Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2009

Mmmmm Hédonisme....

C'est vendredi et comme d'habitude, je reçois entre autres papelards du week-end, mon ELLE hebdomadaire (le premier qui se moque là-bas dans le fond: la puerta!)

 

Comme d'habitude, donc, je vais m'ingurgiter mon mag entre trois courses, dix coups de fils, et quatre rencards ce week-end, mais à peine arrivé dans la boite aux lettres, moi je me jette direct sur les fiches cuisine en fin de magazine. Hé oué, on dirait pas comme ça mais la mère Bla Bla elle kiffe ses fourneaux, son rouleau pâtissier, et ses placards aux mille merveilles, faut pas le dire trop fort.

 

Et là, stupeur. Enfin fou rire plutot, lookez moi ça: Les recettes cultes d'Arielle Dombasle....

 

 

1.jpg 2.jpg

3.jpg 4.jpg

 

 

. une salade à base de persil, roquette, coriandre... ah mais quel festin!

 

. un soufflé au fromage... tout ce qu'il y a de plus classique...

 

. une brioche dite aux fées... mouais, 25 g de beurre, 25 misérables g de beurre

 

. un délice aux champignons... un genre de cake-tortilla à base de champis en fait

 

 

Je ne doute pas que ces plats soient déliciosos, mais avouons tout de même que sur le papier ils manquent cruellement de sexyness. Pas ou prou de matière grasse... exit les saveurs aillées, oignonnées, basilic-ées and co, pas la trace de la moindre épice, et oh my god, what about ze sweet tooth? Amandes, chocolat, miel... houuuu ouhhh, where are youuuuuuuu??

 

L'ensemble est d'un tristoune qui me désarme d'autant que Mme Dombasle nous présente ici SES RECETTES CULTES. Et non, je ne vous le fais pas dire, il n'y a effectivement pas de quoi mouiller nos strings. Attendez, je rappelle Enrique.

 

Aie Aie aie, mes recettes cultes à moi sont autrement plus caloriques et j'avoue que quand je pense à tout ce que j'ai pu me régaler en septembre et octobre (merci le ramadhan, rosh hashana, kippour, et les wacances mi ricaines mi orientales), je comprends mieux pourquoi je ne fais pas le même tour de hanches que Mme Opérette.


T'inquiète lecteur over-stressé, ça ne m'empêche pas de dormir.

 

Je n'ai de cesse de vous le dire ici, la vie est putain de surprenante, elle est d'une brièveté effarante, mais elle peut surtout être absolutely wonderfully fucking beautiful!!

 

Je n'envisage pas de kiffer sans exulter du désir de l'autre, découvrir l'arôme d'une peau, l'ardeur d'une main ou d'une bouche, l'ivresse d'un corps à corps.... mais cette vie sans les plaisirs du palais me serait d'un ennui terrible...

 

Ainsi, lorsqu'Angie s'est amusée à inventer un tag vicieux qui ravira les plus narcissiques d'entre nous, pensez bien que j'ai sauté sur l'occasion. Et sans grosse surprise, ma plus grande perversion serait donc la luxure à 88%, suivi par la Gourmandise à 70%.

 

8687diplome.jpg

 

 

La gourmandise n'empêche donc pas de baiser, et vous n'aurez qu'à kamasutrer pour éliminer les éventuels kilos superflus.

 

Voi-Là.

 

 

Have a nice week-end... :-)

 

 

Sinon, la totalité du test donnait cela:

La paresse: 14 %

La gourmandise: 70 %

L'avarice: 6 %

L'orgueil: 50 %

La luxure: 88 %

L'envie: 17 %

La colère: 29 %

     

    Et comme le veut la tradition, je passe le flambeau à Chris, Sonia, Ithaa, Madame Kévin, et pis M1 tiens (je mise 100% sur l'orgeuil ... ha!).

     

     

    19/09/2009

    Rosh Hashana + l'Aïd = +10kgs non?

     

    Cette année encore, Rosh Hashana et l'Aïd se percutent à peu de chose près, et comme pour la période qui précède Noël dans le coeur des chrétiens, cette époque de l'année est particulièrement festive au sein des communautés juive et musulmane. Le plus trippant dans cette concordance de dates réside davantage dans le fait que nous partageons une réelle effusion de joie, de communion, de chaleur, de sentiments, de spriritualité, et d'éveil personnel, exactement au même moment... Joli pied de nez à la fourmillière d'idées reçues qui aiment targuer l'Islam et le Judaïsme d'ennemies publiques numéro 1 alors que c'est de tout le contraire dont il s'agit.

     

    Mes lecteurs de la première heure le savent déjà, j'en suis la preuve vivante avec un double héritage religieux que je bénis d'avoir reçu, fruit du mariage entre mon père juif et ma mère musulmane.


    J'ignore si quelqu'un ici peut imaginer la chance que j'ai eue ... apprendre l'arabe, comprendre le Coran, découvrir l'Algérie, et les généreuses valeurs de l'Islam... mais aussi ... les salades juives, les dragues à la syna les soirs de Kippour, la découverte d'Israël, et "l'apprentissage" de la Thora.


    Dans les deux cas:

    les portes toujours GRANDES ouvertes.

     

    Dans les deux cas:

    couscous-power, youyou-warriors, et ass-movers.

     

    I know, le parallèle est simplet et je ne vous la ferai pas à l'envers, ce double héritage est aussi parfois compliqué à porter dans les yeux des extrêmistes et des ignards, et il est également difficile à faire perdurer dans le temps lorsque l'on vit aux côtés d'un athé convaincu issu d'une famille catholique pratiquante.  Imaginez le bordel l'ambiance à notre mariage :-)

     

    Je commence tout juste à transmettre cet atavisme à ma propre fille, je n'oublierai pas de lui apprendre les bases du catholicisme que je vais pour le coup devoir bachoter, et si cette année j'ai du renoncer à jeûner durant toute la durée du ramadan, il est évident que je continuerai à passer mon temps en cuisine les veilles de l'Aïd, de Kippour, et de Noël, pour ne citer qu'elles.



    Du fond du coeur.....

     

    * * *  SHANA TOVA & AID MOUBARAK  * * *