Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2010

Because I'm worth it!

1.gif

 

Oh ça oui, avant que l'Oréal ne me pique cette désormais célèbre baseline (peuh), la seule chose que je trouvais à répondre lorsque je faisais l'objet d'un compliment, c'était cela: because I'm worth it...... baby/ connard/ chef/ sexy.

 

Et puis j'avoue, ce début 2010 me donne matière à réfléchir à des trucs bien relous mais qui me font avancer (OPI ou Essie, iPhone ou BlackBerry, Topshop ou Assos... j'ai les méninges au bord de l'implosion) et tu vois pas lecteur que j'en ai dressé le top trois des compliments que j'aime recevoir quand je suis toute chalala.

 

L'apogée du narcissime, fuck you very much.

Mais un narcissime participatif puisque petit biquet je vais te l'étaler sur ton 17 pouces.

 

Le waaaaa, c'est maintenant. (j'entends rien).

 

Primo:


Tu es irremplaçable

 

Ouh là, celle-là je l'ai pas entendue souvent mais crois bien que lorsque je l'ai prise en pleine face, je l'ai appréciée surtout lorsqu'elle s'accompagnait des actes qui vont bien. Genre: "tu es tellement irremplaçable que je vais te tenir la bassine quand tu vas gerber de ton énième cuite" ou que "je vais aller au Spar et faire la queue à la caisse avec pour unique achat dans les mains cette maxi-boite de Tampax Super Plus" ou que  "je vais prendre la voiture un dimanche matin à 8h pour trouver les meilleurs croissants de la ville et te les servir au petit-déj".

 

Et oui les gars, call me nunuche, mais l'amour pour moi, c'est tout cela, surtout.

 

Deuxio:

Ne Change rien

 

Ma préférée, de tellement loin que ça me semble évident. La petite phrase courte mais pan, qui te fait entendre que ton mec met une option sur le package complet, avec tes qualités et tes défauts, ta poitrine plongeante et tes rondeurs aux hanches, ton esprit aiguisé et ton humour de merde.

Le topo simple, bref et précis qui aura pour effet de booster tes oestrogènes, une petite bomba d'apéritif, et en ce qui me concerne un des plus beaux cadeaux que j'ai jamais reçus: ces trois mots gravés sur l'argent d'un bracelet. Soupir et re soupir, please rewind :-)

 

Tercio:

Je suis fier de toi.

 

Je ne vous apprends rien en vous disant que l'admiration réciproque est l'un des socles d'un couple qui roule, et qu'à défaut, dring-dring, "my name is les emmerdes et je vais te pourrir ton histoire".

Une femme qui ne se sent pas soutenue dans ses choix quels qu'ils soient (Manolo Blahnik ou Jimmy Choo, Elle ou Grazia, Baron ou Chacha, putain ça refume) sera bien souvent blessée , et il me semble que l'inverse est aussi vraie. Bref, lorsque l'admiration qui traduit une forme d'attention et d'appréciation est altérée, je soutiens mordicus que l'histoire est dead car cette admiration coute que coute traduit avant tout: de l'amour.

 

 

Sinon je précise que j'ai jamais pris option latin et que j'aime les fessées mais que c'est pas pour autant que je fais dans le SM. Une petite digression de plus ou de moins, on n'est plus à ça près, upside inside out, livin La Vida Loca, she'll push and pull you down, livin La Vida Loca, her lips are devil red, lalalalala....

 

Je t'aime aussi :-)

 

02/10/2009

De la susceptibilité des hommes!

Oui, j'ai bien dis les "hommes".

 

1.jpg


Voyez-vous, je m'aperçois que non, les femmes ne sont pas les seules à être parfois à fleur de peau ou disons un peu sensibles à l'oeil et au verbe que nos hommes emploient à notre égard.

Certains mâles ont une faculté déconcertante à prendre la mouche, alors même que le but initial était de complimenter leur (au choix) cul/ cerveau/ attitude/ fringues/ compétences, etc...



Sur la base de mes récentes pérégrinations en terre musclée, je vous présente un petit podium des compliments mal-interprétés qui te transforment un pur moment de douceur en bordel no-limit en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf. Sans déconner... on aura tout vu:

 

- “Rhoooo ce que t'es sensible" >>> BRRRRR, oubliez ça les filles!

 

Alors même que votre mec s'émeut à la lecture de Belle du Seigneur et que vous lui découvrez un charme appétissant jusque là prudemment préservé... bzuik, non-non-non, ça ne passe pas.

Les hommes ne veulent pas être perçus comme des "sensibles", ils sont supposés être de gros durs, des genres de "bad-asses" si vous voulez, des mâles dans toute leur splendeur avec la virilité qui va bien avec.


Ils vont te valider Patrick Swayze dans "Road House"... OUI.

Mais oublie le même Patrick Swayze dans "Ghost".

VRAIMENT: OUBLIE.

Get it?

 

Comment on rectifie le tir??

Pas le choix. On baratine:

 

"mais c'est que t'es vraiment tout sensible sous cette apparence brute de coffre... et ces muscles, mmmmm.. ces muscles qui pourraient broyer un homme en deux secondes.. et quand je pense à la force avec laquelle tu m'attrapes par les hanches quand tu me bascules".

 

On modère, on ajuste, et on accompagne tout ça de douces caresses bien placées.

Normalement, l'affaire est dans le sac :-)

 

- "T'es beau torse-nu, t'es tout mince" >>> AIE, OUILLE, ERREUR.

 

Là encore, alors-même que l'intention est de lui dire à quel point il est bien gaulé sans un pète de gras qui dépasse, popopopo, scandale.

 

Où est l'erreur??

 

Ne jamais s'attarder sur les détails très subjectifs du "bon gaulage"  et se contenter d'un compliment télégramme comme eux savent si bien le faire!: "t'es bien gaulé" et basta, on passe à autre chose.

 

Laissons-les gonfler leurs biceps devant le miroir et admirer leur satanée virilité ... finalement aussi obsessionnelle que nos régimes et autres crèmes amincissantes. Ha!

 

 

- “Je te jure que c'est pas parce que j'ai pas joui que j'ai pas pris mon pied" >>> LOVE IT.

 

La vérité c'est que celle là je l'adore! Je suis obligée de la sortir de temps en temps juste pour voir la réaction testostéronnée (et meurtrie) d'en face.

 

C'est bien simple: les mecs ne conçoivent pas qu'une partie de jambes en l'air puisse être satisfaisante s'il n'y pas d'orgasme à la clé. Faire l'amour (oui je parle le romantique aussi) est le moyen qui justifie la fin, la fin étant l'atterrissage sur Pluton en bonne et due forme... mais ça vous l'avez compris.

 

La meilleure chose à faire dans le cas où la mission n'a pas été remplie malgré l'agréable moment passé est de SE TAIRE. On n'en rajoute pas, on ne minimise pas non plus, de toutes façon il sait BIEN si oui ou non vous avez trippé, mais il n'a juste pas envie de nous entendre balancer que "peut mieux faire"...

 

* * *

 

Je vous laisse compléter ce florilège si le coeur vous en dit car bien qu'ayant limité à trois compliments-fouteurs-de-merde, je m'aperçois que la liste peut très facilement s'allonger à perte de vue!!

 

Pardon? Qu'est ce que j'entends? Les nanas sont susceptibles et chiantes??

 

Laissez moi rire :-))

 

 

03/09/2009

Les magazines GQ 2009 gratuitement!

1.jpg

 

Tous les magazines GQ de l'année 2009 sont dispos gratuitement

 

en téléchargement ICI

 

via

 

nb: psss, n'oubliez pas qu'il y a un pack Rogé Cavaillès à gagner ici.

 

You're welcome :-)

 

 

21/04/2009

Souk Party

Oui oui c'est le souk!

 

Pas vraiment le temps de faire de notes en ce moment et pourtant j'ai à peu près un milliard de choses à vous raconter et de débriefings à vous faire, mais bon, j'aimerais vous dire que le coeur a ses raisons que la raison ignore, mais non, c'est plutot que le temps c'est de l'argent et que dans mon cerveau de capitaliste totale, c'est ce dernier qui fait le bonheur.

 

Courir donc. Rester concentrée. Prendre des Risques. Foncer.
Everything is under control (oué j'aime le croire!).

 

Et au Bla Bla Souk, alors, qu'est ce qu'on y trouve?

 

 

> Amateurs de vieilleries goodies vintage et de brocantes, allez faire un tour sur A chiper A choper, le blog qui sélectionne et revend des objets issus des vide-greniers et autres puces à mini-prix. C'est pas vraiment ma came mais je dois dire qu'il y a de belles pièces et des bargains à faire pour ceux qui aiment ces choses-là mais qui n'ont pas beaucoup de temps à y consacrer (merci Materialiste).

 

 

> Dinner In the sky, vous connaissez?
Lookez ça un peu!

 

istanbul3.jpg

italy05.jpg


lasvegas_2.jpg

 

Il aurait fallu que je vous en cause dans une note dédiée pour tout bien expliquer mais comme vous êtes des grands, vous pourrez aussi bien jeter un oeil au site web et m'en donner des nouvelles.

 

Une tuerie je vous dis. Chère la tuerie (compter entre 80 et 100000 US$ pour un dinner dans les airs au-dessus de Manhattan par exemple,  et environs 30000 Eur dans le ciel français), mais terriblement impressionnante.

 

 

> Rien à voir que ces deux blondies....

 

janet&jane.jpg

 

Jumelles vous dites?

La*, lalalaa, puisque 22 ans les séparent l'une de l'autre ainsi que quelques 15000US$ de chirurgie esthétique. C'est simple, y'a Janet et y'a Jane, la mère et la fille. Qui est qui d'après vous?

 

> Si vous aussi vous vous demandez encore ce qu'est un homme, un vrai... Esquire a dressé une liste "What is a Man" qui devrait vous éclairer un peu.

 

how-to-be-a-man-logo-2009-lg.jpg

 

Morceaux choisis:


A man doesn't point out that he did the dishes.

A man does not wither at the thought of dancing. But it is generally to be avoided.

Never the sauvignon blanc.

A man loves driving alone most of all.

A man listens, and that's how he argues.

A man fantasizes that kung fu lives deep inside him somewhere.


Alors... vrai ou vrai?

 

 

> Pour finir, n'oubliez pas que quand je ne suis pas là, vous pouvez toujours me retrouver sur www.mespetitstrucs.com où j'officie les mardi et vendredi matin les gars. C'est pas pour rien que la cadence des notes se fait peau de chagrin ici...

 

 

Allez.... des bisous, des bisous, des bisous, je file voir mes clients suisses pour 24 heures, et surtout je ramène du chocolat!! Mwah.

 

 

* La = non (en arabe).

 

 

06/10/2008

Ce qu'il ne faut JAMAIS dire à une Femme (Partie 2/5)

151-a.jpg


Bon. Abordons maintenant la phase 2 de notre petite mise au point amorcée en début de semaine dernière. Après le comme tu veux, où tu veux, et ce que tu veux, penchons-nous sur un autre couple de mots qui a le don de nous faire passer pour des vaches enragées mais qui demeure largement utilisé, j'ai nommé le fameux:


DETENDS-TOI / CALME TOI

...

...


Et ta soeur ?


Elle est calme?!

 

Il est évident que lorsque nos nerfs s'emballent un peu, cet échauffement est tout à fait justifié. Pourquoi et comment...? Ne cherchez pas. A partir du moment où l'on a décidé de s'engueuler avec vous, comment vous dire...? Pas la peine de lutter, on a surement une bonne raison et la meilleure chose à faire est probablement de nous laisser nous défouler un bon coup.

Mais rassurez-vous, nos coups de sang ne sont très souvent qu'éphémères et pas vraiment rancuniers, et surtout-surtout, une relation où tout roule et où tout n'est que douceur et volupté, et ben ça ne nous botte pas forcément. (lundi dernier nous étions chiantes et compliquées, cette semaine on est aussi maso).

Dans ces circonstances, i.e. au moment où les murs tremblent et que nous sommes soit:


- a/: en larmes

- b/: en mode plaidoierie

- c/: en transe

... la dernière chose que nous voulons entendre est un condensé de mots nous faisant passer pour des hystériques. Ainsi le calme-toi n'a pas sa place dans la hum... conversation, puisqu'il sous-entend directement que ce qui nous met dans cet état ne mérite pas autant d'agitation et que nous sommes un peu dingos.

Vu comme ça, dites-moi comment vous pouvez espérer que l'on se calme?

Non. Si vous voulez la jouer mec parfait (atchoum, je dis ça mais un mec parfait, perso, je n'en voudrais pas), dites-nous plutot un truc du genre:


Je comprends que ça t'énerve. Excuse-moi. Honnêtement, ça me contrarie autant que toi mais attends, on va en parler tranquillement et essayer de trouver une solution.


Oué je sais, je rêve mais grosso-modo, l'élément important à retenir est de zapper ce fichu calme-toi et roulements de tambour svp.... de vous excuser.

Faute avouée à moitié pardonnée, mais si sortir ces mots vous étouffent à la gorge, pas de panique, il reste encore une solution, et pas des plus désagréables:


bouclez-la nous en nous embrassant passionnément et en nous basculant directement à l'horizontale (par exemple).


Merci.


29/09/2008

Ce qu'il ne faut JAMAIS dire à une femme (Partie 1/5)

its_up_to_you.jpg

 

En ce début de semaine, quoi de mieux qu'une petite mise au point à l'attention des beaux bruns qui peuplent notre planète?
Ok, les blondinets & co ne comptent pas forcément pour du beurre, je sais, mais vous m'excuserez si je prêche pour ma paroisse? Merci.

 

Donc, étudions le top cinq des mots/phrases à ne jamais (jamais comme dans never, zéro, bouuuh, out, gant de boxe) dire à sa douce et tendre....

 

On va faire ça tranquillou, c'est à dire en plusieurs fois, et aujourd'hui on se concentre sur le fameux:

COMME TU VEUX

 

Aaaah ce fameux comme tu veux... tu parles d'un cadeau!

 

Choisir un resto où aller diner en amoureux;
Organiser les prochaines vacances et décider si elles se dérouleront avec les 10 potes de toujours ou en famille;
Prévoir la nouvelle déco du salon et trancher entre le jaune poussin ou le gris taupe;

 

Patati et patata, les décisions à prendre au quotidien sont multiples mais chose étrange, ce qui nous semble capitalissime et indispensable, est pour eux, disons hum secondaire.... et encore, je suis polie.

 

En effet, les beaux bruns et associés n'ont pour ainsi dire qu'une seule revendication: avoir la paix. Et c'est donc dans cette optique que la plupart du temps, ils se targueraient aisément d'un simple je m'en tape en guise de réponse, et c'est bien là que le bât blaisse. Pensant faire preuve d'une diplomatie démesurée et certains que leur réponse sera celle que nous attendions, leur comme tu veux, où tu veux, ce que tu veux... résonnent bonnement et simplement à nos oreilles comme des rien à carrer, lâche moi la grappe.

 

Dire que ça nous gonfle ou que ça nous vexe est un doux euphémisme.

 

Je vous la fais courte: en réalité on voit rouge (rouge comme dans krach boursier, meurtre, diabolique, beurk).

 

Ce qu'on aimerait entendre, c'est plutôt une sorte d'analyse de la situation, avec les avantages et les inconvénients, une attitude qui nous laisserait imaginer que vous n'en avez pas rien à secouer et que vous vous intéressez à ce qu'on vous raconte, et donc accessoirement... à nous.

 

De là à dire que l'on convoite une décision de votre part, surement pas. Rappelez-vous, nous sommes des femmes, un peu compliquées, beaucoup chiantes, mais en aucun cas simples. Sinon, ce serait pas rigolo. Ho ho ho.

 

Quand on vous demande ce que vous avez envie de manger ce soir, please, faites-nous plutôt un show dans le style:

 

Ecoute, vu qu'on a mangé du poulet hier soir et un gigot à midi, je pencherai plus pour du poisson. En même temps, j'ai pas super envie de poisson en ce moment.  Mais toi? Tu as envie de quoi ma chérie?

 

Là mes cocos, je vous assure le total succès de cette réponse qui, je vous l'accorde, n'en est pas une.

 

Mais... Madame se sentira écoutée, pensera que le diner de ce soir vous émeut alors que vous n'avez d'yeux que pour CNN et la crise des subprimes qui n'en finit plus, et cerise sur le gâteau, vous lui laissez le pouvoir de décider, ce qui in fine vous arrangera tous les deux.

 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? J'en sais rien, mais une chose est sûre: l'homme sans la femme, et la femme sans l'homme, sont des êtres imparfaits dans l'ordre naturel. Mais plus il y a de contraste dans leurs caractères, plus il y a d'union dans leurs harmonies (Bernardin de Saint-Pierre)!

 

CQFD :-)

09/05/2008

Tombez les mecs comme des mouches!

Les "How To - les Clefs du succès en vidéo" initiées par Henri et PPC il y a de cela un mois tout juste, cartonnent. Tous les mercredis, rendez-vous est pris pour une nouvelle livraison des recettes du succès, tous thèmes confondus avec une pointe d'humour et dans une ambiance relaxe et sans prise de tête.

 

La semaine dernière j'ai relayé la vidéo du régime, et cette semaine encore un thème qui me tient à coeur: la séduction.

 

Alors... comment séduire un homme en 7 points?

 

Fastoche! Jetez un oeil à cette vidéo....  Y'a de bonnes choses à prendre, notamment le point number one qui m'a bien faite rire car... tellement vrai.

 

 

A plus les cocos et sorry si je ne passe pas zyeuter vos blogs dernièrement, je suis swimming with the sharks in deep waters. Voilà, je crois que ça résume tout!

16/04/2008

Moeurs modernes (Partie 2/2)

1549366591.jpg

 

Après avoir donc gloupsé et m’être aperçue que le mec était particulièrement attentionné à mon égard, j’ai cru bon de me lever prétextant une envie de salle de bains suivie d’un au revoir. Je pose ma coupette, et alors que je me dirige vers la porte de cette maudite chambre, mon hôte me bloque, net et précis.

 

Me fout une main au cul et l’autre à ma taille.

 

Ni une ni deux, je ne réfléchis pas et je vois ma main droite s’envoler pour lui mettre une claque.

 

Oué.

 

Mais non.

 

J’ai face à moi un mec d’1m90 aussi costaud que Chabal, alors autant vous dire que j’ai vite été bloquée par ce fada qui m’a du coup bien bousculée, me faisant trébucher sur une commode à proximité, et voilà que je me retrouve par terre.

 

Sur le cul.

 

Dans tous les sens du terme.

 

Et ben c’est pas fini.

 

Alors que je me relève en vociférant de jolis noms d’oiseaux, j’entends comme un écho lointain…. Féminin l’écho…. Qui peu à peu semble se rapprocher.

 

Pas possible je me dis. Et ben si ! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin hein ?

 

Je vous le donne dans le mille : c’était sa femme. Qui débarque et me trouve, moi, dans SA chambre, un peu secouée, deux coupes de champagne et une bouteille sur SA commode, avec SON mari.

 

Tout va bien, je me dis.

 

TOUT…. VA…. BIEN…..

 

Face au ridicule de la situation et surtout son interrogation, je prie pour que son mari lui sorte un topo un brin vraisemblable.

 

Et voilà ce que Don Juan lui dit : "Julie est arrivée à l’improviste avec une bouteille de champ’ pour fêter l’achat de l’appart (ils viennent juste d’acheter, comme si j’en ai à carrer), vachement sympa non?".

 

Incrédule je suis. Et incrédule elle est.

 

Imaginez le truc. Sans déconner, j’ai cru que j’allais le boxer.

 

Et bien tampis, j’aurais du faire preuve de noblesse et penser à préserver la paix de ce ménage mais non, joueuse je suis c’est sûr, mais coupable idéale d’un homme qui n’a aucun scrupule, sûrement pas. Je lui dis donc que si l’improviste consiste en l’art de me mentir pour m’amener à sa chambre et me foutre la main au cul, alors oui, effectivement, je suis montée à l’improviste. Y’a qu’à voir dans le petit Robert et en profiter pour vérifier la définition du mot ENFOIRE.

 

Puis je me suis cassée.

 

Depuis lors, j’ai invité sa femme à déjeuner, nous avons bien creusé le sujet et apparemment la jeune épouse est habituée. J’ai néanmoins reconnu ma part de responsabilité et nous nous sommes convenues de ne plus nous fréquenter outre mesure.

 

Quant à son mari, je ne réponds plus à ses "bonjour", je l'évite autant que possible…. car cette histoire remonte tout de même à plus de 3  semaines, mais devinez de quoi j’ai écopé depuis….. ?

 

Deux fois par semaine, un petit bouquet de roses* dans le casier de ma fille accompagné d’un mot de drague insipide dont je vous tairai les détails.

 

Au secours !!


* et en plus j’ai jamais aimé les roses putain.

07/04/2008

Moeurs modernes (Partie 1/2)

Je connaissais la drague dans la rue, la drague à l’arrêt du bus, la drague chez le médecin, et celle chez le boulanger. Je connaissais également la drague en boîte de nuit, la drague chez l’assureur, et celle du Monoprix.  Sans oublier la drague au café du coin, la drague du pharmacien, celle du vendeur de la FNAC, et bien sûr l’inimitable drague des rendez-vous professionnels.

 

De la drague-en-veux-tu-en-voilà… il y a aussi celle de l’avocat, du mec de ta copine, ou du livreur de pizzas.

 

La drague est open-space, anywhere-anytime.

 

Mais depuis un peu plus d’un an, j’ai découvert un nouveau terrain de jeu que nos amis libidineux exploitent sans scrupule aucun :

 

la crèche pour enfants.

 

742373305.2.jpg

 

Oui messieurs-dames, cet espace jovial où ne devraient régner qu’innocence, douceur, et bonnes manières se révèle être en réalité un club de rencontres pour prédateurs maqués souhaitant s’envoyer en l’air derrière le dos de leur conjointe. Et pire encore, si ladite conjointe a eu le malheur de sympathiser avec la proie du prédateur en question, et bien figurez-vous que celui-ci s’en trouvera fort émoustillé.

 

C’est donc ainsi que j’ai récemment naïvement sympathisé avec un homme charmant qui déposait son fils au même moment où je déposais ma pépette. Jusque là tout va bien, je suis du genre à faire des sourires à tout le monde donc forcément, je bavarde toujours avec quelqu'un même quand je vais poster une lettre.

 

Bref - après plusieurs rencontres hasardeuses, ledit jeune homme (brun, cela va sans dire) m’a gentiment proposé d’aller boire un verre.

 

Mais oui. Mais bien sûr. Le mec est marrant, je connais sa nana, elle est d'ailleurs carrément sympa, et même s’il est dommage qu’elle ne puisse se joindre à nous, ok d’accord, allons prendre un petit café.

 

 

Mon cul oui.

 

Le prédateur avait un plan.

 

Et oué. Car figurez-vous que 45 minutes plus tard, après une série d’incroyables concours de circonstances (à croire que le mec s’est arrangé avec le bon dieu pour modifier le cours des événements), je me suis retrouvée sur le lit conjugal de ce vicieux avec une coupe de champagne à la main, et ce, à 9h00 du mat'.

 

Gloups.

 

Que j'ai fait.

 

Y’a comme qui dirait un malentendu.

17/09/2007

La pomme d'Adam

Et hop une petite vidéo où les rôles sont inversés.... un peu longue ... 8mns tout de même... mais ça vaut le détour.

Alors mesdames... ça fait du bien non?

Messieurs...... no panic, ce n'est qu'un film... hélàs... 

 
 Merci Christelle