Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2012

Eloge de l'Optimisme, de la Chance, et de la Vie :-)

smile, optimisme, chance,

Vous vous levez ce matin, et encore une fois, la journée se présente mal.

(...)

Et si, aujourd'hui, pour une fois, vous décidiez que vous allez avoir de la chance?

On va commencer tout de suite!

 

Regardez cette vidéo de 4 minutes qui devrait vous inspirer; je suis prête à parier que vous attaquerez votre lundi en croquant la vie, avec cette sensation de maitriser pleinement la direction dans laquelle vous souhaitez que votre journée se déroule.

 

Joli programme? Go!

 

 

Philippe Gabilliet est l'auteur de l'Eloge de l'Optimisme, un livre qui cultive la bonne humeur et notre prédisposition à provoquer des évènements positifs dans notre vie. Art de penser, art de communiquer, art de décider, ou art de ressentir pleinement, l'optimisme n'est pas cette espèce de candeur idiote qu'on lui prête parfois.

Je n'ai pas encore lu son dernier livre Eloge de la Chance, prometteur à bien des égards! (merci à Sophie pour la découverte).

 

Mon motto depuis bien longtemps: Your attitude, not your aptitude, will determine your altitude! - Zig Ziglar 

 

Allez hop, excellent lundi... avec le smiiiiiiiiile :-)

 

 

Devenez fan du blog sur Facebook - Suivez-moi sur Twitter -

et sur Pinterest aussi si le coeur vous en dit!

12/03/2009

100% des Gagnants ont tenté leur Chance (Partie 2/2)

nouilles.jpg

 

Dites-moi... vous aussi vous avez remarqué que je commence plein de posts et que je les finis jamais? Genre les billets en plusieurs parties... hum... no comment...

Mais je suis bonnasse les amis, et je vais essayer de remettre un peu d'ordre dans ce merdier, ça nous changera.

Il fut un temps, lointain certes, style ... Septembre 2008... je vous racontaillais pourquoi que comment que merdouille alors, je ne croyais pas en la chance et que cette notion avait une définition des plus subjectives qui permet de la provoquer et de se l'approprier plutôt que de l'attendre en chouinant.


Dans la première partie du billet, j'y évoquais donc l'importance de se fixer des objectifs, d'adopter la positive attitioude en souriant par tous les temps, de zapper de notre entourage les donneurs de leçons, revanchards, autres aigris et mal baisés lunés, d'être dans la place en toute circonstances... AWARE quoi (JCVD pawa), et bien sûr de faire preuve de culot!

Prêts pour la deuxième partie ?

Nan ?

Pas grave, là voilà :

 

 

6/: CROYEZ EN VOTRE BONNE ETOILE...

 

Combien de fois ai-je entendu "j'ai la poisse, ouin-ouin" et vas-y que je me plains, et vas-y que j'en veuille à la terre entière, et vas-y que je vais me pendre et que maybe je reviens pas. Vous aussi ? Ca oui, j'en suis sûre.

 

Or moi je dis que pour provoquer la chance il faut avant tout s'attendre à en avoir, croire en son intuition, et voir le côté positif des choses, même et surtout en cas d'échec. C'est un peu le principe du verre à moitié vide ou plein, les exemples ne manquent pas, et le Dr Richard Wiseman a d'ailleurs publié des résultats d'étude en ce sens assez étonnants. Selon lui : "croire que l'on est malchanceux est l'une des certitudes les plus redoutables dont on peut être affligé" et ses tests en labo sont édifiants.

 

Bref. Le mieux est donc de croire en notre capital chance et de le cultiver, ça ne mange pas de pain et ça booste le moral, mais surtout, croire qu'on a le pouvoir d'avoir de la chance, c'est d'ores et déjà commencer à la provoquer.

 

 

7/: AIDEZ-VOUS ET LE CIEL VOUS AIDERA...

 

Dans la première partie de ce topic, je vous disais à quel point il était essentiel de bien networker. Or si networker est avant tout source de partage et d'échange, il ne faut pas non plus tomber dans l'excès et ne compter que sur les autres.

 

Vous cherchez un boulot ? Ok, il faut communiquer l'info à votre réseau en effet, mais à vous d'envoyer vos CVs tous azimuts et d'enfoncer les portes.

 

Vous rêvez de vous envoyer en l'air avec le beau gosse du bureau d'à côté ? OK, tant mieux si votre collègue le connait et vous le présente lors de la pause clope, mais à vous de manager l'opération séduction et de prendre son numéro en attendant l'ascenceur.

 

Acceptez un petit coup de pouce de votre entourage, mais ne comptez pas exclusivement sur les autres. Assumez vos décisions en solo et bougez-vous le cul : vos chances de réussite seront ainsi dédoublées.

 

 

8/: ON NE CULPABILISE PAS!

 

A peine 3 mois que vous êtes dans la boite et vous voilà déjà promu(e) cheftaine des trombones ? Mazel tov ! Mais pas question de penser à Paulette qui trime ici depuis 5 ans sans la moindre augmentation de salaire ni prise de responsabilités. C'est à vous qu'on a proposé de superviser l'équipe et il y a de bonnes raisons à cela. Pas question de faire low profile et de vous excuser d'assurer, on ouvre la bouteille de champ' et on se dit que c'est bien mérité. Point barre.

 

Quelle que soit votre définition de la "réussite", vous avez certainement trimé dur, fait les bons choix, pris les bonnes décisions, fait des sacrifices, êtes donné les moyens pour en arriver là, alors pas question de se laisser atteindre par les jaloux et les malveillants, on savoure notre victoire et on s'auto-congratule!

 

 

9/: SOYEZ VOTRE BEST FRIEND

 

Il est assez facile de se trouver la moindre excuse pour ne pas parvenir à ses fins, n'est ce pas?!

 

Par exemple, vous décidez de perdre 5 kilos rapido mais ça tombe mal, vous allez accumuler les business lunchs ces prochaines semaines.

 

Mouais... je vous vois d'ici prétexter que oué mais non, ça va pas être possible, rapport au fait que va y'avoir de la picole et de l'entrée-plat-dessert. Or non ! A vous de jongler intelligemment entre salades, poissons, et eau pour parvenir à votre objectif.

 

De la même façon, la veille d'un entretien d'embauche, évitez de baver sur Dr Mamour jusqu'à pas d'heure histoire d'avoir le teint frais et les neurones bien en place.

 

Pas besoin d'avoit fait l'INSEAD pour avoir du bon sens, se donner les moyens d'arriver à ses fins, c'est aussi faire preuve de discipline et savoir prioriser.

 

Pour faire court : ne vous auto-sabotez pas et devenez votre meilleure partenaire !

 

***

 

Voilà,  en rabibochant la partie 1 avec la partie 2 vous aurez pigé l'idée générale, et on sera d'accord sur le fait que s'attirer de bonnes vibes ne se limite pas à quelques idées gribouillées sur un écran.  Oui les loulous, je sais, le sujet est beaucoup plus vaste que ça mais je répète ce que j'ai déjà dis en première partie : la chance n'est pas un don divin qui nous tombe dessus par hasard, elle en est l'opposée (du hasard). Concrètement, cela veut dire qu'elle se travaille et se convoite, se provoque et s'apprivoise, se développe et se cultive.

 

Des tas de bouquins à ce sujet ont été publiés, notamment le Luck Factor du sus-nommé Wiseman que j'ai trouvé très facile à lire, ludique, et plein de vérités.

 

 

Allez, je vous embraaaaaaaaasse, le week-end et ses vices se rapprochent dangereusement, alors je sais pas vous, mais moi perso, avec ce soleil de dingue (20° sur la Côte, ça vous fout les boules ou pas ?!), j'ai double dose de bonne humeur et un karma azimuté ! Si de votre côté le moral est en berne et que l'ambiance est au broyage de noir, bouh pas bien, je ne vois qu'une solution immédiate et radicale, cul bordé de nouilles oblige, adoptez la sex-bomb attitude et éclatez-vous !!

 

 

Cadeau pour la route........... :-)

 

 

 

 

 

04/09/2008

100% des Gagnants ont tenté leur Chance (Partie 1/2)

10041699.jpg

 

La chance... ahhhh la chance.... si vous saviez comme je peux devenir méchante quand j'entends "t'as de la chance" sous couvert d'avoir, par exemple, un chouette appart', de passer de chouettes vacances, d'aimer mon job, ou plus anodiment d'avoir vu tel concert, reçu tel cadeau, etc.

 

Pas envie de broder 3 heures sur le sujet, non, mais que les choses soient claires: la chance, je n'y crois pas.
J'ai beau avoir lu un paquet de bouquins à ce propos et débattu avec moults copains qui s'évertuent à vouloir me convaincre que oui mais non, si j'avais pas été là à l'instant T, j'aurais pas croisé Mr X, qui ne m'aurait pas donné ma chance dans l'entreprise Y, pour qu'un jour je devienne la chef des trombones, puis que je décide de monter une multinationale d'agraphes.... gna gna gna que je leur dis, la chance mes p'tis loups, elle ne tombe pas du ciel:

Elle se provoque.

 

Elle se domine.

 

Elle se cultive.

 

Et elle s'apprivoise.

 

Petit tuto, donc, à l'usage de ceux qui cancanent en se tournant les pouces et en faisant la gueule. Car en y mettant un peu de coeur à l'ouvrage, y'a quand même moyen que la roue tourne et qu'ils deviennent les heureux receveurs de cette horripilante remarque..... "ouah ... t'en as de la chance!"

 

1/: FIXEZ-VOUS DES OBJECTIFS...

 

Devenir proprio? Vivre à Sydney? Prendre une année sabbatique pour s'adonner à sa passion de céramiste? Devenir la reine de la danse du ventre? Parler couramment le chinois?
Dites-vous bien que Mme la chance ne risque pas de se pointer chez vous si vous vous contentez de ce que vous vivez en jalousant les petits bonheurs d'autrui. Tous, aussi nombreux que nous sommes, nous aspirons au Bonheur avec un grand B. Mais ce même Bonheur prend une dimension très vaste selon les individus et c'est à chacun d'y apporter sa définition pour en élaborer ensuite les fondements. Si vous trainez votre ennui en fac de Philo par dépit et sans but précis, la proba pour que votre nom résonne à celui de Socrate dans les bibliothèques de France est ... nulle.
Vous avez toujours adoré jardiner? Les plantes et les fleurs n'ont aucun secret pour vous? Bingo.

 

Vous tenez un but, un projet.. à partir de là, la machine est enclenchée et je suis prête à parier qu'on vous retrouvera dans moins de 5 ans à la tête d'une entreprise de jardinage-paysagisme.

 

2/: SOURIEZ...

 

Franchement, vers qui pensez-vous que le touriste italien se sente le plus attiré? Vers la nénette qui tire la gueule et le gratifiera d'un "fais chier celui-là" quand il lui demandera l'heure qu'il est? Ou vers celle qui lui répondra avec un sourire et enchaînera avec un "d'où venez-vous avec un si joli accent?"
Ca me parait assez évident, et pourtant.  Combien de gens ne savent pas dire bonjour en entrant dans une boulangerie? Combien de personnes ne savent pas s'excuser pour passer devant vous? Combien de gens ignorent les répercussions d'un simple merci accompagné d'un sourire?

 

Un sourire est synonyme de bonne humeur, de douceur, de joie, c'est un signal de "je suis bien dans mes shoes" et il attire invariablement les personnes ayant ce même esprit. C'est magique.

 

3/: ZAPPEZ LES AIGRIS, LES NEGATIFS, LES RALEURS...

 

Le quotidien est déjà suffisamment parsemé d'embûches pour se les voir régulièrement rappelées par les emmerdeurs. Fuyez les révoltés et les contractés. Faites le ménage et côtoyez des gens positifs et heureux de vivre. Fréquentez des personnes enthousiastes qui verront le verre toujours à moitié plein.

 

Saisissez leurs bonnes vibes et appropriez-les-vous, elles auront le mérite de vous booster, et de vous donner envie d'avancer vers votre but.

 

4/: STAY TUNED...

 

Et oui, soyez dans la place les cocos. Quoi que vous fassiez, où que vous soyez, faites attention à tout: même l'insignifiant peut ensuite s'avérer essentiel. Qu'il s'agisse de paroles, de personnes, ou de circonstances, soyez ouvert et intéressez-vous à tout. Mutlipliez vos relations, réseautez même avec des gens dont vous pensiez n'avoir aucun point commun, prenez leur carte de visite et donnez-leur la votre.

 

Développer ses contacts, c'est bel et bien développer ses chances.

 

5/: OSEZ!

 

N'ayez pas peur de demander. Au pire, on vous répond non... so what?
Tapez aux portes, téléphonez, harcelez.

J'ai décroché mes premiers jobs en faisant le pied de grue devant la porte de plusieurs Directeurs alors que les secrétaires et autres standardistes bloquaient mes appels et menaçaient de faire intervenir la sécurité. Des jobs dont je rêvais et pour lesquels je n'avais pourtant pas forcément le profil idéal. J'y ai bel et bien fait mes gammes.

 

On vous claque la porte au nez? C'est très simple.... rentrez par la fenêtre.

 

Dans mon dictionnaire, la chance est l'opposée du hasard, et, comme l'a justement dis Mr Berlioz.... "la chance d'avoir du talent ne suffit pas, il faut encore le talent d'avoir de la chance".

 

Là est tout le propos, à suivre au prochain épisode.

 

Au fait... vous, ça va?

:-)