Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2010

Flitter, kesako?

twitter-image-copie-1.jpg


Hein? Quoi? Tu connais pas le flitter?

 


C'est que tu es so 2009 darling.... laisse donc tata Julie t'expliquer que ta vie sexuelle est en passe d'amorcer un nouveau virage, so geek, so tendance et peut-être aussi so sexy. 'Tain mais heureusement que je suis là, je sais-je sais.

 

Les esprits vifs auront vite fait de comprendre que flitter est la contraction des mots "flirt" et "twitter" et que leur association n'est autre que l'action de draguer sur le cuicui bleu. Et oui, tu croyais quoi? Que t'étais au pays des rires et des chants? Que twitter n'était que joie, paix (et course aux scoops)?

 


LOL(ita), quoi.

 

Tout ça pour te dire que sur twitter ça dragouille sévère même si en ce qui me concerne, aucun dommage collatéral à signaler, et qu'au Canada, cette nouvelle tendance est prise très au sérieux. Oui, très.

 


Des boites spécialisées dans l'organisation de soirées speed-dating et autres rencontres pour célibataires hot and lonely, exploitent le filon en mettant en place des fiestas au sein desquelles les participant(e)s ont la possibilité d'envoyer des messages anonymes ou pas à l'attention d'autres utilisateurs de twitter. Ces messages défilent ensuite sur écran géant lors de flitter-parties, parties où chacun arpente le bar attifé d'un badge spécifiant son # (par exemple #123 #48 #55 etc), puis les loups sont lâchés et les orgies peuvent débuter.

 

La drague version 2010, c'est donc au Canada que cela se déroule en attendant que le concept déboule en Europe et que le cuicui donne naissance à de beautiful love stories faites de #FF, de RT@, et autres hashtags!

 

 

21/02/2010

Dancing King

Chickiboum, gros fou rire et moment d'anthologie ce matin alors que je déambule dans l'appart direction la terrasse, le plateau du petit dej dans les mains a failli atterrir par terre. Et pour cause, j'ai eu droit à un remake de cette séquence tirée d'Un Gars, Une Fille, et il n'y a juste pas de mots pour vous expliquer à quel point mon homme a la Rita Mitsouko attitude inside his body!

 

Littéralement, c'était TOUT pareil mis à part que chez nous au moins on danse sur de la vraie musique ;-)

 

Terrible.

 

 

 

I love Love.

 

Bon dimanche :-)

 

06/11/2009

Flower Power

 

 

 

Oui-oui-oui... les femmes aiment se faire offrir des fleurs.

 

Te-nez-le-vous-pour-dit.

 

Mais croyez bien que les hommes ne sont pas sans ignorer cette donnée... et qu'on ne vienne pas me dire le contraire.


Alors est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi les hommes, forts de ce savoir ô combien accélérateur en matière de séduction, sont-ils néanmoins intimement persuadés que LEUR femme, comme par hasard, devrait être le seul ovni à ne pas apprécier cette jolie attention? Pourquoi?

 

"On" me dit que les fleurs ne servent à rien, voyez-vous. Elles fânent, elles coûtent chèr, mais surtout "plus cliché tu meurs".



Selon "on" toujours, le meilleur process de drague en terme de ROI reste le diner au resto (whouhou tant qu'on parle de cliché, visez un peu celui-là) avec une valeur-ajoutée à coef. 2: non seulement le dessert se prendra vraisemblablement au lit, mais les papilles auront elles aussi jubilé et au final on se retrouve à passer une soirée de la win en mode good sex AND good food.

 

Alors que les fleurs... hum.... where is the plus-value??

 

"ON" a tout à apprendre, je sais.



Aaaaaallez c'est reparti, je ressors la PANCARTE NEON:

 

Tout d'abord, que faites-vous du plaisir d'offrir un joli bouquet, romantique attention qui provoquera un sourire sincère dans 100% des cas? Ce n'est pas moi qui l'invente (mais ça m'arrange hé), des scientifiques se sont penchés sur le sujet et ont découvert que les fleurs ont cette capacité à provoquer davantage de plaisir et de satisfaction que d'autres cadeaux de même valeur. Un sourire authentique, spontané... et prometteur à bien des égards, ça ne se refuse pas.

 

Ensuite, il faut savoir que les hommes offrant des fleurs marquent un bon paquet de points auprès des copines, des collègues, de la gardienne, etc.


Il m'est arrivé de recevoir des fleurs au boulot et oh lalalalalala! Et vas y que j'ai trop de chaaaaannce, et vas-y qu'il est trop kawai ce mec, et vas-y que c'est un gentleman comme on n'en fait plus. Uuuuuhhh les oreilles ont sifflé et moi j'ai été agacée, non pas parce que je suis rien qu'une ingrate-gâtée-pourrie, mais parce qu'il faudra avouer que ces fleurs n'arrivaient jamais vraiment par hasard... faute avouée à moitiée pardonnée rachetée.
Toujours est-il qu'en offrant des fleurs à vos douces, messieurs, c'est tout le poulailler de copines de votre nana que vous vous mettrez dans la poche et croyez bien que ça vous servira tôt ou tard :-)


Pour finir, je n'oublierai jamais cette fois où mon boulot m'avait mobilisée pendant trois mois à un rythme de grand malade et où Big Boss eut l'idée géniale de m'offrir un joli arbuste juste deux semaines avant l'échéance de ma deadline. L'effet fut radical, touchée en plein coeur, ce magnifique arbuste que je choisis de laisser dans mon bureau eut plus d'impact que si l'on m'avait sous-entendu une augmentation que j'aurais devinée utopique.


En tant que manager, l'idée d'offrir des fleurs à son équipe dans les moments où la pression est lourde, n'aura rien de saugrenu! Il est prouvé que oui, les fleurs et les plantes augmentent la productivité!

 

 

Les fleurs rendent heu-reux!

 

Admirez un joli bouquet le matin avant d'aller bosser et vous verrez que vous serez moins stressés (Candy est en moi tonight!), montez le volume de votre sono et vous serez enjoué, bref, life is goody-good, offrez donc des fleurs à votre nana, à votre femme, à votre maitresse, à vos collègues OUI! Et profitez-en pour VOUS faire auto-livrer un bouquet! :-)

 

05/11/2009

Missionnaire Rocks!

Ca date de mars 2008 et Ladies Room a remis le sujet à l'honneur

sur la homepage de sa Back Room.

 

De quoi donc?

 

Tu click click click LA

et tu joues au missionnaire tonight de ma part pendant que je file cuver mon Moscato.

 

Je répondrai aux coms en suspens d'ici la fin de semaine, life is too good,

hope you're enjoying as much as I am :-)

 


 

04/11/2009

What Women Want

A.jpg

 

Non mais n'im-por-te-quoi!

 

Du grand nawak made in Blablaland où je m'apprêtais à vous taper un billet récap sur le Women's Forum qui s'est tenu à Deauville mi-octobre, et à rebondir entre autres sur les "20 Rising Talents" invitées pour l'occasion en tant que "dirigeantes de demain". Ca t'intéresse? Oui? Non? Becoz j'hésite. Mais en fait non, je vais sûrement ouvrir un autre blog, où, entre une insomnie et un plan mmmm baby yesss, j'arriverai à vous parler d'autre chose que de cul.

 

Donc exit le Women's Forum et interrogeons-nous plutôt sur le genre de minauderies et badinages typiquement féminins que beaucoup d'hommes ne parviennent pourtant pas à déchiffrer, pire, à interpréter de façon totalement erronée.

 

Pourquoi? Parce que les nanas jouent beaucoup plus avec les mots, s'amusent à des insinuations alambiquées, et se croient malignes en pensant maitriser un jeu de séduction qui, face à un homme, aurait beaucoup plus d'impact si cette frivolité se résumait à une grosse pancarte sur laquelle nous annoncions clairement nos intentions.


En néon.


La pancarte.

 

 

Trois exemples de-ci-de-là :-)

 

La fatigue


Si à l'occasion d'une soirée qui se prolonge à n'en plus finir, nous vous disons "je suis fatiguée".

 

Cela veut dire: je-suis-fa-ti-guée, j'aimerais bien rentrer, pas forcément pour dormir, mais rentrer et partir d'ici. Cela peut être une façon convenable de quitter cette soirée chiante sans vexer les hôtes, ou simplement une envie irrépréssible de se blottir dans vos bras sous la couette plutôt que de faire décoration à ce vernissage.

 

En aucun cas cela ne veut dire: que c'est géreable et que nous allons poireauter dans la voiture pendant que vous finissez votre boulot de RP en trinquant au Cristal jusqu'à pas d'heure.

 

 

Flirting Touches

 

Supposons maintenant que nous soyons à notre tout premier rendez-vous avec le Jules de nos rêves et qu'il nous arrive de l'effleurer. Je sais, ça parait saugrenu mais situez la chose please, il s'agit ici du PREMIER RENDEZ-VOUS où à part son job, sa belle gueule et sa bagnole, nous ne savons pas grand chose de lui.

 

Cela veut dire: que hey baby, on est en plein process de drague là, on réagit comme des groopies à vos petites blagues et on vous effleure l'épaule pour l'occasion, on s'approprie n'importe quelle excuse pour vous toucher, que ce soit une phrase dangereusement murmurée qui nous forcera à nous rapprocher de vous, ou l'heure que nous aurons envie de vérifier en prenant votre poignet et donc votre main...

 

Ce qu'il pensera: qu'on dragouille oui, mais à condition de le coller sérieusement! Pas forcément réceptif à nos petites facéties tactiles si elles sont rares et discrètes, il faudra vraiment y aller franco pour que l'interrupteur Fuck me I'm wanted s'allume enfin.

 

 

La rupture polie


Finalement, bof. Ca va pas le faire, on le sait déjà un peu mordu sauf que le gars a un bon fond et qu'on n'est pas (toujours des) chienne(s). Baratinage de rigueur et politesse à coup de "c'est pas le bon moment", "c'est pas toi c'est moi", etc etc.

 

Cela veut dire: que nous sommes bien élevées et que nous avons la gentillesse de lui éviter une crise d'égo mal placé.

 

Ce qu'il pensera: que nous sommes un peu barrées et totalement OPEN. Finalement, mieux vaut être super claires et lui annoncer que "c'est fini becoz que ça n'a jamais vraiment commencé en fait" ou "c'est fini, c'était sympa, mais j'ai pas de compte à te rendre", ou alors le téléphone n'en finira plus de sonner et l'espoir pour lui de remettre le couvert va perdurer.

 

* * *

Si vous pensez à d'autres choses faites-vous plaisir of course, moi perso je fais dans le billet expéditif tonight becoz que j'ai un programme chamallows et pie qui chante qui m'attend (pas très) sagement :-)

 

29/10/2009

Fancy or Casual?

1.jpg

 

Ahlalala, tout récemment m'est venue une question d'ordre CA-PI-TAL!



Oué je sais, j'ai un level de réflexion qui ne risquerait pas de faire bander Socrate mais t'inquiète lecteur, tout ça c'est la faute à mon QI de bigorneau qui donne l'impression que Paris Hilton a tapé l'incruste dans ma belle âme. C'est que je suis aussi comme ça hors écran tu sais!

 

(vise le bon parti que je fais).

 

Donc cette question so essentielle consiste à savoir si, lorsqu'un homme nous invite à diner la première fois avant même que de quelconques fricotages n'aient eu lieu, nous aurions tendance à préférer le grand jeu du resto étoilé, couverts en argent, sommelier et tralala, ou au contraire si nous n'opterions pas plutôt pour un rencard "casual" autour d'un bon hamburger ou d'une pizza dans un resto branchouille mais pas trop?

 

J'évoque ici la toute première date, celle où tu connais à peine ton Don Juan et où tu comptes sur cette soirée pour récupérer son numéro de carte bleue et plus si affinités.

 

Et ensuite quoi? Tâlons hauts, robe sexy, et ta minauderie la plus hot?

 

Ou alors jeans-tshirt funky, et ton smile pour seule arme?

 

Vous, je ne sais pas, mais visiblement la tendance est au CASUAL DATING... et le NY Times nous explique que de plus en plus de gens préfèrent les diners informels dans une ambiance relax et cosy autour de tapas ou autres petits plats à partager, plutôt que la constipation générale que peuvent imposer les tables un poil trop hype où tu t'évertueras à dissocier les différentes fourchettes au lieu de battre des cils devant ton prospect.

 


Cette évolution me va bien puisque les soirées où je me suis le plus éclatées sont celles où j'ai opté pour le bar à vins/plateau de fromages ou le T-Bone au resto placardé d'écrans MTV!


Fun, décontractes, bonnes bouffes et matière à déconner, finalement pas besoin de courbettes et de voiturier pour kiffer, tout est question de smile et de simplicité.



Du Casual Dating au Casual Sex... tout naturellement :-)

 

 

21/10/2009

Justify my Love

 

1.png

 

Ouééééééééch! Méga forme aujourd'hui! Moins tu dors et plus t'en fais qui fait que t'as envie d'en faire plus du coup t'en fais encore plus que ce que t'aurais cru que tu pouvais faire. C'est fabulous, ça motive, ça over-réactive, big up à l'insomnie!

 

Mais today, uuuuhh ça va encore voler-haut niveau racontages avec une petite synthèse à base d'hémisphère gauche qui je l'espère percera certains des mystères que les hommes se gardent bien de nous révéler:

 

D'abord, tout est histoire de cul. De variété. De cul. De variété. De cul. De variété. De cul.

 

Les mecs aiment généralement ce que les nanas détestent et quand ils te disent qu'ils n'aiment pas les mangas, les films d'action, le foot, ou Alessandra Ambrosio, c'est uniquement pour mieux te baiser mon enfant.

 

Les mecs n'aiment pas beaucoup non plus ce qui amuse les femmes, ce qui revient à dire que s'ils se coltinent un énième épisode de Grey's Anatomy dans ton canapé, c'est qu'ils n'en ont qu'après ton joli fessier.

 

Les femmes seraient romantiques, câlines, tendres?
Possible oui, sauf qu'en retour elles attendent souvent la réciproque et c'est là que le fou rire m'étrangle. Vraiment.

 

Ma chérie, si tu rentres chez toi le soir en  rêvant à un câlin roudoudou-piloupilou lovée dans ton zorro, évite d'attaquer la soirée en lui rabâchant que la lunette des toilettes n'est pas abaissée ou que féchié, la poubelle n'a toujours pas été descendue. Simple comme bonjour.

 

Les femmes ont souvent les mains froides, les pieds froids, et les fesses froides, or les mecs apprécient moyen le fait d'être pris pour des radiateurs persos. Mieux vaut se réchauffer à coup de Jack The Rabbit (ou de bouillottes si vraiment tu préfères), et se coller à lui une fois que t'es embrasée et prête à dépoter du string.

 

Quand une femme dit à son homme "Il faut qu'on parle", alerte rouge et fiasco à tribord. Ces cinq mots auront le même effet que celui de la déclaration de guerre de la Prusse à Napoléon, car forcément, y'a peu de chance pour qu'on ait envie de débattre de l'éviction de Flavio Briatore. De façon générale, toute tentative de dialogue à propos du couple est synonyme de causage-sérieux-option-prise-de-tête, et pas qu'un peu.

 

Il me semble aussi que les mecs n'aiment pas trop les rencards pré-sauterie, ce que les américains appellent les dates, et toute la niaiserie qui les accompagne. Pourquoi?
Simplement parce qu'il leur faudra baratiner et que baratiner, ouéch, c'est pas over funny finalement. Ils attendront sagement d'être mariés pour te dire ce qu'ils pensent vraiment de Marc Lévy, étape suprême où ils n'auront plus besoin de t'embrouiller pour avoir le droit de te baiser.

 

 

J'aime les hommes. J'aime la complexité des rapports hommes-femmes, et jamais je ne pourrai leur en vouloir de nous mentir pour nous faire si bien l'amour!

 

En musique please...  :-)


R.Kelly - Bump N' Grind

20/10/2009

Men vs. Women version Kitten

C'est bueno-c'est cadeau et ça pourrait être une des représentations les plus drôles (et les plus réalistes?) d'une fight entre deux futurs-ex-amoureux!!

 

Qu'est ce que j'ai ri :-)

 

 

 

 

18/10/2009

Damn I'm Hot!

A.jpg

 

Allez savoir... allez donc savoir pourquoi en ce moment je suis toute chose, un peu obsédée par le sexe fort et la myriade de possibilités qui s'offrent à moi.

Les amoureuses-tendance-chantilly seront sans doute outrées becoz que l'amour c'est beau, c'est grand, c'est puissant (et ta soeur elle est puissante aussi?), mais le coeur cul a ses raisons que la raison ignore, et si vraiment cet état persiste, maybe je prendrai rv chez un endocrino des fois que mon système hormonal soit complètement bousillé.

 

Possible que ce blog prenne une tournure un peu plus caliente, no lo sé encore vu que je tapote quand j'en ai envie et selon l'humeur du jour, et si tu aimes please vote bleu, si ça te gonfle vote rouge et reviens pas. (en vrai j'aimerais bien que tu votes bleu hein).

 

 

Sujet du jour, bon appétit: la fellation.

 

 

Je vous cause de LA bonne pipe évidemment, celle qui, et je m'adresse aux filles, vous fera utiliser bien plus que votre gosier de façon mécanique.

 

 

Les vraies queens de la fellation sont polyvalentes et utilisent leur bouche, leur langue, leurs doigts, leurs yeux, leur voix, et surtout leur CERVEAU.

 

 

Voici donc le fruit de quelques récentes confidences masculines, et je vous laisse libre d'interpréter ce que le terme "confidences" recèle de non-dit :-)

 

 

1. Si t'es pas d'humeur, passe ton chemin.

 

Ooooh qu'il est loin le temps où la fellation était considérée comme l'acte ultime de la débauche, celui que seules les putes prodigaient en échange de quelques billets. Aujourd'hui standardisée... tantôt amuse-bouche du collé-serré à suivre, tantôt acte sexuel à elle toute seule, cela ne veut pas pour autant dire qu'elle soit un pré-requis inévitable. Et pourtant, combien de nanas se sentent obligées d'y passer en raison d'une supposée garantie contractuelle?

 

La toute première règle à respecter est donc qu'il ne faut JAMAIS SE FORCER. JA-MAIS. Une pipe brouillon expédiée à la va-vite sera le turn-off le plus total que vous puissiez infliger à votre mec. Complètement unsexy, aucun intérêt.

 

 

2. Bouche vs. Vagin, who wins?

 

Avoir la gorge profonde, c'est bien... Pendant deux minutes. Pas plus.

Inutile de démontrer que hé hé on arrive à s'ingérer un hot dog de 20 cm sans sourciller, si votre palette d'effets spéciaux se limite à ça, vous dire que c'est mal barré est un doux euphémisme.
Notre bouche offre des tas de possibilités que notre vagin ne permet pas, autant optimiser l'acte et varier les plaisirs en chouchoutant l'ensemble de son bas-ventre, du nombril à l'infini.

Votre homme connaitrait le comble de l'ennui si vous vous contentiez d'une pipe monotone consistant en un va-et-vient continu, so please have fun damn it, HAVE FUN!

 

 

3. Surprise Sur Prise

 

La routine, curare du couple se trouve aussi être l'ingrédient soporiphique des ébats amoureux.


Surpendre, donc. Etonner, renouveller, voire amuser. Vous êtes peut-être une queen de la fellation mais prenez garde à changer vos méthodes et à les épicer. Il n'y a rien de pire qu'une nana qui s'y prend systématiquement de la même manière et dans le même ordre que les fois précédentes. Surprendre - d'une fois à l'autre, est donc le maitre-mot.

 

 

4. Give him more

 

Les hommes ont cette faculté à décoller bien plus rapidement que nous pour la simple et bonne raison que tout est concentré dans le caleçon. Leurs terminaisons nerveuses sont quasiment toutes regroupées en ce haut lieu du plaisir, mais ils apprécieront par exemple de sentir nos mains s'aggripper à leurs fesses à mesure que notre visage et surtout notre bouche se rapprocheront dangereusement de la cible.
Sentir notre souffle, nos cheveux, nos doigts sur l'intérieur de ses cuisses, ou le torturer en créant à la langue une ligne imaginaire au départ de son nombril, j'en passe et des meilleures. Le pénis, c'est bien, c'est bon, c'est important.... mais ne pas oublier les alentours :)

 

 

5. Tease him with the eyes

 

Les yeux. Aaaaah le regard.... Dingue ce que ça les retourne, mais ai-je réellement besoin de blablater là-dessus? Il me semble que c'est une des bases d'un tel échange, donc évidemment ne pas hésiter à le regarder droit dans les yeux, pauser, le laisser apprécier votre souffle sur le volcan que vous venez de créer, et continuer. Continuer. Continuer. Pauser. Le regarder. Recommencer.



6. Les Mots

 

Je crois que tout le monde apprécie plus ou moins le "dirty talk"... en tout cas perso je kiffe et j'assume. Mais là, pour le coup, je conseille plutot d'y aller easy... très easy... en lui murmurant par exemple de jolies choses, comme à quel point on a hâte qu'il nous fasse jouir, ou en lui suggérant ce dont vous avez envie pour la suite des festivités.

Tranquillement, tout en douceur & sensualité. Et à priori pas de vulgarité.

 

 

7. Périmètre de sécurité

 

Dans le cas d'une relation toute neuve ou d'un one-night-stand, difficile pour eux de déterminer quelle serait la zone d'éjaculation acceptable, donc peu importe, laissez le prendre son pied comme il l'entend et invitez-le simplement à jouir sur vous, le must étant... votre bouche, évidemment :-)

 

 

Humeur du jour plutot spicy... vous m'excusez mais là j'ai chaud, je déconnecte, I need my Booty Call!

 

Biiiiiiiiiiiiiiip.

 

 

(sur le même thème précédemment abordé, pour les mecs: les secrets d'un vrai bon cunni sont ici. Ha, qu'est ce qu'on s'amuse:-p)

 

02/10/2009

De la susceptibilité des hommes!

Oui, j'ai bien dis les "hommes".

 

1.jpg


Voyez-vous, je m'aperçois que non, les femmes ne sont pas les seules à être parfois à fleur de peau ou disons un peu sensibles à l'oeil et au verbe que nos hommes emploient à notre égard.

Certains mâles ont une faculté déconcertante à prendre la mouche, alors même que le but initial était de complimenter leur (au choix) cul/ cerveau/ attitude/ fringues/ compétences, etc...



Sur la base de mes récentes pérégrinations en terre musclée, je vous présente un petit podium des compliments mal-interprétés qui te transforment un pur moment de douceur en bordel no-limit en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf. Sans déconner... on aura tout vu:

 

- “Rhoooo ce que t'es sensible" >>> BRRRRR, oubliez ça les filles!

 

Alors même que votre mec s'émeut à la lecture de Belle du Seigneur et que vous lui découvrez un charme appétissant jusque là prudemment préservé... bzuik, non-non-non, ça ne passe pas.

Les hommes ne veulent pas être perçus comme des "sensibles", ils sont supposés être de gros durs, des genres de "bad-asses" si vous voulez, des mâles dans toute leur splendeur avec la virilité qui va bien avec.


Ils vont te valider Patrick Swayze dans "Road House"... OUI.

Mais oublie le même Patrick Swayze dans "Ghost".

VRAIMENT: OUBLIE.

Get it?

 

Comment on rectifie le tir??

Pas le choix. On baratine:

 

"mais c'est que t'es vraiment tout sensible sous cette apparence brute de coffre... et ces muscles, mmmmm.. ces muscles qui pourraient broyer un homme en deux secondes.. et quand je pense à la force avec laquelle tu m'attrapes par les hanches quand tu me bascules".

 

On modère, on ajuste, et on accompagne tout ça de douces caresses bien placées.

Normalement, l'affaire est dans le sac :-)

 

- "T'es beau torse-nu, t'es tout mince" >>> AIE, OUILLE, ERREUR.

 

Là encore, alors-même que l'intention est de lui dire à quel point il est bien gaulé sans un pète de gras qui dépasse, popopopo, scandale.

 

Où est l'erreur??

 

Ne jamais s'attarder sur les détails très subjectifs du "bon gaulage"  et se contenter d'un compliment télégramme comme eux savent si bien le faire!: "t'es bien gaulé" et basta, on passe à autre chose.

 

Laissons-les gonfler leurs biceps devant le miroir et admirer leur satanée virilité ... finalement aussi obsessionnelle que nos régimes et autres crèmes amincissantes. Ha!

 

 

- “Je te jure que c'est pas parce que j'ai pas joui que j'ai pas pris mon pied" >>> LOVE IT.

 

La vérité c'est que celle là je l'adore! Je suis obligée de la sortir de temps en temps juste pour voir la réaction testostéronnée (et meurtrie) d'en face.

 

C'est bien simple: les mecs ne conçoivent pas qu'une partie de jambes en l'air puisse être satisfaisante s'il n'y pas d'orgasme à la clé. Faire l'amour (oui je parle le romantique aussi) est le moyen qui justifie la fin, la fin étant l'atterrissage sur Pluton en bonne et due forme... mais ça vous l'avez compris.

 

La meilleure chose à faire dans le cas où la mission n'a pas été remplie malgré l'agréable moment passé est de SE TAIRE. On n'en rajoute pas, on ne minimise pas non plus, de toutes façon il sait BIEN si oui ou non vous avez trippé, mais il n'a juste pas envie de nous entendre balancer que "peut mieux faire"...

 

* * *

 

Je vous laisse compléter ce florilège si le coeur vous en dit car bien qu'ayant limité à trois compliments-fouteurs-de-merde, je m'aperçois que la liste peut très facilement s'allonger à perte de vue!!

 

Pardon? Qu'est ce que j'entends? Les nanas sont susceptibles et chiantes??

 

Laissez moi rire :-))