Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2008

Crapa-huttage à Saint-Tropez

Aujourd'hui je suis d'humeur sympa. Oh oui je sais bien, je suis toujours d'humeur joviale et partageuse. Attendez je change de shoes, mes chevilles sont un peu trop serrées dans ces sandales. Et qui dit sandales... dit...

 

... tâlons hauts... dit... fêtes.. dit... jet-set... dit... été... dit... Saint-Tropez...

 

Donc Saint-Trop', nous y voilà. C'est blindé de monde, du plus simple badaut pensant encore pouvoir y croiser BB au pire m'as-tu vu, en passant bien sûr par la bimbo botoxée et le milliardaire aux cheveux blancs dont elle est souvent affutée, sans oublier les nombreuses Lamborghini et autres joujoux vombrissants. Ca, tout le monde le sait.

 

Saint-Trop', pour y aller en plein été, il faudrait être fou. D'abord le traffic horrible qui vous dissuade simplement d'y remettre les pieds avant la saint glin-glin (5h30 en partant de Nice quand on compte normalement 1h30 max hors-saison), ou encore la folie furieuse qui s'empare des prix des hôtels et autres types d'hebergement, ou encore tout simplement, cette odeur de fric nauséabonde et pourtant si jouissive qui embaume ce joli port de pêche d'accoutumée si paisible.

 

Mais aller à Saint-Trop' ne veut pas forcément dire que l'on va se trémousser toute la nuit aux Caves du Roy et recharger nos batteries à coups de magnums de Miss Cliquot.

 

Quoique.

 

CDR.jpg

 

Il y a aussi plus simple, plus calme, plus familial, et comme l'un n'empêche pas l'autre, si vous voulez passer un séjour sympa sans forcément devoir vendre un rein, j'ai le bon plan mes cocos.

 

C'est ça:

 

Tiki Hutte.jpg

 

les TIKI-HUTTES

 

Les pieds dans le sable de la plage de Pampelonne, un petit village adorable qui n'a rien à envier au très parisien Club-Med, et qui permet de passer une semaine entre amis ou en famille (ou les deux) dans la capitale azuréenne de la fiesta à moindres frais et à kiffage ultime. Les tarifs sont ultra raisonnables, l'hebergement est plus qu'à la hauteur, et ouvrir sa porte le matin et s'asseoir naturellement dans le sable chaud pour déguster sa mug de café au lait, perso, je ne vois pas ce qu'on peut faire de mieux à part au Paradis.

 

Bref, pour la meilleure hutte, i.e. une de celles placées en première ligne et parfaite pour 6 personnes, compter 355 Euro par nuit soit 60 Euro/personne ... au plus haut de la saison! Si vous trouvez mieux pour un service équivalent, parole de Bla Bla, je ferme ce blog.

 

Vous l'aurez compris, j'y ai récemment passé 48 heures en famille et entre amis, et je recommande vraiment le détour par Pampelonne/Ramatuelle d'un rapport qualité-prix comme j'ai rarement vu. Et puis, ne perdons pas de vue que moins d'argent dépensé dans un hébergement original ... = ... plus de thunes pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit àux côtés de nombreux beaux bruns (célèbrissimes)...

 

Soupir :-)