Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2012

Cookie Fest d'Emilies Cookies le 26 mai à Nice

* * Back to the 50's le 26 mai à Nice grâce à la célèbre enseigne Emilie's Cookies * *

 

Cookies Fest, Emilie's Cookies, Nice

 

Un programme de choc, rétro-glam-gourmand à souhait pour une soirée so 50s au Théatre de Verdure de Nice:

 

Vous y trouverez:

 

- des ateliers de création de Cupcakes dirigées par Emilie en personne

- du relooking Vintage avec les robes du Ruban Noir et les coiffures du salon Misfits Coiffure

- de la sérigraphie sur T-shirts et un vrai-faux Tatoo Parlor grâce aux Frères James

- du Gospel avec Sophie Geller et les Right Spirit Gospel Singers

- du photoshooting en DeLorean.. la vraie voiture de Retour vers le Futur

- et un ENORME BAL DE PROMO avec l'élection du Roi et de la Reine de la promo 2012 et un an, ouiiii 1 an de Cookies Offerts!

 

Cela se déroule le 26 mai dès 17h30, entrée 3 Euros en prévente puis toutes les activités (hors buvette) sont gratuites!

 

Plus d'infos et inscriptions... par ici: http://www.emiliescookies.com/cookiefest et la page Facebook de l'évènement .

07/05/2010

Aidez à la réouverture de HI BEACH

A.jpg

 

Quelle semaine, mais-quelle-semaine!
Et vous, all goody good?


Je fais bref mais droit au but pour mobiliser les gens du sud - habitants niçois ou voisins - et encourager le plus de monde possible à faire un geste de solidarité en aidant ce week-end la HI BEACH à se reconstruire!


Le coup de mer du début de semaine a ravagé toutes les plages niçoises alors même que la saison des exploitants venait de débuter, mettant à mal un début d'été déjà bien incertain. Tout, absolument tout a été emporté, et il relève réellement du miracle que personne n'ait été grièvement blessé dans ce chaos.


Tous les staffs de plages été choqués, parfois physiquement, toujours moralement.

Je voue une affection toute particulière à la HI BEACH (design par Matali Crasset) où l'on retrouve une équipe attentionnée et agréable (croyez-bien que cela n'est pas légion en période estivale), une ambiance détendue sans chichis à la con, et trois espaces au sein desquels chacun s'y retrouve forcément. Plus d'infos sur le site web.


QG de mes étés, j'ai été particulièrement attristée d'apprendre que la HI BEACH avait été ravagée, imaginant alors l'équipe devoir faire face à ce que certains ont qualifié de tsunami avec des vagues de 6 à 10 mètres. Pourtant, il n'aura suffit que de quelques jours pour que la plage se relève et que le staff se démène pour redonner figure balnéaire à sa demeure car le mot d'ordre chez la HI team c'est GO GO GO, avec le SMILE A TOUTE EPREUVE :-)


Il reste néanmoins pas mal de choses à faire et je ne peux que vous encourager à passer à la plage durant ce week-end, que ce soit pour saluer le travail de l'équipe, l'encourager, ou bien et si le coeur vous en dit, donner un coup de main et participer à la réouverture rapide de cette plage adorée des niçois.

 

Un simple geste de solidarité les pieds dans l'eau (calme) et dans la bonne humeur, cela se passe à la HI BEACH (47, promenade des anglais) samedi et dimanche, passez-y quand vous voulez!


Merci... et now.... vidéo :-)

 

 

28/07/2009

It was time to leave!

la.jpg



Septembre 2003, un an après mon mariage avec ze mari, nous voici en partance pour La Cité des Anges, celle où j'ai pour habitude de me rendre en pélerinage chaque année depuis que j'y ai vécu.


Oui mais cette fois, c'était particulier. Outre les retrouvailles avec les potes et la famille d'adoption qui nous y attend, j'envisage de surprendre mon homme en prévoyant également un petit trip à Las Vegas pour un remake de notre mariage dans une chapelle Elvis-plus-kitch-tu-meurs. Je trouvais l'idée nawak et donc géniale, et ni-une-ni deux, les valises bien remplies et un cahier des charges vacances bien ficelé plus tard, nous voici en partance pour un vol Londres-LA qui dure habituellement 12 heures.

 

Haaaaa que ça a l'air bien tout ça!!!
On va vite déchanter mes petits gars, wait.


Nous sommes à peu près à la moitié du vol durant lequel tout se passe bien: petits films, papotages avec les autres passagers, repas, repos, quelques violentes perturbations qui ont le mérite de nous bercer gentiment lorsque tout à coup, je m'aperçois sur l'écran de suivi de vol qui se trouve en face de moi, que notre avion est en fait en train de rebrousser chemin, direction plein sud....

Or, ce putain de vol, je l'ai assez emprunté pour savoir que ce n'est pas du tout la bonne trajectoire et donc paniquer devant ce changement de parcours (car resituons les évènements dans leur contexte: cela se passe deux ans à peine après le fameux 9-11 qui a traumatisé pas mal de monde, y compris moi).


Bref.


Pendant une heure de valdingue up & down, je scrute minutieusement l'écran et mon impression se confirme:

 

Y A UNE COUILLE.

 

Personne d'autre que moi ne semble s'affoler, ze mari m'envoie bouler entre deux ronflements, mais finalement une annonce se fait l'écho pour nous prévenir que des perturbations climatiques nous obligent à changer de trajectoire pour nous poser à l'aéroport le plus proche de notre position dès que possible.

 

Gné?
C'est si dangereux que ça des orages?

 

Visiblement oui, mais je suis rassurée à l'idée de bientôt poser mes pattes sur le sol jusqu'à ce que, 25 minutes plus tard, une autre annonce nous avertit qu'une défaillance technique inattendue (sans déconner) nous contraint à tenter de nous poser là, tout de suite, en dépit des conditions extrêmes du temps.

 

...

 

Tenter.

 

...

 

Ce mot à la capacité d'augmenter le taux de sudité de mes mains de façon fulgurante surtout que l'appareil tangue comme j'ai rarement vu, qu'à ce stade du voyage les passagers s'affolent au moins trois fois plus que moi, et que l'on ne voit rien à travers les hublots tant le ciel est noir. Tout noir de colère.


Mais nous finissons par atterrir, soulagés, et ce n'est qu'après une demi-heure d'attente dans l'avion qu'on nous explique que nous sommes à Philadelphia.

 

Bloqués DANS l'avion.

Pendant QUATRE HEURES.

 

Vous êtes toujours là?

ok.

 

Visez le truc please: 4 heures coincés dans un avion après 6 heures de vol, il fait chaud, on a faim, on a surtout SOIF, les mômes hurlent, certains sont scandalisés, et tout le monde s'enerve. La raison de cette attente: une pièce défaillante qui doit être affrêtée pour nous permettre de repartir direction L.A. cette fois.

 

La pièce arrive, les mécanos bossent, les esprit se tassent, on nous annonce que nous sommes enfin prêts pour le décollage, zou, on y va.
Tu parles. Trois tentatives de décollages plus tard, de retours au parking, et autant de montées d'angoisse, nous décollons finalement au coeur d'une tempête pour finir ce vol dans des perturbations dignes d'une mauvaise série, mais la plupart parviennent à s'endormir, certainement épuisés par tout ce stress.

 

Moi je me dis surtout que cette accumulation d'imprévus est peut-être un SIGNE évident qu'il ne fera pas bon séjourner aux Etats-Unis cette fois-ci, et je passe sur l'attente particulièrement longue due aux nombreux retards à l'arrivée, qui aura fait que fait que nous aurons mis pas moins de 22 heures en tout pour parvenir à destination...


Ouéch Ouéch.


Une fois enfin débarqués, nous nous glissons dans l'habituelle file d'attente des douanes et c'est enfin à mon tour de présenter mon passeport à monsieur l'agent so unfriendly. Je m'en fous, je vois d'ici nos amis qui nous attendent, ça saute de partout, le magnum de champ' est fièrement brandi, mais j'entends "would you please follow me, we'd like to ask you further questions in our immigration office".

 


WHAT?


IMMIGRATION OFFICE... TA MERE!

 

Le mec m'embarque dans un bureau dont la plaque vieillie n'est autre que "CIA" et m'ordonne de laisser à mon mari mes bijoux, bagages, argent, etc.... et lui conseille par la même occasion de ne pas m'attendre. ?????

 

Je vous passe les six heures qui ont suivi les amis, l'intimidation violente des officiers de l'immigration, de la CIA, des flics et que sais-je encore, la prise d'empreintes, les questions tordues à te rendre fou posées dans tous les sens, la fouille au corps gerbante, les photos, et in fine: la cellule glauque où on te laisse pourrir quelques heures histoire de boucler la boucle.

 

easyjet.jpg

Pourquoi? Parce que j'ai eu la mauvaise idée de rester aux Etats-Unis 93 jours d'affilée à une époque dont je ne me souvenais même plus, et qu'il faut bien l'avouer, j'ai mulitplié les allées et venues pendant quelques années. J'ai été incapable de leur expliquer pourquoi j'avais dépassé de trois jours le visa de touriste qui nous est automatiquement attribué, à nous autres ressortissants français, et cela m'a valu au final:


- un emprisonnement de quelques heures


- la traversée du vaste aéroport de LAX, menottes aux mains, encadrée par deux colosses armés


- de reprendre l'avion le lendemain matin accompagnée par ces mêmes colosses, passeport confisqué et confié au pilote


- et surtout, surtout-surtout: INTERDICTION DE REMETTRE LES PIEDS AUX USA POUR LES 10 ANNEES A SUIVRE.

 

 

Alors oui. Quand Buzz Paradise m'a demandé de raconter une anecdote embarrassante m'ayant obligée à quitter un pays alors que je venais d'y arriver, j'ai rapidement repensé à ce fiasco même si j'en ai bien deux autres en stock!

 

It's Time to Leave.... la dernière campagne Easyjet vaut sérieusement le détour avec un petit module bluffant à découvrir ICI, en tout cas moi j'ai bien rigolé!


 

Les voyages forment la jeunesse.... tout est dit :-)!!

 

 

24/07/2009

Nizza Bella

2.jpg

 

Mais non, faut pas prendre tout ce que je dis à la lettre va!

 

Tout zapper et tout recommencer... c'était une figure de style si vous voulez, un genre de je me la raconte borderline histoire d'injecter une bonne dose d'égo à mon passe-temps virtuel. Ouééé je sais, je suis un vrai petit bout en train malicieux, ouh la la.

 

Alors il faut que je vous dise.

 

Cinq ans que j'habite à Nice. Ah oué, c'est passé vite finalement cette affaire. Sur ces cinq années, on va dire qu'il en a bien fallu deux pour m'y habituer, mais il faudra aussi avouer qu'après cinq ans de fiestas notoires in London City, l'atterrissage made in socca et farniente fut rude. Plan-plan quoi, l'ambiance, à la base.

 

Je vous passe l'historique des trois années qui suivirent, fast forward on est là, ici et maintenant, bien en place sur la Côte d'Azur.

 

 

Que j'aime.


Grave!

 

Les gens.

Les odeurs.

Le rosé.

Les cancans.

Les plages.

Nice-Matin.

La vieille-ville.

L'accent.

Le Tram'.

Le Mistral.

La daube.

Le ski et l'Italie, si proches.

Cannes et Monaco, nos voisins.

Le soleil toute l'année.

Et la vie cool, in fine.

 

J'ai mis du temps à aimer cette ville et cette région, moi la citadine pure et dure qui n'accordait aucune importance aux saisons, qui ne vivait que dans l'urgence et le speed, et qui avouons-le, vomissait de préjugés ridicules (vilaine).

 

Pourtant ça y est, j'aime officiellement Nizza & la beautiful Côte d'Azur, du coup j'ai pensé qu'il était temps que je vous fasse découvrir quelques adresses du coin qui valent le détour! (je rêve ou vous cachez votre joie là?)

 

Hop Hop passons aux choses sérieuses - c'est mon crédo vous savez bien - et penchons-nous sur les bons cocktails made in chez-nous.

 

Je ne vous parle pas de cocktails so hype que vous ne trouverez nulle part ailleurs, je vous cause modestement de Mojitos, Pina Coladas, Daïquiris et autres bons vieux classiques, qui peuvent en effet se révèler d'un ennui monstre lorsque la réalisation est approximative, mais par ailleurs tout à fait envoûtants s'ils sont parfaitement préparés!

 

Donc sur Nice j'ai écumé nombre de bars branchouilles ou pas, restos, terrasses d'hôtels han-han, plages, et autres lieux de débauche, avant de tomber sur l'elixir qui te fait mouiller en cinq-sept.

 

Mmmmm, suspense, pan-pan, j'ai nommé....

 

 

1.JPG

 

CASTEL PLAGE!

 

Que ce soit clair: on n'y va pas forcément pour bronzouiller sur la plage ni pour y faire la bringue, on y va le soir à la fraîche, une table au bord de l'eau et un groupe de jazz déjanté pour te faire la sérénade groovy bien comme il faut.

Et ZE cocktails putain!... des pures bombas pour le palais, une effusion pour les neurones, loin, très très loin des sirops dégueu que j'ai pu ingurgiter depuis le temps.

 

12 Euros l'orgasme, trèèèès largement servi, dosé à la perfection, juste ce qu'il faut pour te retourner les méninges et te faire comprendre que réaliser un bon cocktail: heeyyyy! C'EST DU SERIEUX!

Pour ne rien gâcher à l'affaire, le cadre est idyillique avec une vue imprenable sur l'ensemble de la Baie des Anges, le service est au TOP (et c'est pas du luxe dans notre coin, surtout en été), l'ambiance très agréable branchouille juste ce qu'il faut option classe, et bien sûr les cocktails qui déchirent leur mère sont à un prix super correct.

 

Zou, fiche technique:

 

CASTEL PLAGE - Quai Rauba-Capeu à Nice - Tel: 04 93 85 22 66 - www.castelplage.com
Y aller le week-end pour une ambiance plus sympa
Le soir, pour tripper sous les étoiles c'est mieux
Réservation obligatoire.
Cocktails à 12 Euros, amen.
Et ne pas hésiter à y diner, mention spéciale pour les poissons qui atomisent simplement les papilles, compter environs 70 Euros/pers vin compris.

 

Alors... qui est-ce qui va emmener son plan cul de l'été siroter un aphrodisiaque au bord de l'eau? :-)

 

Je reviens vite et vous souhaite un VERY SEXY SUMMER!!

 

Life is Goody Good!

 

28/04/2009

Une coupe gratuite chez Dessange!

Pop Pop Pop!

 

dessange.jpg

 

De retour de chez Dessange ce matin pour un changement radical de tête (de blondie foncée, j'ai franchi le pas du brun so dark, ahum), qu'apprends-je?

 

Deux bons plans à vous mettre sous la dent, chers amis from ze côte d'Azur:

 

 

Les mecs: une coupe gratos si vous y allez avant jeudi prochain, le 7 mai 09!

 

 

Les girls: une permanente tous frais payés si vous avez déjà une couleur

jusqu'au 10 juin 09!

 

 

Ca se passe au Salon Jacques Dessange situé 37/41 Bd Dubouchage, à Nice juste en face de NicEtoile, tél: 04 93 62 65 23.

 

Perso j'appelle ça un bon plan... alors n'hésitez pas!

 

Moi m'en vais me reluquer dans le miroir rapport au fait que le choc est very violent.

 

Ciao bambinos :-)

 

 

Edit / Cherry on ze post: exit Deezer... si vous n'êtes pas encore accros à Spotify, ça ne saurait tarder. Meilleur son, library plus large, ergonomie très friendly, la version béta tourne depuis un moment et c'est que du bon. On s'inscrit ICI et l'invitation arrive normalement quelques jours plus tard. Totally Fan!

 

 

26/09/2008

Fitness is good for your Fesses

 

Hop Hop Hop...

 

Reebok et Au Féminin se sont associés pour lancer une opération sympatoche avec notamment un concours qui permet de gagner de jolies tenues sportives, allez-y, mais surtout, ils ont recruté une équipe de Traineuses reconnues qui sont en train de travailler sur un programme novateur de Fitness révélé en 2009.

 

Sur le site .... des petits conseils pour nous donner envie de faire du sport avec plaisir (si-si c'est possible), la possibilité de créer notre "move", sans oublier des bloggueuses superstar dans l'internet internachional of ze computer qui y vont de leur petite galéjade.

 

Allez les cocos, c'est week-end, prenez le temps d'aller y jeter un oeil, moi je vais pousser mes fesses jusqu'à la Prom' genre I-m-so-sexy-for-my-bottle-d-eau histoire d'avoir l'air un minimum crédible. C'est bien joli de faire du billet sportif si on n'est pas fichu d'aligner 4 minutes de jogging, je sais.

 

Biz Biz & bien l'bonjour chez vous :-)

11/07/2008

Cherry on the cake

Allez juste pour vous faire saliver un peu.....

 

Ce matin, RV boulot pour négocier un partenariat. C'est vendredi, je suis en stress total pour ma présentation de lundi, mais il faut que j'honore ce rencard fixé il y a des semaines surtout que l'on vient de loin pour me rencontrer; pas question d'annuler donc.

 

J'y vais un peu à reculons mais voilà, une fois arrivée sur le lieu de rendez-vous, j'oublie tout, j'admire la vue et je respire l'air marin, puis je me dis que quand même, vivre sur la Côte d'Azur n'a pas que des inconvénients.

P1020095.JPG

 P1020096.JPG

Et oui, c'est confortablement installés sur ces deux fauteuils, face à la mer méditerranée, que nous avons négocié 3 heures durant un chouette contrat. Dure la vie hein?

06/07/2008

Ze claque

 

Alors non. Je ne suis absolument pas fan de Celine Dion même si j'admets que cette nana est une bête de travail et une vraie diva, vocalement parlant. Bref, hier soir j'ai été invitée à assister à son concert niçois au milieu de quelques VIPs.

 

Ouhlalala.... j'y suis allée en mode décontracte avec mi amor, sans grandes attentes certes, mais les coupettes et l'ambiance crânage ont suffi à me convaincre de passer ce samedi soir avec Céline. Et là, bang, la première chanson me met K.O.

 

Sublime dans une mini-robe fushia incrustée de strass diamants, sa voix pure transperce le stade dans toute sa grandeur et me met dans l'ambiance de ce qui sera une soirée topissime.

 

Les tubes s'enchainent, ses tenues aussi, les intermèdes sont originaux (ballet de flamenco très sexy, choré de modern-jazz décapante, etc), sa présence sur scène est bien dosée avec une occupation de l'espace parfaitement calculée, sa voix est identique à ce qu'on entend sur les ondes et la diva ne donne pas l'impression de forcer. Une vraie baffe je pense pour les pseudo-chanteuses que j'ai eu l'occasion de croiser dans les quartiers privés du concert.

 

Moi, pas fan de la miss Dion, j'en ressors transie de bonheur et remplie de bulles, et j'attends impatiemment ma prochaine immersion musicale fin août avec Ze madonne.

 

Bon dimanche les amigos!

03/10/2007

Autant que ce bloug serve à quelque chose

a4e0952ccf57e08a5ce4fcb9cbe7ebae.jpg> Qui aime Michel Sardou ?

> Qui aime Michel Sardou au point d’aller le voir en concert ?

> Qui aime Michel Sardou au point d’aller le voir en concert, et qui habite à Nice ou environs ?

> Qui aime Michel Sardou au point d’aller le voir en concert, qui habite à Nice ou environs, et qui serait prêt à zapper le ¼ de finale rugbystique légendaire de samedi soir ?

> Qui aime Michel Sardou au point d’aller le voir en concert, qui habite à Nice ou environs, qui serait prêt à zapper le ¼ de finale rugbystique légendaire de samedi soir sachant qu’il va falloir racker 70 euro par billet pour fredonner la maladie d’amour en live?

> Qui aime Michel Sardou au point d’aller le voir en concert, qui habite à Nice ou environs, qui serait prêt à zapper le ¼ de finale rugbystique légendaire de samedi soir sachant qu’il va falloir racker 70 euro par billet pour fredonner la maladie d’amour en live, mais sachant aussi que ce sont des tops places en Catégorie 1 ?

HEIN ? QUIIIII?

Pour résumer :

J’ai offert il y a 2 mois … 2 billets à mes beaux-parents pour le concert de Sardou à Nice de samedi soir.

Mais bô-papa - bien que fan de Sardou et non pas moins fan de rugby - ne peut se résoudre à rater le match France / All Blacks qui se déroulera le même jour & à la même heure.  (Z'avez rasion.. faites des cadeaux les gens....)

Donc appel à la population… si vous connaissez quelqu’un qui serait intéressé….. (oué je sais je rêve mais ze dreams me donnent de l’espoir)…. faites-moi signe please. Les places sont hyper bien situées en catégorie 1 (Gradins : 12W49 et W1250) et vendues à leur valeur nominale soit : 70 euro/billet.

 

Ps: avouez que j'ai mis du coeur à l'ouvrage.. j'ai dégoté une photo de Sardou où on dirait même qu'il esquisse un nano-sourire!!

(Crédits photo: Richard Melloul)

27/09/2007

Paris, c'est fini.... lalalala....

Bon et bien voilà, j’avais prédit des activités bloguesques au ralenti pour une semaine, mais vous aurez constaté que ça a carrément été au point mort.

Je ne sais pas comment font ceux qui, au cours de leurs déplacements pro ou perso, parviennent à mettre leur blog à jour quasi en temps réel. Pour moi c’était mission impossible… entre 2 rendez-vous boulot, j’avais les amis à voir (et bien oui je ne me laisse pas fâner quand je travaille hein), la poupette à gérer becoz’ comme je suis maso, j’ai emmené ma louloutte avec moi… nan en fait c’est que je ne me voyais pas passer une semaine entière sans ma poupée jolie….et puis en dehors de ça, il y a aussi eu les soirées prout-prout-han-han dans les endroits branchés de Paname, et les gueules de bois à gérer les lendemains.

Rentrée à Nice hier sous les orages (avion rock’n’roll attitude), depuis c’est boulot à fond parce que c’est pas tout d’aller décrocher les contrats, après faut les honorer !

Voilà pour la radio Bla Bla Girl. J’espère que de votre côté, la semaine fut torride à tous points de vue et je vais de ce pas parcourir vos blogs pour prendre des nouvelles.

Au fait, 'torride', j’adore ce mot.