drague dans la rue, la drague à l’arrêt du bus, la drague chez le médecin, et celle chez le boulanger. Je connaissais également la drague en boîte de nuit, la drague chez l’assureur, et celle du Monoprix.  Sans oublier la drague au café du coin, la drague du pharmacien, celle du vendeur de la FNAC, et bien sûr l’inimitable drague des rendez-vous professionnels.

 

De la drague-en-veux-tu-en-voilà… il y a aussi celle de l’avocat, du mec de ta copine, ou du livreur de pizzas.

 

La drague est open-space, anywhere-anytime.

 

Mais depuis un peu plus d’un an, j’ai découvert un nouveau terrain de jeu que nos amis libidineux exploitent sans scrupule aucun :

 

la crèche pour enfants.

 

742373305.2.jpg

 

Oui messieurs-dames, cet espace jovial où ne devraient régner qu’innocence, douceur, et bonnes manières se révèle être en réalité un club de rencontres pour prédateurs maqués souhaitant s’envoyer en l’air derrière le dos de leur conjointe. Et pire encore, si ladite conjointe a eu le malheur de sympathiser avec la proie du prédateur en question, et bien figurez-vous que celui-ci s’en trouvera fort émoustillé.

 

C’est donc ainsi que j’ai récemment naïvement sympathisé avec un homme charmant qui déposait son fils au même moment où je déposais ma pépette. Jusque là tout va bien, je suis du genre à faire des sourires à tout le monde donc forcément, je bavarde toujours avec quelqu'un même quand je vais poster une lettre.

 

Bref - après plusieurs rencontres hasardeuses, ledit jeune homme (brun, cela va sans dire) m’a gentiment proposé d’aller boire un verre.

 

Mais oui. Mais bien sûr. Le mec est marrant, je connais sa nana, elle est d'ailleurs carrément sympa, et même s’il est dommage qu’elle ne puisse se joindre à nous, ok d’accord, allons prendre un petit café.

 

 

Mon cul oui.

 

Le prédateur avait un plan.

 

Et oué. Car figurez-vous que 45 minutes plus tard, après une série d’incroyables concours de circonstances (à croire que le mec s’est arrangé avec le bon dieu pour modifier le cours des événements), je me suis retrouvée sur le lit conjugal de ce vicieux avec une coupe de champagne à la main, et ce, à 9h00 du mat'.

 

Gloups.

 

Que j'ai fait.

 

Y’a comme qui dirait un malentendu.

21/03/2008

Où est passé le sexe faible?

Billet rédigé à l'occasion de la journée Cul organisée par Ladies Room et visant un lectorat masculin. Et si vraiment vous en voulez encore, cliquez ICI pour découvrir pourquoi je milite en faveur du Missionnaire (je ne recopierai pas l'article dont le contenu est disons un peu plus... explicite....  sur mon blog becoz' pas envie de me récupérer tous les barrés obsédés via les Google requests).

 

Donc.... Où est passé le sexe faible??

 

Fini le temps où nous étions d’innocentes colombes, welcome dans les années 2000 où nous prenons le pouvoir et où nous vous disons clairement où, quoi, et comment.

 

Le cul, on aime ça, on le revendique, et pas question de faire les saintes-nitouches quand vos mains se baladent sur notre corps juste 15 minutes après vous avoir rencontré. Non, je n’exagère pas.

 

Les règles ont changé, nous aussi on aime le cul sans les sentiments, et si vraiment vous nous plaisez, messieurs, habituez-vous à être surpris car nos désirs deviennent toujours réalités.

 

639160643.jpg

 

Illustration parmi tant d’autres: j’ai le souvenir lointain d’une soirée en boîte où, sirotant une coupette au bar, je vois débarquer une brochette de bruns torrides devant moi. Un par un, ces hommes ont défilé comme par magie sous mes yeux, et face à ce vaste choix de chic et de charme, je me suis empressée de me cacher dans leur cou, tour à tour, pour deviner leur arôme corporel. Cette démarche leur a paru incongrue et donc intrigante, pour ne pas dire mystérieuse, ce qui ne gâche rien. Cinq minutes plus tard, deux bouteilles de Dom Pérignon jaillissaient fièrement devant mes mirettes, mais surtout j’avais choisi celui, qui, sur la simple base de son odeur, réussit à créer un tsunami dans mon bas-ventre fixant par la même occasion la finalité de cette soirée. C’est ainsi que quelques baisers torrides suffirent à ce que nous laissions nos bandes respectives en friche et que nous filions nous envoyer en l’air dans la cage d’escalier la plus proche.

 

Des exemples… je pourrai vous en donner des tonnes (pas forcément de mon vécu, on se calme!), mais ce que j’essaye de vous dire, c’est que les femmes sont aujourd’hui décomplexées, les protocoles de drague ont forcément évolué, et il faut bien vous mettre en tête que nous aussi savons vous manipuler et utiliser nos ressources pour parvenir à nos fins.


Si nous aimons les étreintes et le feu dans le seul but de passer un agréable moment en votre compagnie, nous sommes par ailleurs conscientes que nos formes et notre allure ont un pouvoir sur votre capacité à réfléchir. Aie-ouille, ça fait mal mais c’est vrai.

 

Autant vous dire que nous exploitons le filon à fond dans nos vies professionnelles, et il n’est pas rare de vous voir frissonner, en pleine réunion de travail, devant un joli décolleté, de longues jambes sur talons, une belle paire de fesses moulées, des yeux revolver, ou encore deux-trois minauderies bien emballées. Il suffit que nous nous rendions compte de votre travers et vous êtes rapidement battus ; nos attributs vous font perdre toute clairvoyance, et pour ma part, j’assume parfaitement le fait d’avoir signé quelques contrats grâce à mon cul plutôt qu’à mes talents de négociatrice.

 

So what?

 

De là à dire que nous n’avons pas de scrupules à coucher pour réussir, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirai point. Cette méthode s’inscrit davantage dans une forme d’arrivisme démesuré, mais je ne jugerai pas celles qui ont recours à cette stratégie car pour avoir connu quelques nanas pratiquant ces techniques, je peux vous dire sans trop me tromper que le préjudice moral est violent.


Nous profitons également de ce que la nature nous a offert lorsque, dans notre couple, vous manifestez un peu trop de résistance.

 

460912883.jpg

 

Comment ? Vous ne voulez pas nous accompagner au concert de Patrick Bruel qui a pourtant bercé notre adolescence ?

OK. Mais avez-vous vu ce sublime ensemble de lingerie que nous venons de nous offrir ? Ca tombe bien on le porte à l’instant même….Un peu de charme et des baisers bien placés suffisent à ce que 3 heures plus tard, on se retrouve à l’Olympia en train de s’égosiller ''Casser la Voix'' en amoureux.

 

Trop facile les gars, vous êtes tellement prévisibles.

 

Mais nous ne sommes pas que des manipulatrices… nous sommes surtout de grandes joueuses qui aimons nous sentir désirées et nous savoir convoitées, en échange de quoi, vous le savez, nous ferons preuve de reconnaissance. Nous sommes généralement prêtes à tout essayer pour vos beaux petits culs mais soyez vigilants, il se peut que vous soyez pris à votre propre piège et que nous voulions instiguer de nouveaux codes sexuels.

 

Par exemple, la forte démocratisation des sex-toys en effraye plus d’un…. Est-ce qu’un jack-the-rabbit pourra à terme remplacer votre organe ? Bien sûr que non, quelle horreur! Mais pourquoi ne pas s’amuser en duo et occasionnellement avec ces petites choses qui susciteront sans doute de nouvelles sensations ?


La femme, jadis labellisée ‘’sexe faible’’ car soumise dans sa vie quotidienne comme dans son lit, s’est bel et bien émancipée de la toute-puissance du désir masculin, et sans aller jusqu’à dire que les rôles se sont inversés, je peux certifier qu’aujourd’hui, nous jouons dans la même cour que vous et à armes égales.


Vous voulez notre cul ?

 

Ca tombe bien, nous aussi, à la chose près qu’on vous baisera dans tous les sens du terme.

 

Sans rancune ;-)

26/02/2008

Tourbillon magnifique

Quinze jours de folie viennent de s'écouler, presque quinze jours sans blogguer, tout juste si j'ai pris le temps de rendre visite à mes blogs préférés. Méa Culpa.

Au programme des réjouissances depuis ma dernière note...:

. 2 voyages à Londres...

. des projets plein la tête et plein les mains ...

. une grippe hargneuse...

. les premiers pas de ma fille... !!!!

. quelques fêtes sympathiques... et alcoolisées...

. un boulot de dingue...

. des insomnies incroyables... 

. 2 kilos de moins....

... et la vie qui continue... avec des envies à gogo..... et son lot d'emmerdes bien sûr... des montagnes à soulever pour arriver à mon but mais putain ce que c'est excitant.... des amis qui valent chers et que l'on chérit précieusement.... des vies qui changent... des coups de pouce... et des projets... toujours et encore des projets pour pouvoir avancer et continuer à s'amuser....

La vida es un juego maravilloso!! Crazy!

A très vite, c'est promis.

11/02/2008

Le travail c'est la santé

Retour chez les rosbeefs. Depuis 3 semaines, je vais et je viens entre Paris, London, et Nice. Rebelotte donc puisque depuis hier soir je pense, dors, mange et bois british. I love it. Cela dit, pas le temps de glander pendant ces 48 heures, mais l'avantage de voyager pour son boulot dans des villes où l'on a des tas d'amis c'est que... la journée on court et on stresse, mais le soir venu... on fait la fiesta.

769b4db465e085fae5e5b9635e3392ea.jpg

Retour prévu mardi tard et d'ici là j'espère avoir aussi eu le temps de passer chez Topshop & co. Non mais ho!

07/02/2008

Morte de rire (jaune)

Ce midi je file fissa dans une parapharmacie faire une cargaison de produits Nuxe et Caudalie pour les copines (anniversaire, remerciements etc). J'ai 20mn chrono pour choisir, payer, faire emballer, et revenir à mon ordinateur qui croupie sous les mails.

Tout va bien, la vendeuse est agréable et m'aide à concocter mes paniers cosmétos rapido, et au moment de payer elle me dit gentiment qu'elle me rajoute tout un tas d'échantillons qui vont me plaire, c'est certain. Bon moi j'adore les échantillons, je trouve ça super pratique pour les voyages et ça me permet d'essayer plein de nouvelles potions magiques. Merci madame donc.

Je repars et en marchant je jette un oeil au sac d'échantillons...

Je vous le donne dans le mille:

Pas moins de 20 mini-doses de crèmes anti-cellulite et fluides anti-rides!

 

Salope Madame

 

 

 

06/02/2008

The Secret

Ce blog est à l'abandon complet. Je vous adresse mes apologies les plus sincères, oui, à vous, mes quelques lecteurs qui persistez encore à venir prendre des nouvelles ici. Je m'aperçois que finalement, du virtuel au réel il n'y a qu'un pas puisque des liens se créent et des attentions naissent. Merci.

J'aurais des tas de choses à vous raconter mais exposer ma vie professionnelle ici n'est pas le ton que j'entends donner à ce petit blog. Vous l'aurez compris, boulot-boulot-boulot sont les maitre-mots de ma vie, sûrement parce que j'ai décidé d'en faire ma priorité. 

A ce propos, ça fait longtemps que je voulais vous parler d'un bouquin qui me tient à coeur. C'est un livre adulé par un grand nombre de gens, mais il prête aussi à la contestation puisque les propos qu'il expose parfois ressemblent à s'y méprendre à un langage proche de celui qu'on emploie (j'imagine) dans les sectes.

Mais peu importe, il faut le lire entre les lignes, n'en garder que le meilleur, le poser sur sa table de chevet et s'y plonger de temps en temps.

Ce livre c'est:

7ebe6ea7d0b6566b6dc2f5f2c8db7686.jpg

"Like Attracts Like".... ou comment la loi de l'attraction nous permet d'obtenir ce que l'on veut. Ce serait la loi la plus puissante de l'univers et le secret consiste à savoir utiliser cet adage pour manifester nos désirs.

Ca parait simple comme bonjour, mais dégager des ondes et des pensées positives permet déjà de manifester du bien et du bon dans nos vies. On le sait tous, mais The Secret donne en quelques sortes les clés de cet aimant et nous apprend à appliquer cette loi de façon incroyablement efficace.

"Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que l'on veut vraiment"..... >>> Buddha.

 

The Secret, en vente ici à 25 Euro ou le film en DVD à 36 Euro (extrait de 20mn ici!)

25/01/2008

I'm Alive

Oye les chéris! Je suis là, si-si, enfin pas tout à fait mais à peu près. Je suis simplement deborded de boulot, de vie sociale et familiale, de petits voyages, etc etc.

Je répondrai aux précédents coms dès que possible, et je reviendrai vous conter monts et merveilles très bientôt. Enfin je ne promets rien mais je vais bien finir par revenir, c'est certain.

By ze way, j'ai perdu tous mes flux netvibes donc il va aussi falloir que je réorganise tout ça un de ces quatre. Ma foi, j'en avais environ 300 donc autant vous dire que c'est pas pour demain.

Sur ce, je vous bisouille, vous souhaite un bon week-end et au cas où je me volatilise à nouveau la semaine prochaine... hop, bonne semaine aussi tiens.

 

07/01/2008

Joyeux merdier

Comment? Quoi?

Même pas le temps de rédiger une petite note pour mon blog depuis vendredi?

Allez, je vous la fais courte:

I am Charette

ace26ccb6e5cfb973f653e9c7965a15a.jpg

Je reviens vite, promis.

Bizettes les cocos.

31/12/2007

L'anti-liste

Que les choses soient claires: je ne prends aucune bonne résolution pour 2008. Il s'avère que plus je fais des listes, et moins je m'y tiens, donc ouste les promesses non-tenues, cette année je ferai comme d'habitude ce que bon me semble quand j'en ai envie. 
64af6a587d5bdc2dc0abeba708f679d0.jpg

Du sport? Surement pas. Le seul sport que je connaisse est celui que je pratique en duo. Pour le reste, pas question de transpirer en baskets Nike, je préfère m'essoufller dans de jolis dessous.

La clope? Parlons-en tiens. Au lieu de continuer à arrêter, en 2007 j'ai recommencé. Cette année, je me propose donc de continuer, et qui sait, peut-être que j'arrêterai. Oué je sais, je suis d'une logique implacable.

Les régimes? No way. La vie est courte et depuis que je me sens bien dans mes shoes (retour miraculeux à mon poids pré-grossesse), je profite des bons crus et de la bonne chair tant que mes moyens me le permettent.

Le shopping? Saperlipopette, je fais ce que je veux. Pas question d'en faire moins, je suis de nature disons... spontanée. C'est rien pendant 2 mois et super-razzia en 2 heures. Ce rythme me convient, je shoppe quand j'en ai le temps envie.

A part ça, cette année 2007 fut ensoleillée par l'arrivée de ma pépette dans ce monde de fous. Un regard, un sourire, un geste tendre, et les tracas s'envolent. Pour le reste, ce fut une année nazotte, la première où j'ai trop fait confiance aux gens, où ma famille s'est déchirée, où des conflits avec mi amor sont apparus, où où où.... tellement de choses intimes difficiles à révéler ici.... mais malgré tout, j'ai dansé comme une folle, rigolé comme une zombie, pleuré comme dans les films, chanté comme une rock-star, gagné de l'argent en me la jouant business-woman, et oué... j'ai vibré, tremblé, detesté, gesticulé, frissonné, aimé, souffert, et je me suis amusée... voilà, en bref: j'ai kiffé.

Now, en route pour 2008... et la seule promesse que je suis capable de faire, c'est de vivre à fond les manettes les 12 prochains mois, au moins!!

ce0cebc57804ec2c8e9f4fe8bc522776.jpg

Quant à vous, je vous souhaite avant tout une bonne santé, mais aussi de l'amouuuuuur, de l'amitié, des thunes, du sexe, des fêtes, des surprises, des voyages, et une vie remplie de bonnes vibes. Mais pour l'heure, amusez-vous bien ce soir et... no limit sur le champagne!!