Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2010

Sucer nuit à la santé - Part 2!

1.jpg

 

Libération..... paie ton réchauffé ;-)

 

Dans son article "La fellation victime d'une vague de cancers" de ce matin, Libé nous sert ce que j'avais mis en lumière en ..... juillet 2007!

 

Check this out: "Sucer nuit à la santé".

 

Plus de deux après, la presse ouvre ENFIN les yeux sur cette info CAPITALE.

 

 

A part ça, si quelqu'un pouvait me dire kesako ces stats qui explosent alors que je n'ai rien publié ici depuis des semaines?!

 

A bientôt (enfin, peut-être).

 

08/02/2010

Manuel Express du SPERME

 

The Scoop on Semen

Via OnlineSchools.org

 

5% des femmes y sont allergiques!

 

(les pauvres).

 

05/11/2009

Missionnaire Rocks!

Ca date de mars 2008 et Ladies Room a remis le sujet à l'honneur

sur la homepage de sa Back Room.

 

De quoi donc?

 

Tu click click click LA

et tu joues au missionnaire tonight de ma part pendant que je file cuver mon Moscato.

 

Je répondrai aux coms en suspens d'ici la fin de semaine, life is too good,

hope you're enjoying as much as I am :-)

 


 

21/10/2009

Justify my Love

 

1.png

 

Ouééééééééch! Méga forme aujourd'hui! Moins tu dors et plus t'en fais qui fait que t'as envie d'en faire plus du coup t'en fais encore plus que ce que t'aurais cru que tu pouvais faire. C'est fabulous, ça motive, ça over-réactive, big up à l'insomnie!

 

Mais today, uuuuhh ça va encore voler-haut niveau racontages avec une petite synthèse à base d'hémisphère gauche qui je l'espère percera certains des mystères que les hommes se gardent bien de nous révéler:

 

D'abord, tout est histoire de cul. De variété. De cul. De variété. De cul. De variété. De cul.

 

Les mecs aiment généralement ce que les nanas détestent et quand ils te disent qu'ils n'aiment pas les mangas, les films d'action, le foot, ou Alessandra Ambrosio, c'est uniquement pour mieux te baiser mon enfant.

 

Les mecs n'aiment pas beaucoup non plus ce qui amuse les femmes, ce qui revient à dire que s'ils se coltinent un énième épisode de Grey's Anatomy dans ton canapé, c'est qu'ils n'en ont qu'après ton joli fessier.

 

Les femmes seraient romantiques, câlines, tendres?
Possible oui, sauf qu'en retour elles attendent souvent la réciproque et c'est là que le fou rire m'étrangle. Vraiment.

 

Ma chérie, si tu rentres chez toi le soir en  rêvant à un câlin roudoudou-piloupilou lovée dans ton zorro, évite d'attaquer la soirée en lui rabâchant que la lunette des toilettes n'est pas abaissée ou que féchié, la poubelle n'a toujours pas été descendue. Simple comme bonjour.

 

Les femmes ont souvent les mains froides, les pieds froids, et les fesses froides, or les mecs apprécient moyen le fait d'être pris pour des radiateurs persos. Mieux vaut se réchauffer à coup de Jack The Rabbit (ou de bouillottes si vraiment tu préfères), et se coller à lui une fois que t'es embrasée et prête à dépoter du string.

 

Quand une femme dit à son homme "Il faut qu'on parle", alerte rouge et fiasco à tribord. Ces cinq mots auront le même effet que celui de la déclaration de guerre de la Prusse à Napoléon, car forcément, y'a peu de chance pour qu'on ait envie de débattre de l'éviction de Flavio Briatore. De façon générale, toute tentative de dialogue à propos du couple est synonyme de causage-sérieux-option-prise-de-tête, et pas qu'un peu.

 

Il me semble aussi que les mecs n'aiment pas trop les rencards pré-sauterie, ce que les américains appellent les dates, et toute la niaiserie qui les accompagne. Pourquoi?
Simplement parce qu'il leur faudra baratiner et que baratiner, ouéch, c'est pas over funny finalement. Ils attendront sagement d'être mariés pour te dire ce qu'ils pensent vraiment de Marc Lévy, étape suprême où ils n'auront plus besoin de t'embrouiller pour avoir le droit de te baiser.

 

 

J'aime les hommes. J'aime la complexité des rapports hommes-femmes, et jamais je ne pourrai leur en vouloir de nous mentir pour nous faire si bien l'amour!

 

En musique please...  :-)


R.Kelly - Bump N' Grind

18/10/2009

Damn I'm Hot!

A.jpg

 

Allez savoir... allez donc savoir pourquoi en ce moment je suis toute chose, un peu obsédée par le sexe fort et la myriade de possibilités qui s'offrent à moi.

Les amoureuses-tendance-chantilly seront sans doute outrées becoz que l'amour c'est beau, c'est grand, c'est puissant (et ta soeur elle est puissante aussi?), mais le coeur cul a ses raisons que la raison ignore, et si vraiment cet état persiste, maybe je prendrai rv chez un endocrino des fois que mon système hormonal soit complètement bousillé.

 

Possible que ce blog prenne une tournure un peu plus caliente, no lo sé encore vu que je tapote quand j'en ai envie et selon l'humeur du jour, et si tu aimes please vote bleu, si ça te gonfle vote rouge et reviens pas. (en vrai j'aimerais bien que tu votes bleu hein).

 

 

Sujet du jour, bon appétit: la fellation.

 

 

Je vous cause de LA bonne pipe évidemment, celle qui, et je m'adresse aux filles, vous fera utiliser bien plus que votre gosier de façon mécanique.

 

 

Les vraies queens de la fellation sont polyvalentes et utilisent leur bouche, leur langue, leurs doigts, leurs yeux, leur voix, et surtout leur CERVEAU.

 

 

Voici donc le fruit de quelques récentes confidences masculines, et je vous laisse libre d'interpréter ce que le terme "confidences" recèle de non-dit :-)

 

 

1. Si t'es pas d'humeur, passe ton chemin.

 

Ooooh qu'il est loin le temps où la fellation était considérée comme l'acte ultime de la débauche, celui que seules les putes prodigaient en échange de quelques billets. Aujourd'hui standardisée... tantôt amuse-bouche du collé-serré à suivre, tantôt acte sexuel à elle toute seule, cela ne veut pas pour autant dire qu'elle soit un pré-requis inévitable. Et pourtant, combien de nanas se sentent obligées d'y passer en raison d'une supposée garantie contractuelle?

 

La toute première règle à respecter est donc qu'il ne faut JAMAIS SE FORCER. JA-MAIS. Une pipe brouillon expédiée à la va-vite sera le turn-off le plus total que vous puissiez infliger à votre mec. Complètement unsexy, aucun intérêt.

 

 

2. Bouche vs. Vagin, who wins?

 

Avoir la gorge profonde, c'est bien... Pendant deux minutes. Pas plus.

Inutile de démontrer que hé hé on arrive à s'ingérer un hot dog de 20 cm sans sourciller, si votre palette d'effets spéciaux se limite à ça, vous dire que c'est mal barré est un doux euphémisme.
Notre bouche offre des tas de possibilités que notre vagin ne permet pas, autant optimiser l'acte et varier les plaisirs en chouchoutant l'ensemble de son bas-ventre, du nombril à l'infini.

Votre homme connaitrait le comble de l'ennui si vous vous contentiez d'une pipe monotone consistant en un va-et-vient continu, so please have fun damn it, HAVE FUN!

 

 

3. Surprise Sur Prise

 

La routine, curare du couple se trouve aussi être l'ingrédient soporiphique des ébats amoureux.


Surpendre, donc. Etonner, renouveller, voire amuser. Vous êtes peut-être une queen de la fellation mais prenez garde à changer vos méthodes et à les épicer. Il n'y a rien de pire qu'une nana qui s'y prend systématiquement de la même manière et dans le même ordre que les fois précédentes. Surprendre - d'une fois à l'autre, est donc le maitre-mot.

 

 

4. Give him more

 

Les hommes ont cette faculté à décoller bien plus rapidement que nous pour la simple et bonne raison que tout est concentré dans le caleçon. Leurs terminaisons nerveuses sont quasiment toutes regroupées en ce haut lieu du plaisir, mais ils apprécieront par exemple de sentir nos mains s'aggripper à leurs fesses à mesure que notre visage et surtout notre bouche se rapprocheront dangereusement de la cible.
Sentir notre souffle, nos cheveux, nos doigts sur l'intérieur de ses cuisses, ou le torturer en créant à la langue une ligne imaginaire au départ de son nombril, j'en passe et des meilleures. Le pénis, c'est bien, c'est bon, c'est important.... mais ne pas oublier les alentours :)

 

 

5. Tease him with the eyes

 

Les yeux. Aaaaah le regard.... Dingue ce que ça les retourne, mais ai-je réellement besoin de blablater là-dessus? Il me semble que c'est une des bases d'un tel échange, donc évidemment ne pas hésiter à le regarder droit dans les yeux, pauser, le laisser apprécier votre souffle sur le volcan que vous venez de créer, et continuer. Continuer. Continuer. Pauser. Le regarder. Recommencer.



6. Les Mots

 

Je crois que tout le monde apprécie plus ou moins le "dirty talk"... en tout cas perso je kiffe et j'assume. Mais là, pour le coup, je conseille plutot d'y aller easy... très easy... en lui murmurant par exemple de jolies choses, comme à quel point on a hâte qu'il nous fasse jouir, ou en lui suggérant ce dont vous avez envie pour la suite des festivités.

Tranquillement, tout en douceur & sensualité. Et à priori pas de vulgarité.

 

 

7. Périmètre de sécurité

 

Dans le cas d'une relation toute neuve ou d'un one-night-stand, difficile pour eux de déterminer quelle serait la zone d'éjaculation acceptable, donc peu importe, laissez le prendre son pied comme il l'entend et invitez-le simplement à jouir sur vous, le must étant... votre bouche, évidemment :-)

 

 

Humeur du jour plutot spicy... vous m'excusez mais là j'ai chaud, je déconnecte, I need my Booty Call!

 

Biiiiiiiiiiiiiiip.

 

 

(sur le même thème précédemment abordé, pour les mecs: les secrets d'un vrai bon cunni sont ici. Ha, qu'est ce qu'on s'amuse:-p)

 

02/10/2009

De la susceptibilité des hommes!

Oui, j'ai bien dis les "hommes".

 

1.jpg


Voyez-vous, je m'aperçois que non, les femmes ne sont pas les seules à être parfois à fleur de peau ou disons un peu sensibles à l'oeil et au verbe que nos hommes emploient à notre égard.

Certains mâles ont une faculté déconcertante à prendre la mouche, alors même que le but initial était de complimenter leur (au choix) cul/ cerveau/ attitude/ fringues/ compétences, etc...



Sur la base de mes récentes pérégrinations en terre musclée, je vous présente un petit podium des compliments mal-interprétés qui te transforment un pur moment de douceur en bordel no-limit en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf. Sans déconner... on aura tout vu:

 

- “Rhoooo ce que t'es sensible" >>> BRRRRR, oubliez ça les filles!

 

Alors même que votre mec s'émeut à la lecture de Belle du Seigneur et que vous lui découvrez un charme appétissant jusque là prudemment préservé... bzuik, non-non-non, ça ne passe pas.

Les hommes ne veulent pas être perçus comme des "sensibles", ils sont supposés être de gros durs, des genres de "bad-asses" si vous voulez, des mâles dans toute leur splendeur avec la virilité qui va bien avec.


Ils vont te valider Patrick Swayze dans "Road House"... OUI.

Mais oublie le même Patrick Swayze dans "Ghost".

VRAIMENT: OUBLIE.

Get it?

 

Comment on rectifie le tir??

Pas le choix. On baratine:

 

"mais c'est que t'es vraiment tout sensible sous cette apparence brute de coffre... et ces muscles, mmmmm.. ces muscles qui pourraient broyer un homme en deux secondes.. et quand je pense à la force avec laquelle tu m'attrapes par les hanches quand tu me bascules".

 

On modère, on ajuste, et on accompagne tout ça de douces caresses bien placées.

Normalement, l'affaire est dans le sac :-)

 

- "T'es beau torse-nu, t'es tout mince" >>> AIE, OUILLE, ERREUR.

 

Là encore, alors-même que l'intention est de lui dire à quel point il est bien gaulé sans un pète de gras qui dépasse, popopopo, scandale.

 

Où est l'erreur??

 

Ne jamais s'attarder sur les détails très subjectifs du "bon gaulage"  et se contenter d'un compliment télégramme comme eux savent si bien le faire!: "t'es bien gaulé" et basta, on passe à autre chose.

 

Laissons-les gonfler leurs biceps devant le miroir et admirer leur satanée virilité ... finalement aussi obsessionnelle que nos régimes et autres crèmes amincissantes. Ha!

 

 

- “Je te jure que c'est pas parce que j'ai pas joui que j'ai pas pris mon pied" >>> LOVE IT.

 

La vérité c'est que celle là je l'adore! Je suis obligée de la sortir de temps en temps juste pour voir la réaction testostéronnée (et meurtrie) d'en face.

 

C'est bien simple: les mecs ne conçoivent pas qu'une partie de jambes en l'air puisse être satisfaisante s'il n'y pas d'orgasme à la clé. Faire l'amour (oui je parle le romantique aussi) est le moyen qui justifie la fin, la fin étant l'atterrissage sur Pluton en bonne et due forme... mais ça vous l'avez compris.

 

La meilleure chose à faire dans le cas où la mission n'a pas été remplie malgré l'agréable moment passé est de SE TAIRE. On n'en rajoute pas, on ne minimise pas non plus, de toutes façon il sait BIEN si oui ou non vous avez trippé, mais il n'a juste pas envie de nous entendre balancer que "peut mieux faire"...

 

* * *

 

Je vous laisse compléter ce florilège si le coeur vous en dit car bien qu'ayant limité à trois compliments-fouteurs-de-merde, je m'aperçois que la liste peut très facilement s'allonger à perte de vue!!

 

Pardon? Qu'est ce que j'entends? Les nanas sont susceptibles et chiantes??

 

Laissez moi rire :-))

 

 

03/07/2009

AA GOOD IN BED....?!

1.jpg

 

Alcooliques Anonymes Good In Bed??? Non mais ça va pas bien ou quoi! L'alcool n'a jamais boosté les performances sexuelles de qui que ce soit, bande d'obsédés!


Naaan je vous cause de AA... American Apparel.

 

Je dois dire que plus ça va et plus je suis perplexe quand je vois certaines de leurs dernières créations. J'en viens même à me demander si leur stratégie est de vendre sur la base supposée de jolies fringues mettables et de bonne qualité, ou de vendre grâce à du buzz, encore du buzz, toujours du buzz... surtout s'il s'alimente de la controverse?

 

Bref, j'ai repéré au moins quatre pièces actuellement en vente sur le site et qui méritent qu'on s'y attarde un peu.... jugez-vous même:

 

 

&.jpg

 

1: la pseudo robette moulante en nylon/spandex est comment dire?

 

LOL?

 

Bonjour le paradoxe, et si quelqu'un peut m'expliquer quel est l'intérêt d'y coller des manches longues, je prends!

 

2: l'espèce de mini-top pour homme... je sais pas, le styliste qui a pondu cette idée est peut-être un nain mais je n'excuse pas, c'est NO WAY.

 

3: quant au body doré zippé, emballé-c'est-pesé, j'achète ça direct (le jour où je change de carrière pour me lancer dans le porno).

 

4: pour finir, les collants cul-nu qu'on a vu un peu partout, là je pige pas non plus et je me dis que les designers souhaitent simplement encourager la pratique de la sodomie (ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi, soyons clairs), mais qu'est ce que c'est MOCHE!

 

Enfin bon, dans ce bordel fashionesque, le moins que l'on puisse dire c'est que la marque est LOGIQUE puisqu'elle vient de nous sortir une ligne de draps de maison. Si-si.

 

 

Retour à la case départ donc, AA nous permet désormais de nous envoyer en l'air dans SES draps en portant SES créations.

 

Et la boucle est bouclée :-)

 

 

Cherry on ze post:  suivez le guide par là pour un bon plan shopping online girly-tendance ...

 

01/07/2009

Ca va vous? Moi, au poil!

1.jpg

 

Je trouve que dernièrement, on a un peu (trop?) causé mode ici et du coup omis de rappeler que le nerf de la guerre c'est, c'est, c'est....... ??????

 

Le cul mes bichons, le cul!

 

Je n'ai pas de découverte particulière à partager avec vous mais n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions pour pimenter mes nuitées et je dis pas ça parce que je suis maquée avec le même mec depuis dix ans on est d'accord, mais il y a tout de même un sujet que j'aimerais bien éclaircir histoire de pas crever idiote:



Les P O I L S.

 

Ou plutôt la pilosité masculine, ailleurs que sur le visage et le torse.

 

Alors qu'est ce que c'est que cette histoire que de nos jours, les mecs s'épilent la zone du zguegue & consorts de façon plus ou moins appliquée pour se sentir plus "frais", plus "doux", plus "propres", et surtout m'a-t-on-dit pour (se) procurer encore plus de plaisir lors des ébats amoureux?

 

WTF?

 

Je vous le demande.

 

Il y a quelques années, le sujet était tombé sur la table mais je dois dire que je n'y avais guère prêté attention puisque mon mec ne s'encombrait pas lui-même de ces considérations pilaires et c'est toujours le cas aujourd'hui.

 

Pas de ratissage. Pas de rasage. Et encore moins d'arrachage.

 

Et-ça-me-va.

 

Je dois dire que j'ai bien cru à une blague lorsque nous avons eu cette petite discussion entre amis... qui de m'affirmer que tous les mecs s'épilent, qui de me dire que c'est ultra-bueno pour amplifier les sensations, qui de me prendre pour la truffe so has-been de l'année 2009.

 

MAIS. MAIS. MAIS.

 

C'est que les poils, moi, ils me stimulent.

 

Symboles de virilité, d'animalité, de puissance... j'aime y glisser ma bouche et mes doigts, et cela suffit amplement à euphoriser mon miiaawwwww. A l'inverse, un homme imberbe me laissera... comment dire? Je peux pas (no offense les lustrés, mais vous admettrez que c'est comme les gros et les petits seins: t'as les pour et les contre de chaque catégorie).

 

Pensez-bien que j'en ai touché un mot à l'intéressé qui m'a répondu:

 

"et donc ta prochaine lubie ça va être de me faire porter des chaussures à talons aussi?"

 

(pffff mais n'importe quoi vous.... il a peut-être raté le virage de la metrosexualité, mais lui ne me tape pas de crise si je bousille sa chemise so expensive dans un élan de prends-moi-là-tout-de-suite).

 

Bref, j'ai bien prétexté l'argument imparable des fellations dix fois plus rock'n'roll, mais non, pas moyen... semblerait que monsieur y trouve déjà son compte et c'est pas moi qui le dis. Alors dites-moi, qui dans la salle pratique l'épilation des private male parties, depuis quand, quelles sensations so crazy ça vous procure, et bien sûr qu'en pensent les nanas?

 

Allez hop, on benchmark sérieux please!

 

Merci :-)

 

10/04/2009

La Pie qui Chaaaante!

La_Pie_qui_chante.jpg

 

Ahlala, quelle semaine ! J'adore ces journées trois-en-une où on doit concilier pêche aux thunes, work à mort, friends united, et kids. Même pas le temps d'ouvrir un Voici ni de me coller du vernis... quand je vous dis que c'est la loose, C'EST LA LOOSE !

 

M'enfin bon, qu'à cela ne tienne, je me suis tout de même accordée le temps de la réflexion (c'est le mot) pour en arriver à conclure que, du haut de mes 32 balais bien engagés, toute obsédée sexuelle que je puisse être, carton jaune, j'ai encore une belle marge de progression en matière de septièmes cieux. Ceci dit, je me plais à penser que ce n'est pas plus mal puisqu'après des années de pratique, c'est très agréable de se glisser sous les draps avec l'excitation des premières fois, celles où l'appréhension et l'exaltation s'attèlent à faire monter la fièvre devant l'inconnue et la perspective de pénétrer au Paradis.

 

Paradis par ci, Paradis par là, toujours est-il que si mes potes n'avaient pas la gentillesse de parfaire ma mala educacion, je ne serai rien qu'une petite vierge non-pratiquante mais un peu effarouchée quand même, ce qui, nous sommes d'accord, décridibiliserait ma réputation de gentille garce.

 

Alors, c'est quoi donc que j'ai appris tout récemment et que je cale dans mon TOP 3 de l'année 2009, pour ne pas dire de la décennie ?

 

LA PIE QUI CHANTE.

 

Oui.

 

 

LA PIE QUI CHANTE

 

ces fameux bonbecs à la menthe forte dont j'avais pour ainsi dire oublié l'existence.

 

Mais si j'avais su !

 

Putain........ SI J'AVAIS SUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!!

 

Exit l'énième pavé d'échecs qu'il bouquine sur le canap', ZZzzzzz..... fou D3 prend pion H7, roi G8 prend fou H7, Dame D1-H5 échec, roi H7-G8.... J't'en fouterais !

Allez hop à genoux ma poulette, on déboutonne gentiment son jean, on prend un bonbon dans la bouche et en route pour un Dame H5-H7 Mat, dans toute sa quintessence...

 

Faut vous faire un dessin ?

OK ok... dessin alors :

 

On s'applique à envelopper son sexe de notre bouche, puis on fait tournoyer le bonbon à la mesure de nos mouvements de langue.

 

On va, on vient....

 

On fait virevolter le bonbec.

 

On suçote (pas que le bonbon).

 

Et surtout, surtout-surtout, on souffle doucement, tranquillement.

 

On laisse à peine une petite brise s'échapper, tout en douceur, et bien placée.

 

Puis on recommence...

 

....

 

....

 

....

 

Je vous ai parlé du Paradis ??

 

Oubliez !

 

Je voulais dire ...

 

Nirvana Garanti :-)

 

Yeeeaaahhhh !!!!!!!!!

 

11/02/2009

Direction... Plein Sud!

compass_south_c.jpg


Mais dites-donc!

N'est ce pas bientôt la journée où que tout le monde il est censé s'aimer et se rouler des pelles?

Si!

Et ben moi je dis que ça ne pouvait pas mieux tomber pour vous conter le topo de ma dernière soirée poulettes, si-si, vous savez ces fameuses soirées où chaussées de nos plus jolis tâlons et parées de notre humeur la plus joviale, nous analysons la tendance à la baisse des crédits à la consommation, la plus forte depuis 27 ans aux Etats-Unis.
Grumpf... mais voui, comme de bien entendu :-)

C'est donc en pleine lignée des préoccupations qui nous taraudent tous actuellement, que nous autres, filles responsables et soucieuses de l'avenir que nous offrirons à nos enfants, avons passé non pas une, non pas deux, mais un peu plus de trois heures à .... débriefer sur l'art et la manière de se faire prodiguer un bon petit cunni.

Car oui mes chéris, que les choses soient claires: dans la vie, tout est question de priorités!

Alors zou, Messieurs pour vous, le débriefing pronto-presto:

Premier conseil: prenez le temps.

De l'avis général (par général j'entends mes 4 super poulettes et moi-même), il est reconnu que vous agissez un peu trop vite en la demeure. Pas la peine de vous jeter sur nous tel un chien assoiffé, calmos les cocos, on déguste et on savoure.
Attardez-vous devant cette délicieuse pâtisserie qui s'offre à vous, fondante et chaleureuse, et de précipitation vous ne ferez point preuve, bien au contraire, tout en douceur et avec délicatesse, vous savourerez notre intimité et ce, de façon progressive.

Secundo: Comment dire...? Salivez...

Aussi doué que vous puissiez être, dites-vous que votre dextérité ne fera montre d'aucune impression positive si votre bouche n'est pas un minimum humide. A défaut, une langue un peu trop sèche aura pour seul effet de gâcher notre plaisir, voir pire, de nous faire mal. Ce serait un comble, ravie de vous l'entendre penser.

Tercio: explorez les alentours.

Par là j'entends que viser la cible dès le départ... c'est bien. Mais s'attarder autour, flâner et taquiner l'intérieur de nos cuisses et les contours de notre précieux sésame en faisant monter la température lentement mais sûrement... c'est mieux. Le clitoris ne doit pas monopoliser toutes les attentions, alors ne vous contentez pas du service minimum surtout si vous espérez un ROI juteux.

Quarto: Trop de langue, tue la langue.

Pas de malentendu les gars, on adoooore vos petits jeux de langue évidemment, mais please intégrez l'idée qu'elle n'est pas un substitut à votre sexe. Pas la peine d'en faire des tonnes, on ne s'attend pas à ce qu'elle remplisse les mêmes fonctions qu'un membre bien aguerri, l'essentiel étant de savoir l'utiliser à bon escient en alternant par des baisers, mordillements et autres suçotements ça et là, au bon moment et au bon endroit.

Quinto: Utilisez vos doigts.

La finalité d'un cunnilingus qui score 100% de réussite tient en deux syllables interminables: Oh-OUIIIIIIII. Alors ok, c'est déjà pas mal et on vous en remercie très chaleureusement, mais rien ne nous fera autant voyager, que dis-je, complètement planer, que lorsque vous accompagnerez notre orgasme d'un agréable mouvement avec votre/vos doigt(s) de préférence en direction de notre Point G.
Je dis ça, je dis rien.

Sexto: ne rompez pas (la cadence!)

Very important, mais alors very-very important ça. Car après tant d'efforts à vous appliquer à nous mettre sur les voies du Paradis, dites-vous bien qu'il est probable que nous l'atteignions. Sauf que voilà: une fois bien en place, le rythme des mouvements de langue, de bouche, de doigts, et de mains, ne doit pas être interrompu.
En effet Messieurs, il arrive parfois que nous soyons sur le point de rejoindre Pluton lorsque soudain vous décidiez de changer d'allure ou de mouvement, et là... horreur, incompréhension, mais surtout: frustration terrible.
Il suffit simplement d'être attentif à votre nana surtout que c'est quand même pas bien compliqué de voir si oui ou non vous la menez sur la voie de l'embrasement, et si l'envolée jouissive vous semble bien engagée, pleaaaaaase, allez jusqu'au bout, ne cassez pas cette douce harmonie, ne changez pas de technique, c'est que ça marche et qu'incessemment sous peu il est probable que vos voisins viennent sonner à votre porte.

 

***

 

Voilà. Maintenant Mesdames, si vous avez d'autres choses à ajouter, à vous de jouer dans les coms et j'updaterai le billet si besoin. Quant aux Señores, je vous vois d'ici en train de frimer et de vous dire que trop fastoche, tout ça vous le savez déjà...  alors dans ce cas peut-être aurez-vous des pierres à apporter à l'édifice-du-cunni-de-rêve que vous souhaiteriez partager?

Allez...


Open-bar pour tout le monde, du bonheur et des orgasmes en pagaille,

cette semaine c'est sex, fun, et légèreté.


Becoz' in fine mes amis, dans la vie y'a qu'ça d'vrai!